vendredi 1 juillet 2011

Muriel Barbery, L’élégance du hérisson , lecture commune

 Ce que je retiendrai de ce roman, c’est le désir de deux personnalités surdouées qui ne  tiennent  pas à  le montrer. Elles veulent à tout prix  passer pour médiocres  afin d' observer les autres à leur guise, sans être remarquées.

La bonne idée de la romancière a été de faire vivre dans le même immeuble ces deux femmes à la fois  si proches et si opposées qui  ne se connaissent pas au début. L'une est Renée, 54 ans, petite, laide et veuve,  la typique concierge de cet endroit parisien des plus bourgeois de la rue de Grenelle. L'autre est Paloma, 12 ans, une collégienne  "exceptionnellement intelligente", fille  des riches propriétaires du cinquième. Elle a programmé son suicide pour le jour de ses 13 ans: elle mettra le feu à l'appartement de ses parents.
Leur vraie vie est celle dont personne ne se doute: leur quête du sens de l'existence grâce à leurs lectures très variées, qui  va des romanciers russes aux plus grands  philosophes. Dans ce domaine rien ne leur fait peur, pas même les textes les plus hermétiques.
Naturellement ce sont de grandes solitaires.
Tout au moins jusqu'à la page 148, jusqu'à l'arrivée de Kakuro Ozu,  le nouveau propriétaire japonais.
Elles vont alors finir par se découvrir mutuellement.

C'est aussi  à partir de ce moment-là que j'ai commencé à aimer un peu mieux cette histoire. Jusqu'alors, je n'avais été intéressée que par certaines digressions philosophiques mais le récit me paraissait bien mince et  les personnages, de pures créations  prétentieuses et invraisemblables, agaçantes même par plusieurs côtés
Avec Kakuro Ozu, chacune va  se montrer plus humaine et donc plus fragile. C'est à ce moment aussi que j'ai commencé à m'intéresser  à leur avenir. J'ai donc pu terminer plus allègrement ma lecture  que je partage  pour l'instant avec Pascale ,  Gaelle , Michel , Reveline ,  qui ont déjà publié leurs billets (je nommerai les autres inscrites  une fois leurs billets parus) 

Résumé de mon billet:
Je pensais aimer ce roman, ça n’a pas été le cas.
Je connaissais l’intrigue pour avoir lu beaucoup de comptes-rendus journalistiques (très élogieux) et bloguesques (très partagés allant du coup de cœur à l’abandon).
C’est un vivier de belles citations et je n’ai eu aucun mal à en retenir plusieurs qui, prises une à une, me plaisent  et font bel effet.
Quant au film, je ne l'ai pas encore vu  mais ce serait  volontiers, à l’occasion.
Muriel Barbery, L’élégance du hérisson,  (nrf, Gallimard, 2006, 360 p), Prix des libraires 2007,

47 commentaires:

  1. je ne savais pas que tu faisais partie de la Lc, je te rajoute de suite, je trouve quand on lit trop les résumés et autres critiques on parvient difficilement à pénétrer dans l'histoire allégrement. C'est pourquoi j'avais évité de les lire, une double facette pour cette lecture, un côté irritant et un autre superbe ... double tranchant on garde que le meilleur finalement.
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Pascale, Je croyais que tu le savais. Je m'étais inscrite chez George mais j'ai eu du mal à finir le livre si bien que je n'ai pas pu sortir mon billet hier. Voilà plus d'un an que j'avais le livre et je pensais que j'allais l'aimer car le thème me plaisait bien mais bon...Je suis contente de l'avoir terminé.

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ce commentaire. J'envisageai justement de le lire.

    RépondreSupprimer
  4. Un roman que j'avais bien aimé, même si je trouve la fin étrange (même encore maintenant).

    RépondreSupprimer
  5. Bleue Azur,je te souhaite sincèrement de l'aimer: il y a des passages enthousiasmants dans ce roman.

    RépondreSupprimer
  6. Alex Mot-à-Mots,j'aurais aimé pouvoir l'aimer plus que je ne l'ai fait mais j'ai dû survoler certains passages qui me semblaient très fastidieux dans leurs aspects encyclopédiques.

    RépondreSupprimer
  7. Anne Sophie, tu es chanceuse. Je n'aime pas du tout être déçue par un livre mais à un passage que j'aimais beaucoup succédait un autre qui m'ennuyait d'où ma perplexité.

    RépondreSupprimer
  8. J'en garde un bon souvenir mais ce n'est pas le roman du siècle non. Tout le battage autour de ce roman à sa sortie m'a un peu agacée : ça reste quand même très gentillet...

    RépondreSupprimer
  9. Après une journée de délibés particulièrement chargée hier, je viens de mettre mon billet en ligne. A l'époque (en 2008), j'avais abordé la lecture du hérisson sans en connaître l'histoire, sans en avoir lu de critiques. Je savais juste que le bouche à oreille en avait fait un succès incroyable. Et j'ai été déçu. En lisant vos commentaires, je me sens un peu moins le vilain petit canard :-)

    RépondreSupprimer
  10. Un bon souvenir de lecture mais pas au point de regarder le film...

    RépondreSupprimer
  11. J'ai adoré le film vu sans avoir lu le livre. Et je me contenterai du film,car étant donné que je connais la fin et que je souhaite rester sur ma bonne impression du film...

    RépondreSupprimer
  12. Sara, Ce n'est pas non plus un mauvais livre, loin de là mais peut-être ne méritait-il pas tous ces honneurs à sa sortie, ou bien peut-être a-t-il déjà mal vieilli ou je ne sais pas ...

    RépondreSupprimer
  13. Plaisir des mots, et moi je ne me sens plus la dernière retardataire! :)

    RépondreSupprimer
  14. maggie, Ah, non? Je reste curieuse de savoir comment le metteur en scène s'en est sorti.

    RépondreSupprimer
  15. Géraldine, C'est vrai que la fin m'a surprise aussi.Je l'ai regrettée d'ailleurs. Les deux femmes n'ont pas eu le temps de bien se connaître.

    RépondreSupprimer
  16. J'ai abandonné ma lecture justement parce que " je n'avais été intéressée que par certaines digressions philosophiques mais le récit me paraissait bien mince et les personnages, de pures créations prétentieuses et invraisemblables, agaçantes même par plusieurs côtés"

    RépondreSupprimer
  17. Je suis un tout petit peu plus enthousiaste que toi mais dans l'ensemble je suis d'accord avec ta vision des choses.

    RépondreSupprimer
  18. Je suis dans la catégorie : a beaucoup aimé, j'ai marché, j'ai aimé les personnages, les digressions, je me suis amusé sans me poser beaucoup de questions
    Ce n'est pas un grand roman mais un bon roman joyeux et moqueur
    mais ....les goûts et les couleurs ...

    RépondreSupprimer
  19. Mitigée de mon côté également.

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour Mango,

    Pour ce qui est de l'Élégance du hérisson, la dizaine de membres du club de lecture dont je suis le secrétaire lui a attribué, l'an dernier, la meilleure note de cette cuvée: 8,3/10!! Ils avaient vraiment beaucoup aimé!

    Mais je voudrais profiter de l'occasion pour te faire part que je parle de toi et des BD du Mercredi dans ma dernière petite chronique! Si le cœur t’en dit (ou si ta curiosité est bien éveillée!), viens m’y lire!

    À plus!

    RépondreSupprimer
  21. je ne lis que des avis (plus que) mitigés en ce moment sur la blogosphère... Je me souviens d'avoir adoré ce roman mais c'était il y a longtemps, vous me donnez tous envie de le relire pour vérifier ;-)

    RépondreSupprimer
  22. Bof ! J'ai tellement entendu parler de ce livre que je n'ai plus vraiment envie de l'ouvrir. Cela tombe bien, il n'est pas dans ma PAL ;-)

    RépondreSupprimer
  23. jamais été follement attirée par ce livre...

    RépondreSupprimer
  24. Kikine, Je comprends parfaitement bien ta réaction.

    RépondreSupprimer
  25. reveline, oui j'ai vu ça. J'aurais pu l'aimer bien davantage sans ces longs passages un peu trop : "J'étale mes connaissances".

    RépondreSupprimer
  26. Dominique,oui, les goûts et les couleurs ...et les moments aussi. Qui sait si lu plus tôt ou à un autre moment je ne l'aurais pas beaucoup apprécié aussi!

    RépondreSupprimer
  27. Itzamna, comme beaucoup d'entre nous. Comment faut-il t'appeler? Itzamna ou Gaelle?

    RépondreSupprimer
  28. PG Luneau, J'ai vu que tu fêtais le second anniversaire de ton blog et que tu lui prépares de grands changements. Merci de prendre part à ta façon érudite et enthousiaste à nos aventures du mercredi et encore une fois longue vie à ton blog remanié que j'ai hâte de découvrir dans sa nouvelle version.

    RépondreSupprimer
  29. Violette, je me dis qu'à un autre moment j'aurais pu l'aimer beaucoup moi aussi.

    RépondreSupprimer
  30. Margotte, Il a cependant ses bons côtés surtout remarqués à sa sortie mais bon, j'y ai vu bien des aspects négatifs aussi qui ont refroidi mon enthousiasme à son égard.

    RépondreSupprimer
  31. Lystig, à cause de l'histoire ou peut-être de ses succès à sa sortie?

    RépondreSupprimer
  32. J'avais hâte de lire ce livre avec tout ce que j'avais entendu ! Je l'ai trouvé ici, l'année dernière et je ne l'ai pas du tout aimé, j'ai sauté des pages, chose qui ne m'arrive pratiquement jamais ! A aucun moment je n'ai accroché ni aux personnages ni à l'histoire !

    RépondreSupprimer
  33. Marie, c'est curieux comme cette nouvelle vague de lecteurs que nous venons de former a des réactions à l'opposé des précédentes qui avaient beaucoup aimé ce roman! Celui-ci aurait-il mal vieilli déjà?

    RépondreSupprimer
  34. Il m'avait hérissée un bon petit moment, ce bouquin et j'en garde un souvenir très mitigé, même si j'avais, comme toi, fini par m'intéresser aux personnages.

    RépondreSupprimer
  35. Brize, Il finit par se rendre agaçant avec ces longues tirades pseudo philosophiques qui ralentissent le récit.

    RépondreSupprimer
  36. Moi aussi souvenir très mitigé. Cela se lit agréablement puis après si on y réfléchit... ces personnages ne sont pas vrais, on ne peut y croire! l'histoire est cendrillonesque même avec le refus du happy end!

    RépondreSupprimer
  37. J'ai beaucoup aimé ce roman. Un joli souvenir!

    RépondreSupprimer
  38. claudialucia, c'est exactement ça . J'aurais pu l'aimer si je n'avais pas déjà su l'histoire ayant déjà lu tellement d'avis sur ce roman.

    RépondreSupprimer
  39. Edelwe, J'aurais préféré que ce soit aussi comme ça pour moi!

    RépondreSupprimer
  40. Il est dans ma PAL. Mais je n'arrive pas à me décider à le lire.

    RépondreSupprimer
  41. Manu: je l'avais depuis plus d'un an aussi! Bof!

    RépondreSupprimer
  42. je l'ai vraiment bien aimé ce roman - ainsi que le film qui en a été adapté
    et en plus j'ai le livre audio, très joliment lu

    RépondreSupprimer
  43. C'est un livre qui ne laisse personne indifférent, on aime ou on déteste au point de ne pas dépasser une cinquantaine de pages. Je fais partie des premiers et je le relirai, moi, qui ne relit jamais aucun livre.

    Le Papou

    RépondreSupprimer
  44. niki, tiens j'écouterais bien le livre audio aussi.

    RépondreSupprimer
  45. Le Papou, Quand on aime beaucoup un livre, le relire est un nouveau plaisir. On y voit encore plein de belles surprises.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.