vendredi 24 septembre 2010

L’affaire Saint-Fiacre de Georges Simenon

Un Maigret en guise de repos! Une relecture!  Une occasion de participer au Challenge Maigret de Peuples du soleil!
Un Maigret particulier puisque personne ne dépose plainte, puisque ce n’est pas Maigret lui-même qui dénoue l’intrigue, puisque tout se déroule entre l’église, l’auberge et le château du petit village de Saint-Fiacre  où le célèbre commissaire a vécu enfant, son père n’étant autre que l’ancien métayer du château. 

Une lettre anonyme ayant annoncé un crime, à l’église  pendant la première messe du Jour des Morts, Maigret s’y rend et en effet, à Minuit, la châtelaine meurt d’une crise cardiaque,  "agenouillée dans la stalle  qui depuis deux siècles était réservée à sa famille" .
En réalité, Maigret découvre un billet glissé dans son missel, lui annonçant  le suicide de son fils unique…  L’arme du crime était là : " Un morceau de journal grand de sept centimètres sur cinq " Quelqu’un de malveillant savait qu’elle était cardiaque  mais qui ? 
L’enquête commence pendant laquelle on soupçonne tour à tour le prêtre, le fils indigne à peine de retour, le secrétaire vaguement gigolo, le métayer et son fils employé de banque, le docteur  et  jusqu'au jeune enfant de chœur  complice pour un sifflet ! 
Tout se réglera tranquillement,  entre la scène initiale, la nuit des morts,  dans l’église et la scène finale, grandiose à la manière de Walter Scott et d’Agatha Christie,où tous les suspects sont réunis pour un dîner bien arrosé dans la grande salle du château. 
L’intérêt de la lecture ne vient pas tant de l’identité du criminel que de l’atmosphère très vieille France provinciale qui imprègne cette enquête et de la relative passivité de Maigret submergé par ses souvenirs d’enfance. 



"Jamais de sa carrière, Maigret n’avait été aussi mal à l’aise. Et sans doute était-ce la première fois qu’il avait la sensation très nette d’être inférieur à la situation. Les événements le dépassaient. Parfois il croyait comprendre et l’instant d’après une phrase de Saint-Fiacre remettait tout en question !  Et il y avait toujours ce pied insistant contre le sien".  


Jean Delannoy s’est inspiré de ce roman pour en faire un film : Maigret et l’affaire Saint-Fiacre. J’aimerais bien le voir maintenant, si je trouve le DVD  
L’affaire Saint-Fiacre  de Georges Simenon ( Presses Pocket, 1976, 185 p)

27 commentaires:

  1. Il est nouveau ce challenge ? je vais aller faire un tour sur le blog de Peuple du soleil pour les infos !

    RépondreSupprimer
  2. "l'affaire st-fiacre" est l'un de mes maigrets préférés, tant le film avec jean gabin que le roman

    RépondreSupprimer
  3. George, il est récent de cet été!

    RépondreSupprimer
  4. niki, c'est un vrai classique, simple et beau!

    RépondreSupprimer
  5. C'est en te lisant que je me rends compte que je n'ai encore jamais lu de Simenon! Encore une lacune à pallier à l'occasion!

    RépondreSupprimer
  6. Lu il y a longtemps. J'avais bien aimé le film de Jean Delannoy, revu il n'y a pas si longtemps à la télé, un peu vieillot mais c'est ce qui en fait le charme.

    RépondreSupprimer
  7. voilà un livre qui est sur ma PAL depuis bien longtemps...par manque de temps !

    RépondreSupprimer
  8. Chrys, ce n'est jamais trop tard! :)

    RépondreSupprimer
  9. yoshi73, il est très facile et agréable à lire encore!

    RépondreSupprimer
  10. Aifelle, J'ai raté le film! Dommage! je trouve aussi que son côté éloigné de la modernité le rend attachant!

    RépondreSupprimer
  11. Dolly, comme souvent les livres nouveaux sont plus tentants!

    RépondreSupprimer
  12. Ca fait longtemps que je n'ai pas lu de Simenon, je me laisserai bien tenter par une lecture repos !

    RépondreSupprimer
  13. maggie, ça m'a fait du bien ce petit retour en arrière dans une France bien disparue!

    RépondreSupprimer
  14. Ce genre de lecture, c'est une sorte de roudoudou littéraire... :-)

    RépondreSupprimer
  15. Perso, je n'apprécie pas trop les Simenon, malgré le charme vieille France.

    RépondreSupprimer
  16. un bon classique que j'avais aimé.

    RépondreSupprimer
  17. Mon père est en train de lire l'intégrale de cet auteur et se régale!

    RépondreSupprimer
  18. Emma, c'est juste! Un gros roudoudou tout doux:)

    RépondreSupprimer
  19. Alex, c'est spécial désormais!

    RépondreSupprimer
  20. alinea, un récit solidement mené en tout cas!

    RépondreSupprimer
  21. Edelwe, J'imagine comme il doit se régaler en effet! J'aimerais bien faire comme lui pour Simenon mais aussi pour Agatha Christie!

    RépondreSupprimer
  22. ça me rappelle mes lectures de collège :-) par contre je n'ai pas encore vu le film avec Gabin.

    RépondreSupprimer
  23. un auteur que j'aime lire de temps à autres.

    RépondreSupprimer
  24. LN, une lecture tranquille, de tout repos! :)

    RépondreSupprimer
  25. Manu, C'est vite lu, sans mauvaises surprises. Ça fait du bien en effet!

    RépondreSupprimer
  26. On sous-estime souvent les Maigret, moi, je les adore ! Ce sont les rares romans que je lis et relis sans me lasser (surtout les jours de grand cafard - je sais, ce n'est pas tres logique !) As-tu lu 'Maigret et le corps sans tete' ? C'est mon prefere...

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.