dimanche 28 mars 2010

Je n'écoute plus rien et pour jamais: adieu...Bérénice, IV, 5, extrait, Dimanche poétique

Je n’écoute plus rien, et pour jamais: adieu...
Pour jamais ! Ah, Seigneur ! songez-vous en vous-même
Combien ce mot cruel est affreux quand on aime ?
Dans un mois, dans un an, comment souffrirons-nous,
Seigneur, que tant de mers me séparent de vous ?
Que le jour recommence et que le jour finisse,
Sans que jamais Titus puisse voir Bérénice,
Sans que de tout le jour je puisse voir Titus ?

RACINE, Bérénice, acte IV, scène 5 (extrait)
www.youtube.com/watch?v=uuCFRfKv5Ww  Naruto,: Sadness and Sorrow, Photographie de Gavda 78300

24 commentaires:

  1. Que le jour commence..........parmi les plus beaux mots d'amour de la langue française
    Pauvre Racine qui était écartelé entre ses amours, le théâtre et ses principes religieux, mais ça nous a valu de bien belles choses

    RépondreSupprimer
  2. Ahhh je pensais justement, un de ces dimanches, mettre un extrait d'une pièce, sans savoir encore laquelle.... Tu ouvres la voie, je me sens maintenant totalement autorisée!!!!!

    L'amour en littérature n'est-il pas que douleur???

    RépondreSupprimer
  3. J'ai entendu M.C.Barrault déclamer ce texte, c'était une pure merveille de beauté et de puissance.

    RépondreSupprimer
  4. Souvenirs, souvenirs... d'une pièce étudiée en première ou Terminale et que j'avais adorée.

    RépondreSupprimer
  5. Quelle bonne idée d'avoir mis un extrait d'une pièce. Je ne connais pas vraiment Bérénice de Racine.

    RépondreSupprimer
  6. Un extrait qu'on ne peut s'empêcher de lire à voix haute... Merci Mango !

    RépondreSupprimer
  7. La poésie est présente partout. Quel beau texte que celui-ci !

    RépondreSupprimer
  8. Dominique, oui, il a eu une vie bien tourmentée!

    RépondreSupprimer
  9. Chrys, on pourrait le croire en effet!

    RépondreSupprimer
  10. Aifelle, Réciter du Racine, c'est tout un art!

    RépondreSupprimer
  11. saxaoul, c'est en effet une pièce qui m'avait beaucoup marquée aussi!

    RépondreSupprimer
  12. Le petitmouton, une histoire d'amour et de séparation imposée par la politique!

    RépondreSupprimer
  13. Stephie, une des plus simples et des plus belles!

    RépondreSupprimer
  14. Restling, certains vers de Racine en particulier sont vraiment de la poésie pure!

    RépondreSupprimer
  15. Ma préférée reste Phèdre, mais celle-ci est sublime aussi...

    RépondreSupprimer
  16. J'adore! c'est toujours aussi beau!

    RépondreSupprimer
  17. Très beau, me donne sacrément envie de relire Bérénice en entier, le souvenir que j'en ai est très imprécis, je devais être trop jeune pour apprécier vraiment...

    RépondreSupprimer
  18. Neph, Phèdre, bien sûr, mais j'ai toujours eu un faible pour Bérénice!

    RépondreSupprimer
  19. Edelwe, et dit sur scène par une bonne comédienne, c'est sublime!

    RépondreSupprimer
  20. Lounima, et ça se retient facilement!

    RépondreSupprimer
  21. Cagire, et c'est valable pour presque tous les Classiques lus trop jeunes! Il faudrait tous les relire par la suite! Mais les nouveaux romans sont si attirants!

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.