mercredi 18 mai 2011

La Commedia des ratés, T1, Olivier Berlion, Tonino Benacquista, ma BD du mercredi.

Le titre mi-français mi-italien  annonce la couleur ainsi que  le nom de l’auteur. Nous sommes chez les émigrés italiens en France entre le rire et les larmes C’est d’ailleurs avec ce récit qui a reçu trois prix littéraires à sa sortie, en 1991, que Tonino Benacquista a acquis son excellente réputation de romancier-conteur-scénariste.  De lui, j’ai beaucoup aimé «Malavita», «Saga» et «la Maldonne des sleepings». J’en ai aimé les intrigues serrées et palpitantes mais plus encore l’humour de l’auteur, toujours sous-jacent.
C’est donc une histoire à succès qu’a repris Olivier Berlion, l’auteur de la série "Tony Corso" qui a déjà collaboré avec Tonino Benacquista, en 2003,pour l’album «Cœur tam-tam» chez Dargaud.  Cette fois-ci, deux tomes sont prévus pour raconter l’histoire, le premier est sorti en février dernier et le second ne devrait pas tarder. 

Le récit : Antonio, le héros, fils d’immigrés italiens ayant fui le fascisme de Mussolini avant 1940 , vit en célibataire à Paris mais revient souvent le dimanche voir ses parents restés en  banlieue. C’est là qu’un jour l’attend Dario, un copain d’enfance analphabète qui l’oblige à écrire une lettre étrange à une femme inconnue. Le lendemain, Antonio apprend la mort  par balle de son ami. Intrigué, il commence à enquêter, découvre que Dario travaillait comme gigolo dans un bar parisien mais surtout, curieusement, qu’il venait d’acquérir dans leur village d’origine, en Italie, un vignoble dont Antonio se retrouve l’héritier. Celui-ci se rend alors là-bas et cherche l’arnaque qu’il soupçonne derrière cette propriété. Il découvre un terrain sur lequel s’élève une chapelle à Sant’Angelo, des habitants hostiles pour la plupart, d’autres beaucoup moins. Il s’enrichit avec la vigne mais se fait aussi beaucoup d’ennemis qui cherchent à le tuer Quel est le secret derrière tout ça?  Que voulait Dario? La suite bientôt.


Le dessin : Je l ai beaucoup apprécié - plus que l’histoire elle-même  où l’humour de Benacquista manque un peu - mis à part le magnifique récit de la cuisson des pâtes J’aime l'alternance  classique des cases sur la page  facilitant la compréhension du déroulement des faits. Les vignettes sont réduites.  L’écriture ne l’emporte pas sur l’image, elle se fait discrète si bien que j’ai vraiment eu tout le loisir d’admirer les décors précis et fignolés, les personnages immédiatement reconnaissables et  tellement vivants. Parfois des pages sépias évoquant les souvenirs de la guerre faite par le père en Albanie s’interposent au milieu des autres, plus colorées,  de la région  parisienne et du petit village italien.

Mon impression: J’ai lu cette BD plusieurs fois toujours avec plaisir et le bonheur de découvrir  de nouveaux aspects à chaque fois si bien que cette lecture a été une réussite.
La Commedia des ratés , T1, dOlivier Berlion d''après un roman de Tonino Benacquista,  Dargaud, 2011, 74 p. Note pour Yaneck: 17/20


Participent aux BD du mercredi:
Benjamin,Choco,Chrys,Delphine, Dolly,Emmyne, Estellecalim, Hilde, Hérisson08, Irrégulière,  Jérôme,  KikineLire pour le plaisir, Lounima, Lystig, Manu, Marguerite,  Mathilde, Mo'laFée, Noukette,  Sandrounette,  Sara, Soukee,  Theoma,  Valérie,  Vero, Wens,  Yaneck, Yoshi73, Yvan, Mr Zombi

Je participe aussi au challenge BD Pal sèches  de Mo' et au Top BD de   Yaneck
Ce billet fait aussi partie du Giro in Italia de Nane

40 commentaires:

  1. Jamais lu un roman de Benacquista mais je crois qu'il va vraiment falloir que je découvre cet auteur un jour.

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas encore abordé Benacquista, en dehors d'une lecture rapide de son lucky Luke.

    Sinon, jolie évolution graphique du blog, très agréable.

    Et voici ma contribution de la semaine:
    http://www.chroniquesdelinvisible.com/article-barracuda-tome-1-esclaves-la-bd-du-mercredi-73685909.html

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup le trait d'Olivier Berlion dans Tony Corso. Une nouvelle série à découvrir.

    RépondreSupprimer
  4. Jérôme, C'est un auteur qui sait vraiment intéresser ses lecteurs par des intrigues toujours inattendues et surtout par son humour. Il sait aussi être grave et aborder des thèmes propres à la réflexion.

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ton appréciation. Je t'avouerai que Benacquista fait partie de mes favoris parmi les écrivains français contemporains.

    RépondreSupprimer
  6. Lire pour le plaisir, Ce dessinateur que je ne connaissais pas me plaît décidément beaucoup.

    RépondreSupprimer
  7. De Benacquista, je n'ai lu que des nouvelles... Mais cette BD ne me séduit pas de prime abord avec ses dessins. Il faudrait que je puisse la feuilleter pour me rendre compte.

    Voici ma participation de la semaine : http://bouquinbourg.canalblog.com/archives/2011/05/18/21107682.html

    Bon mercredi !

    RépondreSupprimer
  8. Absolument pas séduite par le graphisme en revanche, le synopsis que tu nous proposes me tente. J'attendrais cependant la sortie du second tome... une envie de lecture en demi-teinte pour le moment

    RépondreSupprimer
  9. J'ai préféré le roman à la BD comme je le précisais dans un billet d'avril, je n'avais pas retrouvé tout l'univers de Benacquista.

    Voici ma participation de ce mercredi:
    http://francisfery.canalblog.com/archives/2011/05/18/21161662.html#comments

    RépondreSupprimer
  10. Soukee, L'ensemble, récit et graphisme, s'accordent bien et ma lecture a été agréable.

    RépondreSupprimer
  11. Mo', Graphisme peut-être sans éclat mais qui m'a rendu le suivi de l'histoire très agréable.

    RépondreSupprimer
  12. wens, Je suis bien d'accord avec toi: les romans de Benacquista ont une autre profondeur et davantage d'humour que la BD mais peut-être est-ce dû au genre lui-même.

    RépondreSupprimer
  13. Je ne suis pas fan de Benacquista mais je découvrirais bien une BD pour voir si j'accroche davantage.

    RépondreSupprimer
  14. Je suis toujours un peu en panne de BD pour le moment !

    Par contre, je pense préférer découvrir cet auteur par ses romans, dont j'ai toujours Saga dans ma PAL.

    RépondreSupprimer
  15. Valérie, oui, pourquoi pas mais, selon moi,tu y perdras quand même un peu.

    RépondreSupprimer
  16. Manu, Je n'ai lu que cette BD qu'il a inspirée mais ses romans sont nettement plus riches et fouillés et pleins d'humour.

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour

    je me susi inscrite pour le challenge de Mr Zombi,j'ai déjà lu quelque Bd mais aimerais me plonger plus dans cet univers,donc sur mon blog le mercredi serais jour de bande dessinée,j'aimerais beauoup faire partie de ta communauté je remercie Mo' de m'y avoir envoyer.
    Bonne journée

    strawberry

    RépondreSupprimer
  18. J'ai rencontré Benacquista, mais c'est la honte, je n'ai jamais rien lu de lui (mais son dernier me tente pas mal).
    Ma participation de la semaine : http://irreguliere.over-blog.com/article-et-toi-quand-est-ce-que-tu-t-y-mets-1-celle-qui-ne-voulait-pas-d-enfant-74042103.html

    RépondreSupprimer
  19. strawberry, pour participer aux BD du mercredi, c'est quand tu veux, même dès aujourd'hui si tu me préviens par un autre commentaire. Tu es d'avance bienvenue.

    RépondreSupprimer
  20. Irrégulière,Tu as de la chance de l'avoir rencontré: est-il aussi sympathique que ses livres?

    RépondreSupprimer
  21. je crois que tu m'as oubliée aujourd'hui ;-)
    ps : c'est chouette ton nouveau chez toi ! bravo !

    RépondreSupprimer
  22. Theoma, désolée,j'ai dû sauter une ligne sur GR. Heureusement que tu m'as avertie.

    RépondreSupprimer
  23. Je ne savais pas que cette histoire avait une version BD...j'ai le roman à la maison mais ne l'ai pas encore lu!

    RépondreSupprimer
  24. J'aime beaucoup le titre, je me suis laissée prendre.

    RépondreSupprimer
  25. Oui, il est très sympathique, mais comme j'étais gênée de ne pas l'avoir lu, je n'ai pas trop parlé !

    RépondreSupprimer
  26. Encore un auteur qu'il me reste à découvri...! Pffffff, ça existe les journées de 48 h ?

    RépondreSupprimer
  27. Je crois que je me laisserai plutôt tenter par le roman d'autant plus que je n'ai encore jamais lu cet auteur!

    RépondreSupprimer
  28. zéro souci ! au fait, je t'envoie un mail à propos du lv ;-)

    RépondreSupprimer
  29. j'aime beaucoup Benacquista, je note le titre de cette BD !

    RépondreSupprimer
  30. Mathilde, Et moi, j'ai appris l'existence du roman par la bande dessinée.

    RépondreSupprimer
  31. Alex, oui, le jeu de mots "ratés et arte" est réussi!

    RépondreSupprimer
  32. Irrégulière, je te comprends.

    RépondreSupprimer
  33. Noukette, Je ne crois pas, hélas!

    RépondreSupprimer
  34. yoshi73,je crois que c'est mieux car c'est avant tout un romancier.

    RépondreSupprimer
  35. Oui désolée j'avais pas vu ta réponse j'espère que ce n'est pas trop tard et peux-tu me dire la marche à suivre merrci bien .

    RépondreSupprimer
  36. strawberry,Tu publies ton article en mettant un lien vers mon billet du jour et tu me le signales dans un commentaire. C'est tout. A bientôt peut-être.

    RépondreSupprimer
  37. Une autre façon de découvrir l'univers de Benaquista... Ce qui ne m'empêchera pas de lire ses romans un de ces 4 tout de même. Je note cette BD qui me tente bien, j'aime ce style de dessin. je verrai à la bib si je la trouve.

    RépondreSupprimer
  38. Géraldine, cette BD est agréable à lire mais ne peut remplacer pour moi le plaisir que j'ai à lire un roman de l'auteur. Tu verras toi-même.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.