jeudi 22 octobre 2009

Ce que je sais de Vera Candida de Véronique Ovaldé


Quand on lui apprend qu’elle va mourir dans six mois, Vera Candida abandonne tout pour retourner à Vatapuna. 
Dès la première phrase du roman, nous connaissons la fin:  l’héroïne retourne sur l’île de son enfance, là où vit encore peut-être, dans sa petite cabane, celle qui l’a élevée, sa grand-mère maternelle, Rose Bustamente aux deux métiers, celle qui, avant de devenir la meilleure pêcheuse de poissons volants de ce bout de mer,  avait été la plus jolie pute de Vatapuna , celle aussi qui avait été  répudiée par sa mère à quatorze ans parce qu’elle n’était plus vierge.
Ces deux femmes,  Rose et Vera, la grand-mère et la petite fille toutes deux solitaires, farouches,  rebelles, secrètes et silencieuses, les deux personnages féminins à la forte personnalité du récit, sont aussi des figures maternelles mythiques, venues du fond des âges, qui sans avoir rien appris, découvrent l’amour maternel, au fur et à mesure, par petites touches plus que par instinct, contrairement à la mère de Rose qui l’a chassée sans ménagements et à Violette, la mère de Vera qui l’a abandonnée, très malade, à sa propre mère, Rose!  A son tour Vera aura une fille, Monica Rose, elle aussi née de père inconnu mais  dont on finira par deviner l’ignoble identité  avant qu’elle nous soit révélée à la fin.
Deux hommes ont une grande importance dans cette histoire de liens mères-filles : Jeronimo, le destructeur et Itxaga, le protecteur, l’homme bon. Deux endroits s’affrontent également, à l’opposé aussi l’un de l’autre, Vatapuna, l’île exotique à la nature si belle mais où la vie se révèle sordide, brutale et misérable pour les femmes seules et pauvres et Lahomeria, la ville sur le continent où se réfugie Vera adolescente et enceinte à son tour.
L'histoire est belle, pleine de malheurs et d’amour mais c’est surtout l’écriture, le style que j’ai beaucoup aimé.  Pas de lyrisme ni de pathos, mais un réalisme efficace et retenu teinté d’espérance, de rêves éternels,  un récit triste et doux à la fois, comme un hymne au courage des mères, célibataires ou pas, putes ou saintes, obligées de se sublimer pour nourrir, coûte que coûte ces enfants pas toujours désirés! Une belle histoire et un très beau récit! Ce que je sais de Vera Candida de Véronique Ovaldé (Editions de l’Olivier, août 2009, 293 pages)

Ont également aimé ce livre: Aurore, Antigone, Amanda, Cathulu, Cuné, Jules, Marie, Bab's , Esperluette , Papillon , Esmeraldae, et sans doute bien d'autres encore. Je n'ai pas lu d'avis négatifs!

48 commentaires:

  1. S'il y a bien un titre de la rentrée que je ne manquerai pas, c'est celui-ci. Mais je le lirai plus tard.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis en train de le lire ! J'aime beaucoup moi aussi ! :D

    RépondreSupprimer
  3. Il me tentait bien aussi mais j'attendrai sa sortie en Poche ;)

    RépondreSupprimer
  4. C'est bizarre mais c'est la couverture qui me bloque :) Je dépasserai sans doute ce cap ou bien je ferais comme cynthia, attendre la sortie poche pour cause de budget explosé :)

    RépondreSupprimer
  5. Ce livre a la fois m'attire et m'inquiète. Certains l'ont adoré, d'autres en ont abandonné la lecture...
    Il faudrait que j'en lise discrètement quelques pages en librairie avant de l'acheter... ;-)

    RépondreSupprimer
  6. il est dans ma PAL mais il m'en reste des livres à lire avant de l'atteindre! Et pourtant, il me tente vraiment (mais ceux du dessus aussi!)

    RépondreSupprimer
  7. Il est à la bibli, donc c'est sans risques si je n'aime pas!

    RépondreSupprimer
  8. si je peux le trouver en bibliothèque ce serais tres bien, sinon j'attendrai la version Poche.

    RépondreSupprimer
  9. Bladelor, je pense que tu l'aimeras aussi! C'est un vrai bijou!

    RépondreSupprimer
  10. Leiloona, ça ne me surprend pas que tu l'aimes! c'est le contraire qui m'aurait étonnée!

    RépondreSupprimer
  11. Cynthia, à mon avis, ça ne devrait pas tarder!

    RépondreSupprimer
  12. celsmoon, je suis comme toi, je suis étonnée de cette couverture et ne comprends pas le choix de cette photo!

    RépondreSupprimer
  13. Marie, tiens, certains ont abandonné? Tant pis pour eux car ceux qui l'ont vraiment lu l'ont tous aimé jusqu'ici, (mais il y a tant de billets sur ce livre que certains ont dû m'échapper!)

    RépondreSupprimer
  14. valérie, tout le problème est là! Il y en a tant d'autres qui sont bien aussi! Je me demande quand même s'il recevra un prix! J'espère que oui!

    RépondreSupprimer
  15. Keisha, ça m'étonnerait beaucoup que tu ne l'aimes pas mais c'est vrai qu'on ne peut jamais être totalement sûr! !

    RépondreSupprimer
  16. Line, je l'ai fait acheter par ma bibliothèque qui me l'a réservé: il est tout neuf! J'adore ça!

    RépondreSupprimer
  17. J'avoue que, moi, jusqu'à présent, je n'ai toujours pas été tentée par ce roman...

    RépondreSupprimer
  18. En poche ou à la bibli, je le lirai sûrement, bien que je n'ai pas dépassé 50 pages de "Et mon coeur transparent" !

    RépondreSupprimer
  19. De ce roman, c'est avant tout l'écriture que j'ai appréciée.

    RépondreSupprimer
  20. J'ai tellement entendu de bien sur ce livre qu'il va falloir que je me fasse une idée par moi-même! ;-)
    J'ai lu quelque part que ce livre avait des faux airs de "Cent ans de solitude" de Gabriel Garcia Marquez : cela plus ton avis, comment ne pas craquer ?

    RépondreSupprimer
  21. choco, heureusement il y a bien d'autres romans agréables à lire parmi les livres de la rentrée! Celui-ci tient une bonne place cependant!

    RépondreSupprimer
  22. Kathel, je n'ai pas lu son précédent et ce livre ne me tentait pas vraiment mais j'ai été séduite !

    RépondreSupprimer
  23. Brize, moi aussi, c'est surtout l'écriture qui m'a enthousiasmée. L'histoire est belle et émouvante sans être bouleversante non plus!

    RépondreSupprimer
  24. Lounima , je n'ai pas lu le chef d'œuvre de Garcia Marquez mais celui-ci est un livre vraiment réussi!

    RépondreSupprimer
  25. je l'ai adoré aussi ! j'en parlais d'ailleurs hier aussi sur mon blog ;o)

    RépondreSupprimer
  26. Esperluette, je suis allée te lire et je t'ai mise en lien! Nous avons les mêmes goûts avec cette romancière!

    RépondreSupprimer
  27. Hathaway: Il me semble que tu devrais l'aimer! N'hésite plus!

    RépondreSupprimer
  28. Je pense que toute femme qui lit se livre y trouvvera quelque chose à appliquer à son propre cas! :)

    RépondreSupprimer
  29. beau billet pour un beau livre !

    RépondreSupprimer
  30. Ce livre fait vraiment l'unanimité !
    Je n'ai pas encore lu Véronique Ovaldé mais cela ne saurait tarder je pense !

    RépondreSupprimer
  31. Je l'ai emprunté en bibliothèque, il est sur ma PAL, j'ai hâte !

    RépondreSupprimer
  32. Ses autres romans me tentent plus que celui-ci !

    RépondreSupprimer
  33. Jules, on se reconnaît bien à un moment ou à un autre dans ce livre, c'est vrai!

    RépondreSupprimer
  34. sylire, à mon avis, il devrait obtenir un prix! Enfin, je l'espère!

    RépondreSupprimer
  35. Stephie, je te souhaite une bonne lecture alors! J'ai hâte de lire ton billet!

    RépondreSupprimer
  36. Manu, J'aimerais bien lire ses autres livres aussi maintenant que j'ai commencé!

    RépondreSupprimer
  37. J'ai très envie de lire ce livre!

    RépondreSupprimer
  38. Edelwe, tu ne peux que l'aimer, je crois!

    RépondreSupprimer
  39. J'ai très envie de le lire et puis je ne connais pas encore Véronique Ovaldé. J'attendrai qu'il soit dispo à la bibliothèque.

    RépondreSupprimer
  40. Aifelle, ta bibliothèque ne devrait plus tarder à l'avoir, je pense!

    RépondreSupprimer
  41. Tu m'offres là l'occasion rêvée de découvrir cette auteur!
    Merci.

    RépondreSupprimer
  42. mon avis était plus mitigé que le tien

    RépondreSupprimer
  43. esmeraldae, en effet, je viens de t'ajouter en lien.

    RépondreSupprimer
  44. sybilline, tu verras, c'est une jolie lecture!

    RépondreSupprimer
  45. Mirontaine, j'irai lire ton avis!

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.