mercredi 29 février 2012

Je, François Villon, 1, de Luigi Critone d'après Jean Teulé, ma BD du mercredi

Voici en images l’histoire d’un mauvais garçon du Moyen Âge, un bad boy, un voyou, un desperado, un hors la loi, un bandit, voleur, violeur, casseur, cogneur, tueur, bref un gibier de potence comme son père,  pendu au gibet de Montfaucon,  et comme sa mère, six ans plus tard, enterrée vive  et livrée aux chiens  mais sa mort à lui, c’est pour plus tard,  pas pour ce premier tome qui n’évoque que les vingt premières années de sa courte vie: né à Paris en 1431 et disparu en 1463, mort vers trente ans, on ne sait ni où ni comment. 
Seulement voilà c’est notre premier vrai poète maudit et la liste est belle après lui qui va de Villon à Verlaine, en passant surtout par Rimbaud. 
Impossible d’éviter cette BD avec un thème pareil!
Les réactions sont bonnes. Je les connais déjà, avant même d’avoir ouvert l’album: ça change forcément mon approche. Je suis sous influence
Ils l’ont tous  deux beaucoup aimé,  ce premier tome : Jérôme, Natiora, 

Moi, j’ai confiance  en leurs jugements mais je garde une certaine méfiance pour les raisons suivantes:
-  Peu  attirée par la couverture (je ne vois pas  du tout Villon comme ça.)
- Peu favorable aux BD biographiques, trop souvent didactiques et scolaires, avec manque de fulgurance, trop souvent -  des BD comme des pensums.
-  Peu aimé le livre de Teulé, trop éloigné de ma propre vision du  poète, un de ceux que j’ai pris plaisir à découvrir sous divers angles «au temps de ma jeunesse folle » (mais studieuse) tout en apprenant par cœur plusieurs de ses vers et me les réciter encore aujourd’hui sans trop de difficulté.
-  Peu apprécié, en feuilletant l’album, le dessin trop lisse et trop léché ainsi que les couleurs, vives et glacées à la fois, le tout très régulièrement  classé dans des cases rectangulaires  des plus classiques avec de grosses bulles rondes, bien blanches rythmant les pages. 

Et pourtant, une fois plongée dans l’histoire, j’ai apprécié. J’ai aimé ce travail et ce récit divisé en chapitres,  rythmé par des vers du poète, ainsi du premier :
«Je suis François, dont il me poise 
Né de Paris emprès Pontoise. 
Et de la corde d’une toise 
Saura mon col que mon cul poise.»
 Le côté clair, simple, dépouillé du graphisme, apporte une  part de modernité qui me convient parce qu’elle apporte un peu de fraîcheur dans cette vie pleine de malchance, de violence et d’horreur.
Les sentiments s’enchaînent et s’entrechoquent rapidement. On passe vite de l’attendrissement et de la pitié du début pour l’enfant orphelin et recueilli par Guillaume Villon, le bon chanoine,  à l’horreur et au dégoût des tortures infligées pour trois fois rien. C'est une époque de grande  cruauté.


La danse macabre est bien là que dansent tous ces personnages si vivants, si excessifs et si  fragiles. La mort les guette à tous les coins de rue, à tout moment et sous toutes ses formes, alors ils s’agitent comme des marionnettes. Ils crient, rient, pleurent, s’empiffrent, s’enivrent, se débauchent et s’étourdissent avant de disparaître sous les coups de la Grande Faucheuse ricanante qui les attend à la dernière page, au dos de la couverture.
Reste l’église, Dieu, la grande menace,  le grand pouvoir, les grands châtiments,  la grande crainte,  tous ces prélats avec  leurs lois, ces chanoines, ces préfets, ces évêques qui ont la mainmise sur toutes les vies.
Entre le bien et le mal, l’ange ou le diable, François Villon a choisi.

Pour l’instant, on le quitte, en pleine fuite à nouveau mais sauvé in extremis par une jeune fille de bonne famille, la belle Isabelle de Bruyère  qui le cache et lui donne rendez-vous: «Demain, entre deux heures et quatre heures, à l’hôtel-Dieu, sous la Pierre-à –Eau.
 Attendons !


Je, François Villon, 1, Mais où sont les neiges d'antan, 
Luigi Critone d'après Jean Teulé, Delcourt, 2011, 74 pages  


 Les participants: 

Bienvenue à Jacques Viel qui nous rejoint cette semaine. Son blog : "Un amour de BD" est à voir et à suivre,  par tous, bien sûr, mais certainement plus encore par les non spécialistes comme moi qui ont encore plein de choses à apprendre concernant le 9ème art. 
J'en profite, en ce jour particulier d'une année bisextile,  pour  vous remercier tous , vous tous, mes chers amis fidèles du mercredi,  pour cette confiance que vous voulez bien m'accorder, au fil des semaines,  en partageant ainsi,  avec enthousiasme,  vos précieux billets sur vos BD du jour.   


Je participe aussi au Top BD de Yaneck (17,5/20) ainsi qu'au Roaarrr Challenge de Mo'

57 commentaires:

  1. Je n'arrive pas à lire Jean Teulé, que je trouve trop trash. Est-ce que çà passerait mieux en BD ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai du mal avec Teulé aussi mais ici ça passe bien.

      Supprimer
    2. Bonjour Mango, personnellement, j'avais beaucoup Moi, François Villon, je note donc cette BD qui me paraît très bien. Merci du conseil. Bonne journée.

      Supprimer
  2. C'est vrai que j'ai beaucoup aimé (et que j'attends la suite avec impatience !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plutôt réussie comme adaptation!

      Supprimer
  3. Je ne suis pas trop attiré par cet album : la couverture me fait le même effet qu'à toi. Mais, à force de lire des avis positifs...


    Sinon, pour mon papier du mercredi, j'ai une belle brique incontournable à vous conseiller :

    http://brusselsboy.wordpress.com/2012/02/29/yoshihiro-tatsumi-une-vie-dans-les-marges/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai aimé cette BD sans la trouver indispensable cependant.

      Supprimer
  4. Malheureusement pour nous, ce n'est pas un album à mettre entre les mains des enfants !

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Mango
    Voici ma bd du mercredi(les derniers jours de stefan zweig)
    http://www.unamourdebd.fr/2012/02/les-derniers-jours-de-stefan-zweig-recit-complet/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bon choix pour cette première participation.

      Supprimer
  6. A feuilleter à la librairie à l'occasion...
    Chez nous, c'est moi qui cause de "La page blanche"... http://croqlivres.canalblog.com/archives/2012/02/29/23595438.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou en bibliothèque et attendre la fin de la série.

      Supprimer
  7. Que ça me fait plaisir que tu aies aimé ! Pour ma part j'attends avec impatience le deuxième tome :)

    Voici ma participation du jour http://lejardindenatiora.wordpress.com/2012/02/29/far-away-maryse-jean-francois-charles-gabriele-gamberini/

    Belle journée à tous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je t'avais bien dit que tu m'avais convaincue.

      Supprimer
  8. J'aime plutôt ce graphisme pour ma part, ainsi que cette période, mais j'ai plus de mal avec le personnage, et je l'ai feuilleté sans craquer...
    http://delivrer-des-livres.fr/?p=4764 Je présente pour ma part Miss Annie, une adorable chatte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends mais curieusement ce sont les poètes maudits qui m'attirent le plus.

      Supprimer
  9. Il me fait de l'oeil cet album, et ne connaissant point Villon en dehors de sa transformation en Vampire dans le jeu de rôle Vampire Mascarade, mes souvenirs seront très tolérants.
    Il faudrait que je la cherche en bibliothèque. Y'a moyen que ça se trouve....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Villon en vampire? C'est plutôt drôle mais je ne le vois pas du tout comme ça mais si c'est un jeu, alors...

      Supprimer
  10. c'est du subllime, "je, françois villon". Un grand coup de coeur pour ma part.
    merci Mango pour cette belle initiative

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était quand même une entreprise drôlement risquée et finalement c'est réussi.

      Supprimer
  11. Billet très intéressant. Je n'ai jamais eu envie de lire Teulé mais cette BD me tente bien.

    Voici ma participation avec Chabouté : http://lesmotsdemelo.com/2012/02/zoe-chaboute-bd-one-shot/

    (Lulu, femme nue c'était la semaine dernière :) )

    Bon mercredi à tous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec Chabouté, pas moyen de se tromper. Je l'adore!

      Supprimer
  12. Mon fils va quant à lui découvrir la plume de Teulé car il doit lire Rainbow pour Raimbaud pour son cours de français.

    RépondreSupprimer
  13. Pas encore lu et j'en suis au stade où j'ai de grosses appréhensions à l'égard des graphismes. Mais j'ai lu la chronique de Jérôme et je suis tentée. La tienne ne fait que confirmer la qualité de cet ouvrage... j'attendrais cependant que la série avance un peu pour la découvrir dans son intégralité.
    Ma participation d'aujourd'hui est en ligne : http://chezmo.wordpress.com/2012/02/29/local-wood-kelly/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le décalage entre la vie si mouvementée du poète et le graphisme si propre et si soigné n'est finalement pas déplaisant du tout.

      Supprimer
  14. Les avis sont favorables, j'ai noté mais j'attends de le trouver dans ma médiathèque.
    Aujourd'hui : relecture d'une BD...d'actualité
    http://francisfery.canalblog.com/archives/2012/02/29/23639988.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant qu'à attendre, j'espère lire les suivants ensemble quand la série sera terminée.

      Supprimer
  15. Les scènes crues du roman doivent avoir été difficiles à mettre en images...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement elles ne sont ni nombreuses ni vraiment trash.

      Supprimer
  16. J'attends la suite pour me décider, mais c'est déjà très tentant !
    Sinon..., c'est nous qui te remercions de ce super rendez-vous, on forme une belle équipe non ? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une vision de Villon qui n'est pas du tout la mienne mais j'ai trouvé ça d'autant plus intéressant.

      Supprimer
  17. Cette BD me fait peur. J'ai lu le roman et je ne suis pas du tout certaine de vouloir voir les images qui y sont associées!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est nettement moins cru que le roman.

      Supprimer
  18. Coucou,
    toujours pas en avance je souhaite participer ce mercredi 29 février avec un album qui m'a conquise ! Krraaaaa et c'est làààà :
    http://imagimots.blogspot.com/2012/02/kraa-la-vallee-perdue-tome-1-benoit.html
    Bisous Jean Teulé j'ai aimé son roman le Montespan et cette BD je vais l'emprunté à une amie pour voir !
    Bisous et bon mercredi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Kraa, j'ai beaucoup aimé! Je pense que tu aimeras ce Villon.

      Supprimer
  19. Je n'aime pas trop Jean Teulé, moi non plus, alors en BD... bof.
    Mais pas contre, j'ai mis un bon manga chez moi :)
    http://lirerelire.blogspot.com/2012/02/le-pavillon-des-hommes-tome-1.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sens que je vais finir par lire des mangas. J'ai encore du mal cependant.

      Supprimer
  20. je note le titre de cette BD ! Et je vais bientôt vous rejoindre dans cette aventure BD le mercredi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une bonne nouvelle et tu seras la bienvenue.

      Supprimer
  21. Cette BD me tente même si les dessins ne me plaisent pas trop. Mais avant, je crois que je vais lire le roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu aimes le style de Teulé, mieux vaut commencer par le roman. Moi, je ne réussis pas à m'y faire. La BD est nettement plus facile.

      Supprimer
  22. Alors là ! je suis plus que tentée ! Il me faut cette bande dessinée ! Bonne journée à toi :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que c'est une adaptation intéressante d'un roman difficile.

      Supprimer
  23. Sur le même principe, j'ai lu Le Montespan en BD après l'avoir dévoré en broché : j'ai été déçue. Donc, je ne recommencerai pas avec Je, François Villon, qui fut mon premier Teulé, et que j'ai adoré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ce cas-là, tu as raison, mieux vaut ne pas insister.

      Supprimer
  24. Bon ça me donne envie de la tenter, moi qui suis obligée de bosser sur Villon (tant bien que mal), ça me réconciliera peut-être avec lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon poète mais mauvais garçon. Ses poèmes sont beaux mais pas faciles à aborder désormais! Bon courage! La BD, elle, est très agréable. Il y aura une suite!

      Supprimer
  25. Bonjour Mango,
    Je viens prendre ton logo pour les BD du mercredi. Je pense m'inscrire. En dehors de Tintin et Astérix, je suis un peu larguée. A ma BM, j'ai pris une belle pile pour les vacances et je compte en parler. A bientôt alors...
    Quant à Teulé, il est un auteur que j'aime mais parfois ses écrits me donnent la nausée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne peux pas être plus ignorante en matière de BD que je l'étais en commençant ces mercredis mais on se prend vite au jeu, tu verras. Attention, je viens de changer les logos qui n'étaient pas fameux. Un participant plus doué vient de m'en proposer une version nettement plus au point. j'en parlerai aux autres mercredi mais autant que tu les utilises immédiatement plutôt que les anciens qui ne me plaisaient pas.

      Supprimer
  26. pourquoi effacer mon message?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le voici:
      Anonyme a dit...
      pardon mais réduire VILLON à :

      "un mauvais garçon du Moyen Âge, un bad boy, un voyou, un desperado, un hors la loi, un bandit, voleur, violeur, casseur, cogneur, tueur, bref un gibier de potence comme son père"

      c'est comme réduire baudelaire à un alcoolique ou rimbaud à un homosexuel ou encore Apollinaire à un fumleur de haschich...bref c'est écoeurant et totalement faux!!
      je m'insurge contre ces gens qui salissent la mémoire de ce poète qui est bien plus qu'un simple poète maudit...cet homme a laisseer sa trace à tout jamais dans la littérature Française et lire ses vers et s'imprègner de sa misérable vie est le moins que nous pouvons faire pour qu'iol continue d'exister, qu'il vive à jamais
      François VILLON est le plus grande poète Français, aucun autre n'arrive aussi simplement à exprimer autant de choses, aucun autre ne sublime autant la bauté de la vie, le desespoir de la mort...aucun autre ne trouve les mots si justes qu'ils disent tout...lui seul sait alterner l'humour et la gravité

      cet homme et sa famille qui furent victime des scélerats aristocrates de l'époque, qui fut victime d'un véritable acharnement de la part notemment de thibaut d'aussigny la crapule envoyée du diable.
      VILLON vivra à jamais dans le coeur des Français il est notre héritage il est notre histoire.
      c'est aujourd'hui notre mission de faire qu'il vive encore et encore, en mémoire à la misère quilui fut imposée.

      merci de respecter un peu plus cet homme et d'éviter de 'linsulter.

      08 mars, 2012

      Supprimer
  27. J Teulé, je n'aime guère aimé, mais moyen-âge en bd... ce serait tentant !

    RépondreSupprimer
  28. J'ai bien aimé la BD !

    Le commentaire d'Anonyme me semble bien juste pourtant : ce n'est pas l'insulter que de mentionner ce qu'il fut (il exagère peut-être un peu, n'en délivrant qu'une partie) et cela n'enlève en rien à l'immense talent de poète de FV. Vous le mentionnez vous même pour Rimbaud, Verlaine, Apollinaire, Baudelaire : leurs travers des temps jadis n'enlèvent en rien à leur talent, au contraire !

    RépondreSupprimer
  29. @Jean-François

    si vous relisez mon post vous verrez que justelent, en ce qui concerne rimbaud, baudelaire ou apollinaire j'explique qu'il serait bien réducteur de les réduire à leur "travers" ou "préferences" puisque leurs oeuvres reposent sur d'autre choses.
    il est dommage de ne souligner que l'aspect de "mauvais garçon" de VILLON quant cet homme est bien plus que cela...pour celui que ne connais pas VILLON, si il lit le message il va retenir que cela de VILLON alors que c'est un détail du personnage et qu'il y a autre chose à retenir de lui

    pardonnez moi mais je suis un très fervent admirateur de VILLON quie je considère comme le plus grand poète Français, que sa vie de misère et sa très courte oeuvre fait qu'il faut peu de chose pour que son souvenir s'abime ou soit faussement interprété...

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.