mercredi 31 mars 2010

Les Aventures d'Olivier Twist de Charles Dickens

C’est avant tout l’histoire d’un enfant battu,  Olivier Twist,   très malheureux et très maltraité,   orphelin, sans famille, livré à toutes les méchancetés d’une société sans nuances.
 Nous sommes  dans l’Angleterre victorienne et dans les bas-fonds londoniens où s’affrontent sans arrêt les riches et les pauvres, le luxe et la misère, l’opulence et  la faim! Le livre est manichéen : le bien et le mal absolu face à face, en permanence!
C’est ce qui m’a frappé au premier abord : la violence des contrastes entre les situations et les sentiments!
C’est un récit tout en noir et blanc!
Et puis il y a les personnages, de grandes figures, rarement angéliques,  plus souvent diaboliques jusqu’à la caricature.
Pour le  plaisir et pour ne pas oublier leurs noms, les voici en vrac : les couples maléfiques  Bumble et Sowerberry, l’horrible Fagin, la bande des voleurs, Sikes, Barney, Charley Bates,  Toby Crakit, les enfants, le méchant Noé Claypole et le bon Dick, l’ami des mauvais jours, si dévoué,  et les bienfaiteurs, les amis,  M Brownlow,  M.Grimwig, Harry Mailie,  et les figures de femme, Nancy, Agnès, Rose et tellement d’autres encore!
C’était un feuilleton à l’origine et cela se sent : le récit en conserve tous les défauts et toutes  les qualités: rapidité et vivacité des scènes et des dialogues, sensationnalisme et excès des émotions suscitées, personnages stéréotypés  mais il n’empêche que la bonne humeur de l’auteur et son style dynamique teinté d’humour l’emportent sur tous les défauts qui peuvent d’autant plus surprendre aujourd’hui qu’on s’est éloigné de ces morceaux d’anthologie qui s’étirent parfois assez longuement !
J’ai beaucoup aimé : ce livre m’a accompagnée partout pendant une semaine, Oliver faisait partie de ma famille. J’en rêvais!
Ce livre, je l’ai lu dans le cadre d’une lecture commune avec Belledenuit et Ellcrys, Lyra Sullivan, De très nombreux autres blogs en parlent aussi!
Il fait également partie de mon challenge Dickens, de celui des  Classiques anglais  et du Matilda.

Les Aventures d’Olivier Twist de Charles Dickens
(Poche, 730 p) Traduit de l’anglais par Sylvère Monod

41 commentaires:

  1. Je suis contente que tu l'aies apprécié autant que moi. Ellcrys par contre est plus mitigée. Comme quoi, les goûts et les couleurs...

    RépondreSupprimer
  2. Si c'est traduit par Silvère Monod, c'est tout bon !:)

    RépondreSupprimer
  3. Belledenuit, j'ai bien aimé le lire,pas d'une traite car il ne s'y prête pas , mais sur toute une semaine, si bien que je n'ai pas senti de longueurs comme l'a fait Ellcrys. C'était un bon moment!

    RépondreSupprimer
  4. cathulu, tant mieux! Je ne suis pas à même de comparer mais j'imagine que traduire Dickens ne doit pas être simple!

    RépondreSupprimer
  5. C'est vrai qu'il y a pas mal de "méchants" dans le livre, si bien que parfois je m'y perdais, avec tous ces noms, sans parler des surnoms que certains ont, pff :D
    Mais bon c'est une histoire a connaître, indéniablement :)

    RépondreSupprimer
  6. J'avais bien aimé ma lecture. J'aime beaucoup Dickens

    RépondreSupprimer
  7. Jamais lu... il serait temps de m'y mettre, non ?

    RépondreSupprimer
  8. Je ne suis pas certaine que j'accrocherais à ce pavé... J'ai le souvenir de m'être beaucoup ennuyée quand je l'ai commencé, ado. Si un jour j'ai un peu plus de courage, je réessaierai !

    RépondreSupprimer
  9. Je n'ai jamais essayé de le lire et je ne suis pas très sûre d'en avoir envie.

    RépondreSupprimer
  10. Lyra Sullivan, le nombre des personnages peut en effet être gênant mais on finit par s'habituer,je trouve!

    RépondreSupprimer
  11. Kikine, toi aussi , tu aimes cet auteur que je trouve très agréable à lire!

    RépondreSupprimer
  12. Liliba, si tu sens que ces histoires te plairont! Les avis sont très partagés finalement, plus que je ne l'aurais cru!

    RépondreSupprimer
  13. Neph, il est possible que tu réagisses différemment maintenant remarque!

    RépondreSupprimer
  14. Aifelle, si tu n'en as pas envie, je ne vois pas pourquoi tu te forcerais!

    RépondreSupprimer
  15. Un roman que j'ai abandonné. Je ne supportais l'histoire de ce gamin qui fait tout pour s'en sortir et qui va de Charybde en Scylla. Atroce ! Et puis ce monde tout en noir et blanc comme tu le dis n'était pas très réaliste à mon goût.

    RépondreSupprimer
  16. Petite Fleur, c'est vrai que tout est fait pour qu'on s'apitoie!

    RépondreSupprimer
  17. Maribel, pourquoi pas? C'est une très bonne idée!

    RépondreSupprimer
  18. Très beau billet qui me donne encore plus envie de lire ce roman que j'ai acheté récemment... Il me tarde de pourvoir m'y plonger !

    RépondreSupprimer
  19. maggie, j'espère que tu l'aimeras à ton tour! :)

    RépondreSupprimer
  20. C'est un peu l'histoire de Dickens qui, lorsque son père est allé en prison pour dettes, a dû travailler dans une fabrique. C'était quelque chose d'horrible le travail des enfants. Hugo l'a dénoncé aussi. Finalement, de ce point de vue, le roman est plutôt réaliste.

    RépondreSupprimer
  21. En effet, je suis plus mitigée, mais j'ai adoré le style de l'auteur. D'ailleurs, je vais bientôt lire David Copperfield....

    RépondreSupprimer
  22. claudialucia, J'ai beaucoup pensé aux "Misérables" aussi, en lisant ce livre! Sans protection d'aucune sorte, la vie ne pouvait être alors qu'une longue suite de malheurs!

    RépondreSupprimer
  23. Malorie/Ellcrys, nous serons au moins deux alors! J'ai également l'intention d'enchaîner avec DC! :)

    RépondreSupprimer
  24. J'adore ce roman par lequel j'ai découvert Dickens. Un régal :-)

    RépondreSupprimer
  25. Stephie, un grand roman très facile d'accès!

    RépondreSupprimer
  26. Décidément j'ai l'impression que tout le monde m'incite à lire Dickens que je connais très mal... je vais sans doute me laisser tenter !

    RépondreSupprimer
  27. George, il se lit aussi facilement qu'un roman moderne!

    RépondreSupprimer
  28. Il est dans ma PAL... je me déciderai bien un jour à le lire !

    RépondreSupprimer
  29. cocola, c'est grâce à une lecture commune que j'ai réussi à le lire!

    RépondreSupprimer
  30. La plume et la page, pourquoi pas? Il n'est pas ennuyeux du tout!

    RépondreSupprimer
  31. Mon livre préféré de Dickens , c'est Les grandes Espérances, assez différent d'ailleurs de Olivier Twist ou David Copperfield, même s'il parle de l'enfance pauvre, même s'il est aussi un roman d'initiation, s'il fait penser à Victor Hugo avec le forçat évadé.. Il y a une dimension fantastique et poétique en plus que j'aime beaucoup.
    Un autre écrivain britannique de l'époque victorienne qui est passionnant, c'est Thomas Hardy (Tess d'Uberville; Jude l'obscur, loin de la foule déchaînée..)

    RépondreSupprimer
  32. J'ai peur de me plonger dans les grands romans de Dickens. Pourtant, j'aimerais bien poursuivre la découverte de cet auteur.

    RépondreSupprimer
  33. claudialucia, j'aime aussi beaucoup Thomas Hardy bien que je n'aie encore lu de lui que Tess d'Uberville! Et me voici avec l'envie de continuer à le lire tout à coup! :) Pourquoi pas Jude l'obscur en effet!... Que de talent chez ces auteurs anglais!

    RépondreSupprimer
  34. Manu, pourquoi peur? Je trouve ses romans plus faciles que ceux de Hugo par exemple!

    RépondreSupprimer
  35. C'est marrant, je l'ai lu il y a peu aussi, et je n'ai pas du tout aimé. J'ai trouvé que le livre avait vraiment mal vieilli et ai peu apprécié les relents d'antisémitisme et le manichéisme ambiant... Pour ma part, rendez-vous raté avec Dickens sur ce coup là !

    RépondreSupprimer
  36. le rat à la page, vraiment? Alors là, nous ne sommes pas du tout d'accord! Mais pourquoi pas?

    RépondreSupprimer
  37. Je l'ai lu ado et je veux absolument le relire. J'adore les univers de Dickens, c'est fou, fou, fou!!! J'aime le côté vieillot. Je sais que Dickens s'est fait accuser d'antisémitisme dans ce roman à cause du personnage de Fagin mais il se "reprend" (plus ou moins adroitement selon moi... mais ça, c'est moi) dans Our Mutual Friend. Mais je ne le voyais pas ainsi en fait... Fagin était un méchant, qui s'adonnait à être juif... encore une fois, c'est juste moi!

    RépondreSupprimer
  38. Karine, c'est un livre si riche qu'on y trouve à peu près tout! Je sais que tu es une fan absolue de Dickens et j'aime ça! :)

    RépondreSupprimer
  39. je viens de terminer ce roman qui a été une découverte pour moi tout au moins littéraire ou peut être un très très lointain souvenir

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.