samedi 26 septembre 2009

Lettre à ma grand-mère de Patrick Raynal

Ce n’est qu’à soixante ans que Patrick Raynal découvre le journal écrit par sa grand-mère racontant les quinze mois de sa déportation au camp de concentration de Ravensbrück. Ces cinquante-six pages de souvenirs, il va les publier intégralement à la fin de son livre et c’est très émouvant. Sa grand-mère a été arrêtée en tant que résistante. Femme d’officier, profondément catholique, elle est revenue moins anti-communiste qu’elle ne l’était au départ !

Mais l’essentiel du récit tient aux commentaires autobiographiques auxquels se laisse aller l’auteur en choisissant certains passages du récit de sa grand-mère. Il rassemble ses souvenirs et ceux de sa famille, il confronte les réminiscences de chacun pour essayer de mieux comprendre cette femme qui l’a élevé et qui lui a toujours caché soigneusement cette partie de sa vie. Son petit fils ne cesse de chercher les raisons de ce silence familial. Pourquoi sa grand-mère ne lui a-t-elle rien dit et pourquoi sa mère a-t-elle fait de même ? Pourquoi ce secret ?

«Je ne sais trop pourquoi j’ai raconté tout ça. (…) En fait, Mamie, je n’en sais rien. … Je me rends compte que j’ai essayé de tout te dire, de te raconter comment le gamin que vous aviez recueilli, grand-père et toi, était devenu un homme qui a cessé enfin de se détester. Un homme qui a retrouvé l’origine de ses valeurs dans le récit posthume de ton courage et de tes souffrances, un homme qui doute moins depuis qu’il t’a lue.»

C’est un livre attachant sur les secrets de famille, que l’on cache même s’ils n’ont rien de honteux, sur les convictions qui se forgent au gré des événements, sur l’importance des traces écrites, sur les haines inattendues même dans les familles les plus méritantes. C’est un livre que j’ai bien aimé !

Lettre à ma grand-mère de Patrick Raynal (Flammarion, 2008, 227 pages)

14 commentaires:

  1. Un livre sûrement très touchant que j'adorerais lire.

    RépondreSupprimer
  2. Cette authenticité doit être parfois douloureuse mais malgré tout j'aimerais bien découvrir ce livre...

    RépondreSupprimer
  3. Ben dis donc, tu lis plus vite que ton ombre ?

    RépondreSupprimer
  4. je découvre ce livre. ça a l'air très intéressant et émouvant à la fois !

    RépondreSupprimer
  5. Moka, un livre d'une grande sincérité que tu devrais aimer!

    RépondreSupprimer
  6. Meria, c'est un livre vraiment attachant!

    RépondreSupprimer
  7. Marie, le journal lui-même, qui raconte la vie dans les camps, est douloureux, c'est vrai, ce qui précède évoque surtout l'enfance de l'auteur!

    RépondreSupprimer
  8. Manu, et pendant ce temps, depuis une semaine, je suis plongée dans la biographie de Virginia Woolf par Viviane Forrester, qui est un gros volume! J'alterne livres minces et livres plus épais! "Lire à tout va", j'aime ça, que veux-tu!:)

    RépondreSupprimer
  9. hérisson08, laisse-toi tenter surtout! :)

    RépondreSupprimer
  10. C'est un roman qui me rappelle "Perla" de Frédéric Brun et qui parle ainsi du secret de sa mère concernant sa déportation. Un livre très émouvant sur les secrets de famille ...

    RépondreSupprimer
  11. Nanne, tiens, tu m'intrigues! Je ne connaissais pas ce roman de Frédéric Brun! Même sujet apparemment!

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.