vendredi 18 février 2011

L'oiseau Canadèche, Jim Dodge

 Brève histoire de famille (sous-titre)

Voici un livre bonheur. un petit récit  très rafraîchissant,  petit par le nombre de pages: (106 sans la postface). mais grand, très grand par le plaisir de lecture qu’il procure. 
Tous les ingrédients pour faire pleurer les âmes sensibles sont là dès les premières pages: Le malheur semble s’acharner sur les héros mais semble seulement car ce n'est qu'un leurre!  
Je ne résiste pas au plaisir des premières phrases qui m’ont emportée d’emblée dans l’aventure.
«Elle avait dix-sept ans; elle s’appelait Gabrielle Santee; elle était enceinte de trois mois quand elle se maria avec Johnny Makhurst, dit.le Supersonique. Lui, il était pilote d’essai chez Boeing et venait de faire un héritage; il lui était échu la modeste fortune d’un quincaillier de l’état d’Ohio.»
Se succèdent alors la mort du père  dans son avion et celle de la mère tombée dans l’eau.  Titou, l’enfant de trois ans,  est alors confié à son grand père paternel, Jake, qui  approchait de ses cent ans et se croyait immortel.
Celui-ci  pleura quatre jours la mort de sa fille et accueillit son petit fils non sans difficulté car l’assistante sociale du coin s’opposait vivement à cette adoption vu le penchant à la boisson et le caractère frondeur, râleur et incontrôlable du vieux Jake.
Et c’est alors  que le récit vire au délice  avec l’arrivée  de nouveaux personnages. Titou est l’exact opposé de son grand-père, dans tous les domaines. Sa passion est de dresser des clôtures partout.
Le colvert,  l’oiseau canadèche sauvé à sa naissance par les deux hommes,  ne les quittera plus. Très organisé,  il les accompagne partout,  au cinéma comme  à la chasse au sanglier;  le sanglier justement,  leur ennemi favori,  redouté et redoutable…
Le décor est planté.  L’histoire peut commencer,  faite d’optimisme,  de tolérance,  d’excentricité, d’humour,  de tendresse et de violence naturelle,  de prosaïsme et de magie,  bref un mélange de ces choses exquises et audacieuses qui font les vrais  chefs d’œuvre.  Je vois très bien ce récit transposé avec bonheur en BD ou en film,  pourquoi pas?

L'oiseau Canadèche, Jim Dodge, Traduit de l'américain par Jean-Pierre Carasso, Titre original : Fup,1984,  Editions Cambourakis,  2010,119 p.

L'ont aimé bien avant moi: Dominique, Cathulu ,Cuné, Aifelle, Kathel, Keisha, Vanessa,  

28 commentaires:

  1. ys, tout ça, eh oui! Pas question surtout de traîner en route!

    RépondreSupprimer
  2. Je lis de bon billet de ce "petit" "grand" livre !

    RépondreSupprimer
  3. Il a l'air très bien ce petit livre.
    Vu ton enthousiasme, j'ai très envie de le lire.
    Il est vrai que l'histoire semble très bien construite.

    RépondreSupprimer
  4. dimitri,je n'hésite pas à insister et à le recommander à tous mes amis! C'est un vrai plaisir!

    RépondreSupprimer
  5. Un livre bonheur, c'est tout à fait ça !:)

    RépondreSupprimer
  6. Un petit livre délicieux qu'il faut recommander à tous !

    RépondreSupprimer
  7. ça m'apprendra à envoyer des commentaires alors que je ne suis pas réveillée... C'était moi, pour le précédent !

    RépondreSupprimer
  8. (Oui, Ys, tout ça en moins de 100 pages, un exploit!)
    Mango, j'ai acheté Stone junction, du même auteur, un poche de 700 pages, ou on retrouve l'indien. On verra ça!

    RépondreSupprimer
  9. cathulu, merci de me l'avoir fait connaître avec les autres qui l'ont aimé avant moi. Je n'ai pas encore vu un seul avis un tant soit peu réticent!

    RépondreSupprimer
  10. Kathel, je me demandais aussi! Quelle belle découverte ce livre!

    RépondreSupprimer
  11. Keisha,J'ai bien envie d'enchaîner aussi avec un autre livre de cet auteur et pourquoi pas "Stone Junction" que l'on désigne comme son chef d'œuvre. Je vais voir à la bibli!

    RépondreSupprimer
  12. Tu t'y mets toi aussi ? Ohlala, ja bave ( littéralement) devant mon écran tellement j'ai envie de le lire !!!!

    RépondreSupprimer
  13. la blogo est unanime... ça sent bon ça sent bon!

    RépondreSupprimer
  14. Mais qu'est ce qu'attendent les blogueurs et blogueuses pour lire ce livre ???? Mango il est certain que Canadèche ne laisse pas indifférent, un amour de canard !
    le type même de livre que l'on se refile avec un sourire au coin des lèvres
    Quoi Keisha ne l'a pas encore lu ? je ne sais pas s'il est convenable de continuer à la fréquenter ? qu'en penses tu ?

    RépondreSupprimer
  15. clara, si tu le lis, tu vas te régaler à ton tour!

    RépondreSupprimer
  16. Dominique, si, si, Keisha l'a lu. C'est elle qui me l'a envoyé! Quel plaisir ce livre!

    RépondreSupprimer
  17. Voilà une bonne idée pour les périodes où les pavés sont difficilement lisibles pour cause de fatigue neuronale ;-)

    RépondreSupprimer
  18. Margotte, très juste! Celui-ci glisse tout seul! :)

    RépondreSupprimer
  19. Je n'ai pas résisté, il est dans la PAL mais pas pour longtemps !

    RépondreSupprimer
  20. Je l'ai vu aussi chez Saraswati, je pense qu'il peut me plaire, c'est noté !

    RépondreSupprimer
  21. Manu,Je me demande bien ce que tu vas en penser!

    RépondreSupprimer
  22. Hathaway,j'en suis presque sûre!

    RépondreSupprimer
  23. Je suis contente, une bonne âme doit me le prêter !

    RépondreSupprimer
  24. Il me fait de l'oeil ce canard, depuis quelques temps, sur les blogs....

    RépondreSupprimer
  25. Je note, je verrai si je le trouve à la bib.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.