lundi 17 mai 2010

Haute fidélité par Nick Hornby

Il y a des livres coups de cœur et il y a des livres cultes comme celui-ci, le premier que je lis de Nick Hornby et je sens déjà que je vais peut-être l'aimer à l'égal de John Irving dont les romans m'ont tellement enchantée ces dernières années!
C'est un immense bonheur de découvrir ainsi, tout à coup, au détour d'un simple livre de poche le monde d'un nouveau romancier, plein d'idées surprenantes, drôles et réjouissantes. Je m'y plonge avec délices!
Rob, le narrateur, a trente cinq ans et se comporte encore comme un grand adolescent célibataire. Propriétaire à Londres d'une boutique de vieux disques pop, il partage son temps et ses préférences musicales avec ses potes vendeurs Dick et Barry, très spéciaux eux aussi!
Laura, la petite amie de Rob vient de le plaquer pour s'installer chez un autre et Rob en est malade, mais il se montre si maladroit avec les femmes! Alors il revient sur celles qui ont compté pour lui jusqu'ici: les cinq ruptures inoubliables de sa vie et il va essayer de les retrouver pour comprendre ce qui s'est vraiment passé pour décider ainsi de le laisser tomber!
C'est drôle et cruel, bien vu, plein de détails pris sur le vif! J'ai eu beaucoup de mal à me détacher de ces personnages et de leurs rituels quotidiens!

"Je voudrais bien les voir, maintenant: Alison Ashworth qui m'a laissé tomber au bout de trois soirées minables dans le parc. Penny qui ne voulait pas que je la touche et qui est allée se jeter dans les bras de cette crapule de Chris Thompson pour coucher avec lui. Jackie, séduisante seulement tant qu'elle sortait avec un de mes meilleurs amis. Sarah, avec qui j'ai scellé un pacte contre tous les plaqueurs du monde et qui m'a plaqué tout de même. EtCharlie. Surtout Charlie, parce que c'est à elle que je dois dire merci pour tout: mon super boulot, ma sexualité sereine, mes sueurs froides. Je voudrais être un homme équilibré, débarrassé de tous ces caillots de haine, de culpabilité et de dégoût de soi. Qu'est-ce que je ferais si je les revoyais? J'en sais rien. On parlerait, c'est tout. Je leur demanderais comment elles vont, si elles m'ont pardonné de les avoir bousillées, alors que c'est elles qui m'ont bousillé. Ça serait pas génial? Si je les voyais toutes à tour de rôle et qu'il n'y avait plus de rancune, plus rien de dur, juste des sentiments doux, étouffés, du brie plutôt que du vieux parmesan, je me sentirais propre, calme, prêt à redémarrer."

Je sens que je vais lire et relire ce roman à n'en plus finir tant il a un charme fou et me met de bonne humeur... peut-être voir aussi la comédie romantique de Stephen Frears qui en a été tirée en 2000, avec John Cusack, Catherine Zeta-Jones et Tim Robbins. On dit ce film " ironique, aiguisé, nerveux, sensible et complice".

Haute fidélité par Nick Hornby
(10/18, 1995/2006, 253p)
Titre original: High fidelity. Traduit de l'anglais par Gilles Lergen 

47 commentaires:

  1. Le film est super aussi, John Cusak par-fait :))

    RépondreSupprimer
  2. Cuné, Tant mieux: on doit le trouver en DVD! Je vais aller voir!

    RépondreSupprimer
  3. J'ai le tout dernier sur ma PAL, il paraît que c'est savoureux.

    RépondreSupprimer
  4. Stephie, savoureux, c'est le mot! Très savoureux!

    RépondreSupprimer
  5. Ohoh, une tentation dès le lundi matin... tu es dure avec nous!

    RépondreSupprimer
  6. Je me sens extra-terrestre avec cet auteur. Je n'ai rien ressenti à la lecture de "Haute fidélité", sauf un peu d'ennui. Mais certainement pas de l'humour. Bizarre. Par contre, John Irving, je suis d'accord c'est culte !

    RépondreSupprimer
  7. Lou a lancé une lecture commune sur cet auteur alors je vais me lancer ! Je ne connaissais pas cet auteur... Ce billet va m'aider dans mes choix !

    RépondreSupprimer
  8. Manu, Ah, c'est curieux! Dès la première ligne je ne l'ai plus lâché!

    RépondreSupprimer
  9. maggie, oui, j'ai vu ça et je vais y participer aussi avec un autre titre!

    RépondreSupprimer
  10. Et un tour à la libraire, un ! Tu as dit comme Irving... banco !

    RépondreSupprimer
  11. J'en ai lu plusieurs de l'auteur, mais pas celui-là, à réparer bien vite si j'en crois ton avis.

    RépondreSupprimer
  12. Je n'ai encore jamais lu Nick Hornby mais il me tarde d'essayer ... je note ce titre !

    RépondreSupprimer
  13. Je crois que je vais bientôt le relire... Mes souvenirs sont flous mais j'avais beaucoup aimé !

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Mango, cet auteur manque à ma culture et je le regrette. Il paraît que le film adapté n'était pas mal non plus. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
  15. Dans ma PAL, toujours pas lu.. l'histoire de ma vie de lectrice/blogueuse! :P

    RépondreSupprimer
  16. Oh, génial ! Je sais maintenant qu'un roman très sympa m'attend dans ma PAL. Et il ne devrait pas y rester très longtemps !

    RépondreSupprimer
  17. Ötli, Irving est mon auteur fétiche, j'espère que les autres livres de Hornby confirmeront ce grand plaisir de lecture que j'ai eu avec ce premier roman et j'espère que tu l'aimeras aussi!

    RépondreSupprimer
  18. Aifelle, cette lecture a été un véritable plaisir: je découvre cet auteur avec ce livre!

    RépondreSupprimer
  19. Kikine, j'espère que tu l'aimeras beaucoup à ton tour!

    RépondreSupprimer
  20. Miss Alfie, tu le connaissais déjà? Bonne relecture alors!

    RépondreSupprimer
  21. dasola, Oui, ce film, on le dit réussi, mais un peu en dessous du roman lui-même selon ce que j'ai pu en lire!

    RépondreSupprimer
  22. choupynette, on se reconnaît tous là! :)

    RépondreSupprimer
  23. Pickwick, j'ai vu ça en effet...et j'espère que les autres livres seront aussi bien!

    RépondreSupprimer
  24. Ah ce livre est génial. Moi je le qualifie de chick-litt version homme;o) Et le film je pleure à chaque fois, et j'adore John Cusack

    RépondreSupprimer
  25. Ta description est tentante ! Je le note !

    RépondreSupprimer
  26. Virginie, J'espère voir le film bientôt; je me suis précipitée à la Fn*c pour trouver ses autres titres en Poche! Je n'ai pas pu m'en empêcher!

    RépondreSupprimer
  27. Cricri S.Tu vas craquer aussi, je le sens! :)

    RépondreSupprimer
  28. Ben oui, forcément très tentant :)
    (au fait, j'ai bien reçu les 2 voyageurs, merci !!)

    RépondreSupprimer
  29. Maribel, il se lit très vite, je trouve!

    RépondreSupprimer
  30. J'ai dû voir le film, car le résumé me disait quelque chose.

    RépondreSupprimer
  31. Alex, c'est bien possible, j'aimerais bien le voir aussi!

    RépondreSupprimer
  32. Je devrais peut-être faire comme le héro Rob, aller voir mes ex pour comprendre !!!
    Non sérieureusement, je ne connais ni Irving ni Hornby. Par qui dois-je commencer ?

    RépondreSupprimer
  33. Je n'ai pas lu celui-ci mais il est en bonne place sur ma LAL. Quant au film, je ne pense pas l'avoir vu mais j'ai une très mauvaise mémoire des films...

    RépondreSupprimer
  34. Ce roman est un de mes préférés! Et Hornby un de mes auteurs chouchous! Et le film est à la hauteur du roman!!! :o)

    RépondreSupprimer
  35. Géraldine, :) Lis d'abord celui-ci, pourquoi pas? Son ton est vif, ça ne traîne pas! Et puis d'Irving : "le monde selon Garp" est son meilleur pour moi!

    RépondreSupprimer
  36. Sylire, oui, je suis ravie de n'être qu'au début de ma découverte de cet auteur!

    RépondreSupprimer
  37. Restling, j'espère beaucoup le voir aussi! C'est pour moi une découverte mais ça commence vraiment bien!

    RépondreSupprimer
  38. aBeille, tout ce que tu me dis là est très encourageant pour la suite! Je ne vais pas tarder à en lire un second!

    RépondreSupprimer
  39. Le dernier (Juliet, Naked) est également très bien. On retrouve à nouveau le triangle homme/femme/musique mais en moins drôle, plus profond. Toujours cette touche d'humour mais la pointe d'amertume se fait plus aiguisée.

    RépondreSupprimer
  40. J'ai terminé ce week end High Fidelity et je suis complètement inconsolable, Rob me manque déjà et je crois que j'ai économisé des mois de thérapie chez un psy en lisant ce livre. C'est un roman qui parle aux passionnés, à ceux qui sentent parfois puéril leur façon de vivre mais qui d'un autre coté l'aime comme ça. La raison de ce coté borderline est d'une intelligence rare et tellement vraie après réflexion. Et puis quand on aime la musique, c'est génial de lire quelqu'un d'aussi fougueux sur le sujet, ça fait se sentir moins seul.
    Cordialement

    Dicky le canard

    RépondreSupprimer
  41. aircoba et Dicky le canard, mails vus avec beaucoup de retard! On se retrouve sur le plaisir pris en lisant ce livre et Nick Horby, en général! Tout-à-fait d'accord avec vous! Cet auteur m'enthousiasme!

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.