jeudi 10 février 2011

Le rêve d'Amanda Ruth, Michelle Richmond

Je ne sais pas! Je termine ce livre à l’instant  et me voici là, tout de suite, à vouloir en parler. C’est sans doute trop tôt car  je me sens perplexe : je ne sais pas vraiment si je l’ai aimé. Au commencement oui, beaucoup, puis  de moins en moins, je ne me suis pas sentie  attachée aux personnages, mais la fin est belle et m’a plutôt  réconciliée avec l’histoire sentimentale des amours adolescentes entre amies. Récit qui revient sans cesse au premier plan, comme une ritournelle tragique. 

Bon le résumé d’abord. 

La narratrice est Jenny, l’amie d’Amanda Ruth dont le rêve était d’aller au moins une fois en Chine, sur la terre de ses ancêtres, le long du  Yang-Tsé-Kiang,  le troisième fleuve le plus long du monde,  jusqu aux vieux villages du barrage des Trois-Gorges, . Seulement voilà Amanda a été étranglée chez elle en Alabama  et c’est pour disperser ses cendres dans l’eau du fleuve  que Jenny fait le voyage quatorze ans après. Si elle se sent en partie responsable  de  la mort de son amie, c’est le père de celle-ci  qu elle soupçonne d’être le meurtrier, furieux d’avoir surpris par deux fois sa fille dans des situations équivoques avec ses amies. 
Jenny a une autre raison d’entreprendre cette longue  croisière ; elle espère ainsi retrouver l’amour de Dave son mari qu’elle est en train de perdre. Le destin cependant en décide autrement et chacun d’eux fait une rencontre décisive qui les éloigne l’un de l’autre  plus qu’ils ne pensaient 
Jenny, sur le navire, tombe sous le charme de Graham, un homme charmant mais dont un douloureux secret pèse lourd sur la dernière partie de ce voyage   qui se révèle  pour la narratrice une véritable recherche de sa  propre vérité. 


 Tout est fait pour me plaire dans ce roman :  amitiés amoureuses, amour conjugal et désir de fidélité, pitié dangereuse envers les nouveaux  amants, érotisme sauvage pour le jeune visiteur de je ne sais plus quelle secte, exotisme  touristique à gogo, belle écriture ou traduction réussie bref un roman séduisant plein d’émotions  mais trop sans doute  en ce moment pour moi.
J’ai été surtout agacée par tous les poncifs  apportés  par la vision simpliste des  touristes  pressés sur un pays  tellement plus complexe, plus moderne et moins mystérieux qu’on se plaît souvent à le décrire. J’ ai surtout vu  dans les descriptions  qui parsèment ce roman  des caricatures pour cartes postales !
Un roman  agréable et bien construit mais qui m’aura malgré tout agacé par trop de légèreté et d'approximations,ce qui m'a en partie  empêchée d'adhérer  complètement au récit. .  

Ceci dit,  ceux qui ont lu  et commenté ce livre avant moi l’ont tous aimé. Je me sens donc bien isolée  avec mon billet pas très positif. Ne vous en contentez donc pas et lisez les avis qui m’ont donné envie de le lire, celui de Cathulu  et celui de Virginie

Le rêve d'Amanda Ruth, Michelle Richmond, traduit de l'américain par Sophie Aslanides, Buchet-Chastel 2011, 294 pages (Barrage des Trois-Gorges)

27 commentaires:

  1. Heureusement que les livres ne font pas l'unanimité. Je n'ai pas encore lu le premier de l'auteur. Celui-ci attendra donc.

    RépondreSupprimer
  2. Aifelle, ceci dit,je comprends parfaitement qu'il puisse plaire car il est bien maîtrisé et l'histoire se tient!

    RépondreSupprimer
  3. Apparemment l'auteure s'est davantage concentrée sur l'histoire de ses personnages que sur le décor qui les entoure.
    Je crois que je vais passer, je pourrais le lire mais je ne suis pas plus tentée que ça en fait ;)

    RépondreSupprimer
  4. Il ne me reste plus qu'à le lire pour me faire mon avis ! toutefois ce que tu en dis me séduit beaucoup !

    RépondreSupprimer
  5. Je ne vais pas me mouiller maispour l' avoir feuilleté les thèmes sont modernes et donc passionnants parce que proches de nous mais l' écriture manque un peu d' envergure et d' intériorité apparemment, je pense qu il faut le lire pour se plonger dans une belle histoire et non avec les attentes d' un grand roman.

    RépondreSupprimer
  6. Je ne suis pas très tentée, du coup, et ma PAL en est ravie !

    RépondreSupprimer
  7. Il me tente, davantage que L'année brouillard. Mais bon, j'attendrai une sortie en poche car j'ai des lectures plus intéressantes à faire avant ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Cynthia, C'est en effet une histoire de désunion, de solitude ,de besoin d'amour qui est trempée dans le bain d'un pays vu par le petit bout de la lorgnette touristique.

    RépondreSupprimer
  9. George, tant mieux pour toi si ce livre te séduit plus que moi.

    RépondreSupprimer
  10. orfeenix, sans doute, ce serait la sagesse même de le lire ainsi et de se contenter d'un bon moment de détente, ce qui n'est déjà pas si mal, mais je ne suis jamais sage dans mes lectures et j'espère toujours tomber sur une pépite, un petit bijou,quelque chose qui sorte de l'ordinaire. Bref j'aimerais toujours être éblouie plus que simplement séduite.

    RépondreSupprimer
  11. Lathel, peut-être "L'année brouillard" est-il plus fort?

    RépondreSupprimer
  12. Manu, il sortira sans doute bientôt en Poche et tu pourras te faire ainsi ta propre opinion.

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour Mango, comme Aifelle, je n'ai pas encore le premier de cette auteure. Je vais encore attendre car j'ai d'autres lectures sur le feu. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  14. Je ne susi pas attirée malgré les autres avis positifs..

    RépondreSupprimer
  15. dasola, Celui-ci est son premier livre je crois mais pas le premier édité en France (mais ce serait à contrôler)

    RépondreSupprimer
  16. clara, tu n'as que l'embarras du choix par ailleurs,je sais bien! :)

    RépondreSupprimer
  17. J'ai failli lire l'année brouillard, laissé passer l'occasion, et puis finalement on s'en passe...
    HS : ah tu lis Un été dans la sierra? je pense le lire un de ces jours aussi!

    RépondreSupprimer
  18. Je lirai le premier de l'auteur qui est dans ma pile... mais je préfère les thèmes de celui-ci pourtant.

    RépondreSupprimer
  19. Alex, un peu carte à l'envers où on met l'accent sur les défauts de ce qui change dans un pays.

    RépondreSupprimer
  20. Heisha, je suis en train de le lire et je suis éblouie!

    RépondreSupprimer
  21. Karine, oui, ce sont les grands thèmes que j'aime aussi pourtant!

    RépondreSupprimer
  22. Je me l'était déjà noté... a voir q'il sort un jour du carnet ! :)

    RépondreSupprimer
  23. Edelwe,je te souhaite de l'aimer!

    RépondreSupprimer
  24. Je n'ai pas fini de le lire mais il m'apporte un certain apaisement, bien sur il faut dire qu'en ce moment je suis traité pour une dépression donc certainement plus sensible qu'a mon habitude mais au-delà des clichés je dirais quand même qu'une grande tendresse dans les sentiments s'en dégage.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.