lundi 25 octobre 2010

Journal d'écrivain ou contre-journal? Au hasard et souvent , par Sébastien Lapaque


Il s’agit d’un journal d’écrivain disait la quatrième de couverture et parce que j’y ai cru, je me sens trompée maintenant. En réalité c’est ce que j’appelle un livre fourre-tout, le rassemblement de ce qu’on peut écrire ici et là, sur tout et sur rien au fil des jours, pendant une année, ici 2009. Ce sont des petits textes très inégaux.  J’en ai aimé certains et d’autres pas du tout si bien que je n’ai pas lu ce livre comme un volume ordinaire mais comme on feuillette un magazine, au petit bonheur la chance, de gauche à droite, de droite à gauche  aussi parfois,   au hasard et comme il n’y a pas de table des matières, impossible par conséquent de choisir les thèmes! Aucun guide!  Pas de titres non plus,  ni de dates au début des chapitres! Pauvre lecteur   abandonné dans la brousse des pages noires et blanches! Qu’il se débrouille! Tant pis pour lui s’il est perdu au milieu des réflexions d’un auteur qu’il ne connaît pas ou peu,  juste ce qui est écrit au dos du livre :

 Romancier et essayiste, Sébastien Labaque a déjà publié chez  Actes Sud  plusieurs livres dont «Georges Bernanos encore une fois». Ce n’est qu’à la dernière page que j’apprends  que l’auteur tient un bloc-notes publié chaque semaine dans «Témoignage chrétien» et qu’il s’agit là de la matière principale du livre avec ajout de souvenirs de lectures et d’articles parus  dans le Figaro littéraire. 
Un pot-pourri en somme
Un contre-journal dit l'éditeur, conçu dans l'actualité,  enrichi de réflexions, voyages, lectures, digressions, conversations et sautes d'humeur, irrigué par une pensée anticapitaliste, une foi et un engagement d'anarchiste chrétien.
Fatigant! Je me suis intéressée à  quelques passages mais à force de sauter d’une idée à l’autre, sans lien entre elles, je me suis très vite lassée!  
Pourtant j'aime beaucoup le principe même du journal tenu par une personne qui écrit bien et qui a des choses à dire; celui de Nabe, de la vraie dynamite , restant pour moi une référence absolue, non pour ses idées que je ne partage pas mais pour son audace et son talent  littéraire!
Je me souviens d’une collection,  au Seuil, qui sortait le journal d’un écrivain chaque année entre 1990 et l’an 2000 et j’avais trouvé cela passionnant car chaque auteur s'y impliquait vraiment  et je retrouvais  dans l’ordre chronologique les faits marquants d’une actualité que j’avais vécue moi-même. J’ai lu ainsi  d’un bout à l’autre le journal de Michel del Castillo
L' Adieu au siècle, journal de l'année 1999 ainsi que celui de Philippe Sollers L'année du tigre , journal de l'année 1998,  et de  quelques autres. Mais ici, ce n’est pas le cas, c’est décousu et en fin de compte malgré toute ma bonne volonté, je n’ai fait que picorer. 
J’ai apprécié le passage concernant La Princesse de Clèves, et l’évocation des foulards jaunes arborés par les enseignants qui manifestaient au Panthéon pour marquer leur attachement à ce roman que le Président de la république considérait comme l’exemple même du savoir inutile exigé des fonctionnaires.  Pourquoi un foulard jaune ? Parce que le jaune est une couleur qu’affectionne la princesse de Clèves.  M. de Nemours avait du jaune et du noir ; on en chercha inutilement la raison. Mme de Clèves n’eut pas de peine à le deviner : elle se souvint d’avoir dit devant lui qu’elle aimait le jaune.
J’ai aimé aussi cette réflexion sur le certificat d’études
C’était l’honneur des enfants de paysans, d’ouvriers et de petits employés fiers de s’être haussés, au terme de leurs études primaires, à un niveau de maîtrise de l’orthographe, de la grammaire, de la rédaction, du calcul, de l’histoire-géographie etr des sciences qui allait leur permettre de trouver un métier. Derrière le certif, il y a l’idée que tout salut personnel et national  vient de l’instruction. 
J'ai aimé d'autres passages encore ( Les pages sur Port-Royal me plaisent infiniment)  mais c'est le principe même du livre que je n'aime pas, trop décousu, sans lien entre les textes et surtout sans véritable  réflexion sur l'absolu, qui serait pourtant, selon l'auteur,  la seule chose qui donnerait un sens à la vie...dans le monde qu'on nous prépare, un monde de cinquantenaires à Rolex au poignet et à jolie fille au bras où nous allons mourir d'ennui..
Dommage!  Il aurait juste  fallu un peu plus d'exigence dans la présentation et d'attention envers les  lecteurs  pour que ce recueil devienne agréable à lire!
Au hasard et souvent , par Sébastien Lapaque, Actes Sud, 2010,  174 p.

21 commentaires:

  1. Vu ton avis, je passe allègrement ..

    RépondreSupprimer
  2. Je pense au certificat: l'école jouait encore son rôle de promotion sociale, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui! A mon plus GRAND regret!!!!!

    RépondreSupprimer
  3. Un livre décevant, moi aussi j'en ai lu un!!!

    RépondreSupprimer
  4. Ce livre a l'air de partir un peu dans tous les sens. Pour ce style d'écriture il faut que l'auteur soit très doué et imaginatif car sinon on peut vite se lasser.

    RépondreSupprimer
  5. dimitri, tu as raison,il m'a manqué un fil conducteur!

    RépondreSupprimer
  6. Bon... ne pas lire à la rigueur ;) alors !

    RépondreSupprimer
  7. Oui bon, pas du tout pour moi qui aime l'ordre et l'organisation !

    RépondreSupprimer
  8. Ok, je pense que ce n'eest pas pour moi. Je n'ai pas assez de cerveau pour me débrouiller toute seule, ces temps-ci!

    RépondreSupprimer
  9. Ötli, sauf si tu aimes ce genre de livre propice aux réflexions des plus variées!

    RépondreSupprimer
  10. Irrégulière, remarque, on peut aussi considérer ce volume comme un livre classeur où sont réunis les meilleurs travaux personnels de l'année!

    RépondreSupprimer
  11. Karine:), pas assez de cerveau: j'en doute!

    RépondreSupprimer
  12. Pas pour moi ce genre de livre.

    RépondreSupprimer
  13. Intriguant. Cela semble être vraiment bizarre. Trop peut-être...

    RépondreSupprimer
  14. Manu, non ,je ne crois pas en effet!

    RépondreSupprimer
  15. Géraldine, un livre de réflexions qui part dans tous les sens!

    RépondreSupprimer
  16. As a Newbie, I am always searching online for articles that can help me. Thank you Wow! Thank you! I always wanted to write in my site something like that. Can I take part of your post to my blog?.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.