dimanche 30 mai 2010

Les chères mains qui furent miennes de Paul Verlaine

Les chères mains qui furent miennes,
Toutes petites, toutes belles,
Après ces méprises mortelles
Et toutes ces choses païennes,


Après les rades et les grèves,
Et les pays et les provinces,
Royales mieux qu'au temps des princes,
Les chères mains m'ouvrent les rêves.


Mains en songe, mains sur mon âme,
Sais-je, moi, ce que vous daignâtes,
Parmi ces rumeurs scélérates,
Dire à cette âme qui se pâme ?


Ment-elle, ma vision chaste
D'affinité spirituelle,
De complicité maternelle,
D'affection étroite et vaste ?


Remords si cher, peine très bonne,
Rêves bénis, mains consacrées,
Ô ces mains, ces mains vénérées,                            Hommage aux mains de l 'artiste que fut ma mère. 
Faites le geste qui pardonne !


Paul Verlaine (Sagesse, XVII)
Les mains de Rodin
Les autres participants aux dimanches poétiques sont ICI

20 commentaires:

  1. Les mains ! Beau poème bien mis en valeur par cette sculpture d'Auguste Rodin, "La Cathédrale".

    RépondreSupprimer
  2. jolie sculpture j'aime beaucoup, les mains parlent autant que le regard , un texte de Verlaine qu'on ne croise pas souvent, belle idée de poésie.
    bon dimanche à toi

    RépondreSupprimer
  3. Lystig, ...porte d'entrée...bien aimée.

    RépondreSupprimer
  4. Chère Anonyme Y, les mains des mères, toutes aimées!

    RépondreSupprimer
  5. Pascale, bon dimanche à toi aussi! Les mains des mères sont toutes artistes!

    RépondreSupprimer
  6. Je ne connaissais pas ce poème. Heureuse découverte..

    RépondreSupprimer
  7. J'adore Verlaine et j'adore Rodin ! Je n'ai pas pu participer et mettre un billet... mais je te souhaite un bon dimanche poétique !

    RépondreSupprimer
  8. Très belles correspondances entres les deux oeuvres.

    RépondreSupprimer
  9. C'est très beau... Et j'admire beaucoup Rodin... Un bel exemple de ce que peuvent faire les mains de plus beau !!!

    RépondreSupprimer
  10. bookworm, Très bon dimanche à toi!

    RépondreSupprimer
  11. Aifelle, elles s'appelaient l'une l'autre!

    RépondreSupprimer
  12. L'or des chambres, j'ai toujours beaucoup aimé cette œuvre de Rodin.

    RépondreSupprimer
  13. maggie, Très bon dimanche à toi aussi !

    RépondreSupprimer
  14. Deux valeurs sûres que je prends plaisir à découvrir ! Incroyable tout ce qu'on peut exprimer avec nos mains, souvent à notre insu... les mains, le visage... en disent parfois aussi long que les mots. Bonne soirée, Mango !

    RépondreSupprimer
  15. Cagire, les mains, le regard! bonne journée,Cagire.

    RépondreSupprimer
  16. Très beau poème. Je ne connaissais pas du tout.

    RépondreSupprimer
  17. Marie, il pense aux mains de sa femme, Mathilde, devenue mère à son tour!

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.