mardi 5 avril 2011

Un refrain sur les murs de Murielle Magellan


Voilà bien longtemps que je n’avais pas eu un pareil coup de cœur – depuis janvier à vrai dire et la lecture du dernier Irving! C’est peu dire !
Je  m’y attendais si peu pourtant en lisant la quatrième de couverture où il est question de découvrir, sous les dehors d’un conte de la vie ordinaire, l’étonnante renaissance, à trente ans d’intervalle, de deux femmes blessées, une mère et sa fille. Oui, bon,  me suis-je dit quand l’éditeur m’a proposé le livre, je ne connais pas l’auteur…un tel résumé… ça peut être tout et n’importe quoi…voyons un peu…sans conviction…on ne sait jamais…
Et voilà que dès réception, après avoir pris plaisir à prendre  le volume en main, à le soupeser, le humer, caresser sa couverture, lisse comme de la soie, constaté la brièveté des chapitres, la facilité de la lecture grâce à une encre bien contrastée et bien noire, une typographie élégante et suffisamment large sur la page bien blanche, je n’ai pas pu le lâcher et j’ai lu sans discontinuer, abandonnant toutes mes autres activités, comme je ne le fais que pour les grands moments de lecture toujours trop rares mais qui demeurent ensuite inoubliables.

Le récit commence en 1987 avec Isabelle, la mère divorcée, professeur de physique qui vient de conduire à la gare ses deux enfants pour les laisser à leur père le temps du mois d’août. Elle n’aspire qu’à une chose : que ce mois finisse et que sa vie reprenne « dans ses bons chaussons d’automne.» Soudain, un air de hautbois retient son attention, joué par un musicien vagabond.
Que va-t-il se passer entre ces deux êtres solitaires mais si opposés le temps d’un mois d’été dans cette grande ville déserte  quand l’un accueille l’autre dans son appartement pour repeindre la chambre de sa fille? Pas si simple!  Pas si évident avec de tels écorchés vifs!  Rien de banal en tout cas mais une rencontre qui laissera des traces et qui bouleversera la vie … de qui au fait?
La mère, l’homme, la fille ? So What…
Et l’art dans tout ça? L’imaginaire? La recherche,  toujours la recherche, le vide à combler, toujours…l’autre, les autres…les secrets, les silences, la découverte d'un passé différent de ce que l’on croyait et sa mère, autre, tellement autre…, la vie, la mort, l’inconnu, l’amitié, l’amour… tous les grands thèmes sont là…sobres, pudiques, mine de rien…un éblouissement !

Le titre ne m’avait pas particulièrement attiré et voilà que je le trouve parfait !
Un refrain sur les murs : c’est ça…juste le résumé de toute l’histoire. A prendre dans sa plus simple vérité : les murs chantent et continueront longtemps à chanter, ceux de la petite chambre d’abord et puis ceux de la ville et puis et puis…le refrain s’envole : n’enfermez jamais personne dans les musées. De l’air, du grand air, l’art au soleil, dehors, à tout va, à tous vents.
Un grand grand roman, tout simple pourtant mais qui m’a fait rêver  tout en m’étonnant!
Un refrain sur les murs de Murielle Magellan, (Julliard, 2011, 248 p)

Merci à l'éditeur pour l'envoi de cette perle.Un extrait ICI
Une lecture par la comédienne Anne Consigny a eu lieu  à Paris, à la librairie du Rond Point, Paris,  le 3 avril dernier et je regrette de l'avoir manquée. Peut-être d'autres lectures bientôt ailleurs? A suivre! 
 Clara aussi l'a beaucoup aimé

32 commentaires:

  1. En effet, le livre n'est pas tentant tout de suite (titre, résumé, auteur inconnue...) mais la façon dont tu en parles donne envie (c'est presque sensuelle ta description !).

    RépondreSupprimer
  2. Après l'avis de Clara, tu confirmes ta bonne impression. Je ne le lirai sans doute pas tout de suite, mais je note.

    RépondreSupprimer
  3. Il t'as prise également dans ses filets !

    RépondreSupprimer
  4. Ys, Que veux-tu quand j'aime, j'aime! Coup de cœur totalement inattendu! Et pourtant j'ai tellement de partenariats de retard qui traînent, ce qui n'est pas bon signe d'ailleurs: je peine à les lire! Celui-ci, j'ai accroché dès les premières pages mais ce n'est que vers le milieu que j'ai su que je l'aimerais à ce point parce qu'il commence comme une petite voix grêle, à la limite de l'agacement (curieusement les personnages me semblaient trop stéréotypés au départ et parfois énervants. Je ne les trouve d'ailleurs pas particulièrement sympathiques!) Cependant, l'intérêt du récit enfle au fur et à mesure de la lecture. L'histoire prend de l'altitude et de la profondeur!!! Un vrai exploit en somme! Mais je viens de terminer et ma lecture et mon billet et je suis encore sous l'effet de mon enthousiasme donc exagérément dithyrambique, je m'en rends compte en te répondant! N'empêche, ça fait du bien!

    RépondreSupprimer
  5. Aifelle, Je te le passe quand tu veux!

    RépondreSupprimer
  6. Clara, Complètement! Comme toi! Cette romancière, il va falloir la suivre sérieusement!

    RépondreSupprimer
  7. Ton enthousiasme est contagieux! On devrait mettre ton billet en quatrième de couv du roman, il s' arracherait comme des petits pains!

    RépondreSupprimer
  8. orfeenix, j'espère bien qu'il va cartonner, ce livre! Il le mérite!

    RépondreSupprimer
  9. Un roman qui a l'air très bien. Je note.

    RépondreSupprimer
  10. alex, En tout cas il m'a bien plu!

    RépondreSupprimer
  11. Tu as donc eu un vrai coup de cœur. Je le note, tu me donnes vraiment envie d'en savoir plus.
    Il est vrai que parfois, au premier coup d'œil, certains livres ne nous tentent pas plus que ça, et puis il s'avère qu'ils sont excellents.

    RépondreSupprimer
  12. dimitri, c'est tout à fait le cas pour celui-ci!

    RépondreSupprimer
  13. J'allais faire le même commentaire qu'Orfeenix ! ( sourire)
    Ton billet donne vraiment envie de découvrir ce livre, cette romancière que je ne connais pas encore ...
    Bon mardi, Mango !

    Y.

    RépondreSupprimer
  14. En effet, comme plusieurs, je n'aurais pas été tentée par ce livre juste avec le résumé. tu as raison, ça peut être n'importe quoi! Mais bon, après de tels éloges, je vais noter. Forcément.

    RépondreSupprimer
  15. En effet je confirme la bonne impression!

    RépondreSupprimer
  16. Un roman que j'aimerai lire grâce à ce magnifique billet.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  17. Un coup de coeur c'est noté forcément!

    RépondreSupprimer
  18. Y, c'est un réel plaisir de se régaler autant à la lecture d'un auteur dont on n'a encore jamais entendu parler

    RépondreSupprimer
  19. Nous sommes déjà quelques lecteurs à l'avoir apprécié. j'espère que ce sera vrai pour beaucoup d'autres blogueurs encore!

    RépondreSupprimer
  20. Kenza, c'est un roman pour le moins bien imaginé et au rythme soutenu!

    RépondreSupprimer
  21. **Fleur**, Je crois qu'il en vaut la peine!

    RépondreSupprimer
  22. Un coup de coeur se trouve parfois là où on ne s'y attend pas :-)

    RépondreSupprimer
  23. Manu, c'est vrai et ça fait doublement plaisir,je trouve!

    RépondreSupprimer
  24. Grâce à Clara, je vais pouvoir le découvrir. Vos deux avis sont communicatifs !

    RépondreSupprimer
  25. Stephie, J'espère vraiment que tu seras contente de ta lecture et que tu aimeras ce livre à ton tour. C'est vraiment ce que je te souhaite!

    RépondreSupprimer
  26. Tentant, tentant, très tentant !

    RépondreSupprimer
  27. Kikine, Un récit qui a su me plaire!

    RépondreSupprimer
  28. J'ai beaucoup aimé moi aussi.

    Avis entièrement partagé donc, avec ce billet bien ficelé, bravo !

    RépondreSupprimer
  29. Même punition que vous...un livre à chroniquer qui ne m'emballait pas trop et j'ai été embarquée dans une frénésie de lecture. Je l'ai dévoré en un après midi...Il m'a tellement bouleversé que j'en ai eu le sommeil perturbé ! Histoire magnifique et pleine de sensualité.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.