mardi 25 janvier 2011

Le temps de la censure est-il arrivé?

Je ne peux pas passer sous silence plus longtemps ce qui me tracasse en ce moment. Je sens comme une odeur nauséabonde dans le domaine de la culture, en France et en Italie, les deux pays qui constituent ma double  identité.  
  Depuis quelques jours je lis des articles et reçois des nouvelles inquiétantes d’amis italiens et français quant à la liberté d’expression qui serait menacée  de façon plus ou moins grave dans les deux pays.

La situation en Italie me semble cependant  nettement plus grave qu’en France 

De quoi s’agit-il ?  (Sources La Repubblica du jeudi 20 janvier,  Courrier international, Télérama)
«Des bibliothécaires ont témoigné avoir reçu l'ordre depuis des mois d'enlever de la distribution aux lecteurs des livres considérés comme “pas éducatifs”. Des dizaines d'écrivains comme Roberto Saviano, l’auteur de livres sur la mafia napolitaine, (Le contraire de la mort et Gomorra), Andrea Camilleri, Gian Antonio Stella, Marco Travaglio, Roberto Ferrucci, et maintenant les signataires de l'appel pour Battisti comme Tiziano Scarpa, Massimo Carlotto, Wu Ming, Valerio Evangelisti, Giorgio Agamben ont déjà disparu de plusieurs bibliothèques de la région. Ils sont dans les catalogues, mais impossible de les prendre en lecture. » (écrit par Robert Ferruci)
En 2004, plus de 500 écrivains ont signé l'appel en faveur de Battisti. Parmi eux : Daniel Pennac, Wu Ming, Massimo Carlotto, Nanni Balestrini, Valerio Evangelisti, etc"

Je ne partage pas pour ma part le point de vue de ceux qui défendent Battisti. J’étais en Italie quand  avaient lieu les terribles attentats de cette bande de lâches agitateurs politiques  qui n'ont pas hésité à tuer pour imposer leurs idées, mais ce n’est pas pour autant qu’on doit les museler

Quant à la France, je n’arrive pas à comprendre la décision de Frédéric Mitterand, ce ministre de la culture si décevant!  Sa décision de boycotter Céline  en raison de son antisémitisme me semble une très grave erreur car pourquoi s’arrêter en si bon chemin  si on doit suivre la logique qui l’a conduit jusque là ?  Tant d’autres artistes n’ont pas pensé  «correctement » et n’ont pas suivi les chemins tracés d’avance par les bons penseurs de leur époque et de la bonne société de leur temps. Les grands artistes, de leur vivant, ne les a-t-on pas trouvés  plus souvent   hors des sentiers battus que sur les voies triomphales de la pensée correcte?  

Si on commence à  s’attaquer à tous les auteurs dont on n’aime pas les idées, alors  nous entrons dans l’ère de la censure.  Tout commence comme ça d’abord, en catimini, sur la pointe des pieds  par des petites interdictions comme celle du maire de Paris, Delanoë, par exemple,  avec son interdiction aux jeunes des  dessins exposés par Reiser.alors que des images bien plus choquantes passent tous les jours à leur portée sur le net et à la télévision. D’un côté tout semble permis mais ensuite on interdit par-ci, par-là, selon des critères personnels et changeants.

Je n'aime décidément pas ce qu'on nous prépare en fait de culture.Tous les jours à longueur de télé,  de radio et de publicité, on nous incite à ne plus  fumer, à ne plus boire, à ne plus consommer trop de viande, à ne plus ceci, à ne plus cela et voici que pointe le: "à ne plus lire"  aussi ! Désolant!

Si nous, les blogs littéraires  dits'"culturels", nous ne reprenons pas ces informations en mettant en garde les censeurs de tous bords, à quoi servons-nous vraiment alors?  Lire tranquille toute seule dans mon coin, je sais faire mais je veux aussi garder l' œil bien ouvert et manifester ma colère quand il le faut ! C'est ma dignité qui est en jeu! Attention! 

24 commentaires:

  1. Je suis heureuse de te lire car je ne sais que penser quant à cette décision par rapport à Céline.

    Je crois que le ministre a répondu à une demande non??? Ceci étant, je ne suis pas fan de Céline.

    Crois-tu qu'il s'agisse dans ce cas réellement de censure?

    RépondreSupprimer
  2. Chrys, on n'en est pas loin, en tout cas et en Vénétie, oui, c'est clairement ça!

    RépondreSupprimer
  3. Très intéressant ton billet et comme tu as raison concernant Céline.
    J'ai eu la même réaction que toi !

    RépondreSupprimer
  4. bravo mango, pour ce billet qui prend des positions courageuses (je ne les partage pas toutes), mais au moins tu donnes ton avis

    RépondreSupprimer
  5. Malice, Je vois cette décision comme une frilosité, un manque de courage de sa part!

    RépondreSupprimer
  6. niki, ce qui se passe en Vénétie m'inquiète et pousse à la vigilance

    RépondreSupprimer
  7. merci pour ce billet car les articles que tu mets en lien m'avaient totalement échappé
    C'est très inquiétant cette tendance conjointe de deux états démocratiques de montrer du doigts des auteurs et plus encore d'en limiter la lecture en les interdisant de bilbliothèque
    Je partage ton avis sur Battisti que je ne soutiendrai jamais mais cela ne lui dénie pas le droit de s'exprimer
    Quant à Céline je suis comme beaucoup de lecteur impressionné et subjuguée par son talent et révulsée par l'homme, que veux faire F Mitterand faire comme si Céline n'avait jamais écrit ??

    RépondreSupprimer
  8. Ton article est très clair et fait peur, peu importe ce qu'on pense de l'un ou de l'autre.
    Ma suggestion : demander aux libraires un auteur ''censuré'' et lui faire comprendre qu'il peut perdre des clients s'il ne veut pas le présenter.

    RépondreSupprimer
  9. Dominique, tu as très bien compris ce que je veux dire et je t"en remercie! Je n'ai pas l'habitude de ce genre de billets un peu engagés mais même si je ne me fais aucune illusion sur sa portée, je suis soulagée de l'avoir écrit. Je ne voudrais pas m'en laver les mains!

    RépondreSupprimer
  10. Le Papou,Cce n'est pas une mauvaise idée, en effet!

    RépondreSupprimer
  11. Irrégulière, tu le penses aussi?

    RépondreSupprimer
  12. J'ignorais la situation italienne et cette histoire avec Céline (j'ai l'impression de débarquer là ^^).
    Je dois dire que ce n'est pas avec Sarko qu'on va avoir une politique culturelle intéressante et engagée... La situation du livre n'est vraiment pas facile en ce moment...

    RépondreSupprimer
  13. Choco, tu n'en savais rien parce que nos journalistes n'en parlent pas ou très peu! Ils ne font plus beaucoup d'enquêtes sur le terrain et manquent terriblement de curiosité!

    RépondreSupprimer
  14. Je suis d'accord avec toi et je te remercie d'avoir écrit ce billet. Il faut savoir distinguer l'homme de l'oeuvre et si l'homme ( Louis Ferdinand Céline) me déplaît ( je déteste ses idées), je reconnais la valeur littéraire de ses écrits et je me battrai pour que ces écrits puissent toujours être lues.
    Bravo pour le courage dont tu fais preuve, Mango.
    Y.

    RépondreSupprimer
  15. Merci Mango pour tes prises de position!

    RépondreSupprimer
  16. J'aime beaucoup ton billet! Justement je parlais de cela avec ma famille hier soir. Je n'aime pas Céline (trop violent pour moi) mais il a un style vraiment remarquable...et puis à ce train là on peut interdire tout et n'importe quoi...

    RépondreSupprimer
  17. Excellent billet et oui les journalistes ne font plus très bien leur boulot ! (PAS TOUS BIEN SUR)

    RépondreSupprimer
  18. Je suis tout à fait d'accord avec toi, et avoir entendu que Céline ne serait pas mis à l'honneur m'a frappé. Pour les auteurs retirés des BM, je ne savais pas, mais du coup, je vais me renseigner dans la mienne....

    RépondreSupprimer
  19. Y, merci pour ce que tu dis là.

    RépondreSupprimer
  20. weekend et coup de brosse, non, heureusement,pas tous!

    RépondreSupprimer
  21. Alex,les auteurs retirès des BM,c'est en Vénétie que ça se passe! Ici,on , n'en est tout de même pas là!

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.