samedi 24 septembre 2011

Séquestrée de Chevy Stevens - Le thriller de la Rentrée?

J’ai préféré attendre quelques heures entre la fin de ma lecture et l’écriture de ce billet pour mieux maîtriser mon enthousiasme et retrouver un peu de  sang-froid.
Ce récit m’a coupé le souffle,  presque autant que pour "Sukkvan Island"  quand je ne savais pas encore que ce dernier deviendrait un livre culte.
Celui-ci vient de paraître en français et,  sans être d’une originalité folle quant au thème de la séquestration, de la recherche du violeur et de la reconstruction de la personnalité de la victime, les vingt six chapitres se dévorent dans la plus pure tradition des meilleurs thrillers. Je pense à mes derniers coups de cœur policiers: «Robe de marié» de Pierre Lemaître ou «Le confident»  de Hélène Grémillon ou encore de Kate Atkinson: «A quand les bonnes nouvelles?»
Séquestrée !  Espérance !
 Entre ces deux mots, toute l’histoire d’Annie O'Sullivan, une jeune femme de 32 ans,  agent immobilier sur l’île de Vancouver,  au Canada qui  mène une existence tranquille,  plutôt heureuse,  avec sa mère,  son beau père,  Luc,  son amoureux et Christina,  sa meilleure amie, tous dans la même petite ville où tout le monde se connaît.
Sa vie bascule  lorsqu’un homme l’enlève alors qu’elle lui fait visiter  une maison à vendre. Elle vivra avec lui une année entière enfermée dans un chalet de montagne isolé et hermétiquement clos. Très vite elle se rend compte que, si elle n’apprend pas à connaître ses points faibles qui le rendent fou, elle risque le pire. Pas de scènes gore ici,  l'horreur vient surtout des  contraintes psychologiques qui la déstabilisent et la conduisent à frôler la compréhension et la pitié envers son kidnappeur. 
 Une petite fille naît qui la rend heureuse  un moment  mais…non je ne peux pas en dire davantage si ce n’est que le pire viendra après sa libération.
La fin ne m’a pas déçue, loin de là, ce qui est rare  pour moi quand je lis un policier ou un thriller.
Tout est raconté par la victime elle-même au fur et à mesure des vingt six séances  chez une psychanalyste. Je me suis attachée à ce personnage qui est très forte  malgré la dépression dans laquelle elle tombe à sa sortie qui provoque en elle de terribles crises de panique, des cauchemars, des crises de paranoïa mais sa force de caractère,  son amour pour son chien si fidèle, sa lucidité,  son courage aussi  et par-dessus tout  son besoin de comprendre qui se cache derrière cette tragédie, toutes ces qualités font qu’on s’identifie facilement à elle et qu’on vibre à tous les progrès de l’enquête qui s’oriente très vite vers son entourage. Comme elle, on finit par soupçonner tout le monde!
C’est un premier roman  traduit dans vingt pays, best-seller aux Etats-Unis et en Allemagne qui est sorti,  dans un premier temps, à France-Loisirs sous le titre «La cabane de l’enfer». Le titre original est «Still Missing».

Séquestrée de Chevy Stevens, suspense, thriller, (L’Archipel, septembre 2011, 335 pages) Traduit de l’américain par Sebastian Danchin. Titre original : «Still Missing»
Coup de cœur pour Liliba aussi et pour Mystère Jazz,
Nouvelle participation au Challenge de Hérisson08

40 commentaires:

  1. me reste donc plus qu'à le lire, entre toi et LIliba vous savez y faire !

    RépondreSupprimer
  2. Encore un livre qui pourrait me plaire... Je note... ;)

    RépondreSupprimer
  3. Olala ce n'est vraiment pas pour moi ça! Beaucoup trop angoissant !!

    RépondreSupprimer
  4. Là j'avoue que tu m'as donné envie de le lire :)

    RépondreSupprimer
  5. George, Quel livre, je t'assure!

    RépondreSupprimer
  6. Marine Rose, Pas un seul moment d'ennui en lisant ce roman!

    RépondreSupprimer
  7. sybilline, La situation est très angoissante mais le personnage est fort en dépit de tout et c'est ce qui rassure!

    RépondreSupprimer
  8. Là ça y est, j'ai envie de le lire : un suspens qui tient la route jusqu'à une fin qui ne déçoit pas, c'est ce qu'il me faut en matière de thriller.

    RépondreSupprimer
  9. Eve, Il m'a scotchée, vraiment, moi qui ne suis pas très thriller! Rien d'inutile dedans! Droit à l'essentiel!

    RépondreSupprimer
  10. Ys, Ah, la la, ça fait du bien de croire jusqu'au bout à une histoire! J'ai marché à fond et pour un samedi que pouvais-je attendre de mieux? Pas envie de me prendre la tête... donc le livre idéal en ce moment! :)

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour
    Je suis complètement d'accord sur cette critique positive d'un livre qui tient en haleine de bout en bout (merci à Ys qui m'a fait découvrir votre site) et j'attends le second roman de cette nouvelle auteure et voir si elle tient les promesses du premier
    Amicalement

    RépondreSupprimer
  12. Bonsoir Mango, je le note. J'ai vu des affiches publicitaires avec la couverture de ce roman dans une gare: c'est dire. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  13. niki, Tu te connais bien et si tu redoutes les situations d'enfermement et les violences psychologiques, ne le lis pas et pourtant je n'ai pas eu de rejet comme ça m'arrive parfois en lisant des récits de ce genre car l'auteur n'en remet pas des couches, seulement l'énoncé des faits! Tu n'as qu'une idée: tourner les pages pour savoir la suite au plus vite!

    RépondreSupprimer
  14. Oncle Paul, Sans le savoir nous avons fait une lecture commune et je suis en accord complet avec votre billet. C'est un livre très fort et très bien agencé. J'y ai cru jusqu'au bout. C'était vraiment un excellent moment de lecture!

    RépondreSupprimer
  15. dasola, Tiens, je ne le savais pas si célèbre déjà mais après tout ça ne m'étonne pas car il est percutant et direct. L'histoire ne traîne pas!

    RépondreSupprimer
  16. Un avis convaincant, je le lirai mais un peu plus tard. J'aime lire les thrillers en été (c'est un peu bizarre, je sais mais je lis les livres par saisons). La couverture est superbe !

    RépondreSupprimer
  17. Je n'ai pas lu ce roman, mais j'imagine qu'une sequestration pendant une année, doit forcément laisser des séquelles à la victime et on est toujours tenté de connaître comment a-t-elle pu vivre cette periode dramatique de sa vie et surtout comment arrive-t-elle à se libérer psychologiquement de cet enfer même aprés la liberté retrouvée!

    RépondreSupprimer
  18. Il me tente énormément, je le vois partout et en plus tu en fais une chronique hautement enthousiaste ! Si c'est pas de la torture ça, je ne m'appelle plus Mélo !

    RépondreSupprimer
  19. Et bien voilà un billet fort allécheant. Mais je crois comprendre qu'il n'est disponible que chez France-Loisirs ?

    RépondreSupprimer
  20. Sara, lis-le à l'occasion, mais si tu veux un bon thriller, c'est celui-là!

    RépondreSupprimer
  21. bizak, C'est d'autant plus intéressant que l'histoire est entièrement racontée par la protagoniste, sans mièvrerie aucune. On suit à la fois sa reconstruction psychologique et l'enquête elle-même, menée tambour battant.

    RépondreSupprimer
  22. Mélo, pour une fois, n'hésite pas: je te conseille de céder à la torture! :)

    RépondreSupprimer
  23. Aifelle, Il est déjà sorti chez France-Loisirs et maintenant il vient de ressortir aux éditions L'Archipel.

    RépondreSupprimer
  24. Pas trop le genre que j'ai envie de lire en ce moment.

    RépondreSupprimer
  25. Reçu aussi et en vous lisant toi et Liliba, il me tarde de m'y plonger !

    RépondreSupprimer
  26. Tu me donnes envie de le lire ! Je vois ce livre à chaque fois que je vais dans une librairie, mais ni la couverture ni le titre ne me convainquait. En fait, je me disais que ça ressemblait à un roman à la Higgins Clark ! Je ne l'ai pas encore acheté, mais je n'hésiterai pas bien longtemps je crois, surtout si je le trouve en occas'.

    RépondreSupprimer
  27. Tu me mets l'eau à la bouche, c'est malin... Allez, je note.

    RépondreSupprimer
  28. Voilà qui me donne très envie de découvrir ! Je note !

    RépondreSupprimer
  29. Manu, quand l'envie te reviendra de lire un thriller, pense à celui-ci!

    RépondreSupprimer
  30. cynthia, tu auras du mal à le lâcher!

    RépondreSupprimer
  31. virginie, je pense qu'il ne te décevrait pas!

    RépondreSupprimer
  32. Alex Mot-à-Mots, tu y viendras, je suis presque sûre!

    RépondreSupprimer
  33. Géraldine, une réussite, ce livre, tu sais!

    RépondreSupprimer
  34. Sofynet, si tu en as l'occasion, n'hésite pas!

    RépondreSupprimer
  35. Vraiment bluffant ce roman, j'ai adoré !!!

    RépondreSupprimer
  36. Tempting. J'ai lu plusieurs billets super positifs ce matin (bon, faut dire que ce matin, je me balade sur la blogo hein... alors que je n'avais pas pris le temps de le faire depuis une demi-éternité... pas vraiment une coïncidence!)

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.