vendredi 15 octobre 2010

Qu’est-ce qu’une journée réussie ?

C’est le dossier central  de la nouvelle formule du magazine Philosophie qui rappelle  la distinction entre l’Otium, le temps libre, consacré uniquement à soi, sans culpabilité et le negotium, le temps des affaires ou du travail. 
Sont ensuite logiquement appelés à la rescousse les grands Anciens : Sénèque pour qui «vivre sa journée doit être à l’image de sa vie» ; Lucrèce et Horace qui nous conseillent de nous satisfaire de nos journées  comme elles viennent  mais surtout sans courir ; Sénèque, le sage,  qui se promet de faire une méditation chaque soir sur ce qu’il a vécu : «Ainsi la vie entière ne nous effraie plus». Rabelais, lui, propose  dans son abbaye de Thélème de vivre une journée bien remplie, à la fois studieuse et joyeuse mais chacun selon son bon vouloir. Nietzsche enfin affirme,  péremptoire, que «Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée est un esclave». 
Forte de ce rapide résumé de la sagesse  des grands penseurs (sur combien de siècles?),  j’ai voulu voir  ce que le Net me proposait en tapant "l'Art de vivre" 
Se sont affichés alors des sites sur des restaurants, des maisons bien décorées, de la domotique, sur le foot, le rugby, sur la Nature et les balades dominicales ; patrimoine, citrouilles ( ?!), sur des forums d’entreprises, sur la mobilisation syndicale.
Il manquait juste la belle rencontre très réussie d’une dizaine de blogueuses à Bruxelles le week end dernier. (compte-rendu chez Cynthia)
J’étais loin du compte dans cette recherche! 
J’ai tapé :  "Bien vivre, Lucrèce ". Réponse : Aucun document en termes de recherche spécifiée.
Je tape  Sénèque au lieu de Lucrèce et je ne suis dirigée  que sur un seul livre, celui d’Alexandre Jollien :  «Le philosophe nu » qui était d’ailleurs invité cette semaine dans l’émission de Frédéric Ferney, livre que j’ai bien envie de lire!
Faut-il croire que cette notion de l’art du bien vivre ne préoccupe plus autant qu’ avant? 
Voici quelques propositions des plus générales pour définir les conditions nécessaires  à la réussite d’une journée.
Je considère ma journée réussie:
- si je garde le contrôle de moi-même tout en restant disponible à l’imprévu. 
- Si je réussis à surmonter les difficultés  tout en profitant de ce qui m’est offert.
- Si j’arrive à ne plus vivre au jour le jour mais à élargir ma vie quotidienne vers de nouveaux horizons. 
- Si je peux « entrer dans le désemploi du temps » (selon la formule de Yannick Haenel, auteur de Jean Karski), ne pas céder aux pressions sociales, familiales, etc.
   
          Plus prosaïquement, j’estime ma journée réussie si je n’ai pas eu d’ennuis, de ces trois fois riens qui gâchent la vie, ces petits soucis, ces hasards malheureux qui font les journées noires ! (Hier, pour moi,  en était une,  commencée par du café renversé sur mon clavier, ce  qui a neutralisé la touche B si bien que de toute la journée j’ai fait des efforts pour éviter cette lettre  dans les commentaires. Pas facile!  Tout devenait "magnifique"  au lieu de simplement « Beau », par exemple; 
Mais j'en suis aux confidences: il est temps de finir! 
Edit de 10H30: Voici une journée qui commence bien puisque j'ai gagné le tirage au sort chez Bladelor.
Edit du lundi 18 oct; Question reprise par Michel sur son blog;
 Les carnets de Plaisir des mots

23 commentaires:

  1. Demain, hop, un saut au kiosque.

    Ma journée est "réussie" quand j'apprends quelque chose. Elle commence donc fort bien ce matin.

    Que la tienne soit douce

    RépondreSupprimer
  2. jolie phrase qui paraphrase le livre de luc ferry ;)
    et sénèque est mon philosophe favori

    pour moi, une journée réussie est une journée où j'ai parlé à mes fils ou une amie, où j'ai dessiné et peint, où j'ai lu;
    on peut donc dire que toutes mes journées sont réussies puisqu'il y a au moins un de ces points qui a été rempli

    RépondreSupprimer
  3. Tout comme Ötli, ma journée commence bien, avec la lecture de ton billet :-) Merci !

    RépondreSupprimer
  4. Ötli, Qu'en termes galants ces choses-là sont dites!
    Très bonne journée à toi aussi!

    RépondreSupprimer
  5. Niki, la vie est belle comme ça, c'est vrai! Alors belle journée de plus, chère Niki!

    RépondreSupprimer
  6. Meria, merci, Meria, c'est trop gentil!

    RépondreSupprimer
  7. Passionnant ton billet. Cela fait du bien de parfois s'arrêter et de réfléchir à la vie... Merci.

    RépondreSupprimer
  8. Au fait, je ne sais pas si tu as vu, mais tu as gagné le T3 d'Eternels.... J'attends ton adresse !

    RépondreSupprimer
  9. Bladelor! Ah, j'ai gagné! Chouette: je vais aller voir ça!

    RépondreSupprimer
  10. Au final pour qu'une journée soit réussie, il suffit de très peu de choses et surtout de notre capacité à nous émerveiller de ce qui nous entoure!

    RépondreSupprimer
  11. Tiens, je l'ai aussi lu, cet article ! Je crois que j'estime ma journée réussie pour les mêmes raisons que toi :)

    RépondreSupprimer
  12. Une journée réussie, oui, tout un programme. Ma journée réussie c'est une journée faite de bonnes surprises, de rencontres. Une journée faite de calme, de non stress !
    C'est aussi d'avoir la faculté de se contenter, de s'émerveiller (ça fait un peu enfantin) de petites choses simples de la vie quotidienne.

    RépondreSupprimer
  13. pour moi une journée réussie est une journée où je ne vais pas travailler, et que je peux donc passer à me cultiver, à apprendre des choses, à lire, à méditer... ou à perdre mon temps !

    RépondreSupprimer
  14. Une belle journée ? Profiter d'un rayon de soleil, cueillir des bonheurs simples,les savourer et garder son optimisme!

    RépondreSupprimer
  15. Chère Mango, que ta journée soit joyeuse et donc réussie!
    Très bon week-end

    RépondreSupprimer
  16. voilà un article tout à fait intéressant, une reflexion menée au niveau d'une journée qui peut être étendu à une vie entière. Pour certains, réussir sa vie c'est avoird des enfants, pour d'autres une belle carrière... J'aimerais que ce soit si simple pour moi, car à ce jour, je n'ai pas encore trouvé ce qui ferait de ma vie une réussite. J'essaie que chaque jour apporte sa pierre à l'édifice, et j'espère que dans quelques années, je pourrai regarder derrière moi et dire "Voilà ce que j'ai réussi!": un escalier, marche après marche, qui monte à mon rythme, qui ne redescend jamais et qui grimpe vers l'accomplissement de mes aspirations...

    RépondreSupprimer
  17. Je trouve qu'à notre époque, il est de plus en plus difficile de répondre à ce genre de questions ! Pour moi, une journée réussie est une journée où mes proches vont bien !

    RépondreSupprimer
  18. Mon flip^justement est de faire tomber mon thé qui est toujours posé à côté de mon ordi!!!!!!!!! Et comme je bois tout le temps du thé....

    Une journée réussie??????? Quand les soucis ou les épreuves n'entament pas mon dynamisme.....

    RépondreSupprimer
  19. Un thème très intéressant... on devrait enseigner la philosophie aux enfants dès le plus jeune âge. On éviterait le burn-out à trente ans...

    RépondreSupprimer
  20. Intéressant billet (enfin illet )
    J'ai entendu Alexandre Jollien à la grande librairie et je l'ai écouter attentivement ce jeune homme à de bonnes leçons à nous transmettre, j'ai envie aussi de le lire.
    Pour moi une journée réussie en ce moment c'est une journée sans travailler car mon boulot est un peu lourd en ce moment et je suis alors comme devenu esclave de lui en y passant finalement bcp de temps ... et pour très longtemps ... enfin là c'est un autre débat mais quand mm quel drôle de projet de société de faire travailler les plus de 60 ans ...
    bises Bisous avec le B

    RépondreSupprimer
  21. Les grecs et les romains pouvaient profiter de leur vie! Ils avaient des esclaves pour le leur permettre! C'est ce que dit Nietsche qui lui devait avoir des domestiques qu'il payait avec un lance-pierres!

    RépondreSupprimer
  22. Merci à toi d’avoir attiré mon attention sur cette revue que je lis de manière intermittente, mais dont l’intérêt du présent numéro m’avait échappé. Plutôt que répondre, je voudrais d’abord insister sur le fait que la réussite d’une journée peut selon moi être abordée suivant différents angles d’approche.

    Il y a d’abord le clivage négatif/positif. Je peux définir une journée réussie comme une journée ou aucun événement négatif ne s’est produit : il n’a pas plu, je ne me suis pas disputé avec mon conjoint, je n’ai pas été critiqué par mon patron… A contrario, une journée peut être déclarée positive lorsqu’un événement positif s’est réalisé : mon patron m’a félicité, j’ai lu un bon livre, j’ai fait une rencontre enrichissante… Notons que cette distinction a un impact crucial sur la temporalité de notre jugement ! Si quelque chose de négatif se produit à 9 heures du matin, je peux considérer ma journée comme déjà foutue, alors que si à 20 heures rien de positif ne s’est encore réalisé, je peux toujours garder l’espoir de sauver ma journée.

    Un second clivage est la distinction passif/actif. Je peux considérer ma journée comme réussie parce que rien de négatif ne m’est arrivé, parce que quelque chose de positif s’est produit ou bien parce que je n’ai rien accompli de négatif, j’ai réalisé quelque chose de positif.

    Bref, je me poserais plutôt la question, plus volontariste : « Comment réussir ma journée ? «

    RépondreSupprimer
  23. Une journée réussie, c'est une journée où j'ai ri, une journée pendant laquelle j'ai eu le temps de travailler correctement, une journée où les enfants ne se sont pas chamaillés, où on s'est raconté des histoires ou des anecdotes sur notre vie, nos envies. Une journée réussie, c'est aussi quand je ne suis pas trop fatiguée poru lire le soir...

    RépondreSupprimer