samedi 18 avril 2009

"Petits poisons" de Stanislas Merhar




"Petits poisons" de Stanislas Merhar, (Fayard, 2008, 136 p.)
C'est un tout petit livre comme j'aime en lire après un très gros volume, mais c'est un livre très émouvant. Une belle surprise! Sans prétention!
Ce n'est pas un roman, ni un journal intime, peut-être une autobiographie, mais alors très brève et légère, comme on peut en écrire à 37 ans,

L'auteur est acteur. C'est la couverture qui me l'apprend. Il a reçu le César du meilleur espoir masculin en 1998. Il a aussi été pianiste et doreur sur bois.Il peint, il écrit, c'est un artiste!C'est aussi un amoureux...malheureux! Il aime des bretonnes qui s'en vont ... et le quittent." Petit Poison" est d'ailleurs le surnom de la dernière, mais des petits poisons qui le minent, il en a plein d'autres.
Il est surtout et avant tout, fils de son père, suicidé, et toujours et encore remémoré, fils de sa mère avec qui il vit et dont il contrôle la respiration chaque nuit, désespéré à l'idée de pouvoir la perdre aussi.
Le récit est ainsi, écrit par petites touches pudiques, avec des phrases très courtes . C'est comme un chant triste et mélancolique. Une petite musique nostalgique des jours enfuis. Un joli livre!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.