lundi 6 juin 2011

Bacchantes, belles moustaches, lectrices à la mode.

Autrefois les belles bacchantes  couraient les rues et les baisers moustachus étaient paraît-il très appréciés des belles dames. Ce n’est plus très à la mode et les visages poilus disparaissent.
Ce n’est pas que je m’en plaigne, bien au contraire,  même si d’être plongée depuis quelques jours dans la vie de Salvador Dalí m’impose l’énOOOrme présence des célèbres moustaches à bouts pointus de l’excentrique peintre, c’est que mes oreilles ont été écorchées  ce matin par le mot bacchante prononcé sur les ondes avec le ch de chat au lieu du K attendu. *Ba-ch-ante au lieu de Ba-k-ante.
C’est ainsi que la lectrice a détruit toute  l’ironie de la phrase de Théophile Gautier dans Mademoiselle de Maupin avec cette mauvaise prononciation.
«La Sainte Vierge est une bacchante à côté d’elle»
Dérisoire ?
Pas tant que ça  car ce n’est pas la première fois que de telles erreurs de prononciation  me gâchent l’écoute des quelques  lectures audio qu’il m’arrive d’écouter.
Ces livres audio tendent à se propager et tant mieux mais  encore faudrait-il un minimum d’exigence dans la prononciation des mots rares.
Apprend-on encore l’étymologie  au collège comme on le faisait systématiquement avec l’étude des langues anciennes?
Travaille-t-on la lecture avec un minimum d'exigence?

14 commentaires:

  1. l'exigence...se perd.. c'est bien dommage en effet !

    RépondreSupprimer
  2. On essaie, mais déjà ils ont du mal avec les mots simples de tous les jours...

    RépondreSupprimer
  3. Quant on entend ce que l'on demande d'accepter les jours de correction d'examen... je crois que l'on a abandonné depuis longtemps l'exigence comme le dit George ! Alors, la prononciation des mots rares...

    RépondreSupprimer
  4. On fait ce qu'on peut pour que les mots simples et quotidiens soient acquis, le reste....

    RépondreSupprimer
  5. L'exigence se perd.

    Comme dit George, c'est dommage !

    RépondreSupprimer
  6. George, surtout dans le domaine de l'oral qui domine tellement en ce moment avec les lectures audios qui se développent.

    RépondreSupprimer
  7. Margotte, La dictée où on ne compte plus les erreurs mais où on récompense les mots bien écrits, par exemple! La démagogie n'a jamais fait que des dégâts!

    RépondreSupprimer
  8. Sophie/vicim, Bien sûr,je comprends bien.

    RépondreSupprimer
  9. Y, Je t'assure... j'ai sursauté quand j'ai entendu ce mot prononcé ainsi!

    RépondreSupprimer
  10. Et on ne parlera pas des fautes d'orthographe trouvées, çà et là, dans nos lectures...
    Drôle d'époque ;)

    RépondreSupprimer
  11. ötli, A nous,lecteurs, de nous adapter, semblent penser les éditeurs!

    RépondreSupprimer
  12. choupynette, Dommage pour nos oreilles!

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.