lundi 5 mars 2012

Jadis une sirène, de Robert Desnos, Printemps des poètes, 1

Jadis une sirène
À Lisbonne vivait.
Semez, semez la graine
Aux jardins que j'avais.


Que Lisbonne est jolie.
La fumée des vapeurs
Sous la brise mollie
Prend des formes de fleurs.


 Nous irons à Lisbonne
Âme lourde et cœur gai,
Vous que nul ne pardonne,
Lionne rousse aux aguets.

Semez, semez la graine,
Je connais la chanson
Que chante la sirène
Au pied de la maison.

Nous irons à Lisbonne
Âme lourde et cœur gai,
Cueillir la belladone
Aux jardins que j’avais.

Il est minuit très noire,
La nuit toutes les fleurs,
Versez, versez à boire,
Sont de même couleur.

Je connais la sirène
Je connais sa chanson:
Voyez sa robe traîne
Et charme les poissons.

Mais la graine qui germe
Connaîtra pas ses fleurs.
Chaque jour a son terme,
Chaque amour ses douleurs.

Extrait. [1931]
Semez, semez la graine...
Siramour, in Fortunes (1942).
ŒUVRES, Gallimard, collection Quarto, pages 889 à 900.
Photo de Man Ray vers 1930, (Man Ray, Madeline Ansbach, Robert Desnos, Fujita)



C'est agréable ce matin de découvrir une floraison de poèmes sur les blogs: Sophie/vicim,
Sophie Herisson Capucine, Tinusia, 

31 commentaires:

  1. Je vais moi aussi rendre hommage au printemps des poètes pendant ces 10 jours... Veux-tu que je te mette en lien ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de lire chez toi le beau poème de Nerval. Bien sûr tu peux me mettre en lien. Je vais en faire de même.

      Supprimer
  2. Magnifique poème de Desnos... beaucoup de bons souvenirs avec ce poète !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu que tu avais choisi Prévert et son inoubliable cancre!

      Supprimer
    2. :) Je les adore tous les deux :)

      Supprimer
  3. Que j'aime la poésie qui dit tant en peu de mots !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement! et qui suggère plus qu'elle ne décrit! Voilà pourquoi je l'aime!

      Supprimer
  4. Une bien belle façon d'ouvrir le printemps des poètes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère découvrir de nombreux autres poèmes, nouveaux pour moi, sur ce thème. Ce n'est pas si facile que ça à trouver,du moins ceux qui réussissent à me plaire encore.

      Supprimer
  5. oui très beau poéme et moi je le dis samedi
    beau printemps des poète à vous
    frankie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne participation à ce printemps, chère Frankie!

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Oui, elle est réussie mais je n'en connais pas l'auteur.

      Supprimer
  7. J'aime beaucoup la poésie de Desnos, disparu trop tôt et trop tragiquement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense toujours à son destin tragique quand je le lis.

      Supprimer
  8. quel joli poème, merci mango :D

    RépondreSupprimer
  9. cela nous annonce bien l'arrivée du printemps vive la poésie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ce printemps des poètes est bien placé pour s'habituer aux beaux jours.

      Supprimer
  10. Je ne connais pas Lisbonne mais j'aime la façon dont en parle Robert Desnos !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une belle évocation d'une ville aimée.

      Supprimer
  11. J'adore Robert Desnos, donc forcément je ne peux qu'aimer ce poème.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connaissais pas (le poème, s'entend, je connais Robert Desnos !) merci !

      Supprimer
    2. Il mérite d'être mieux connu!

      Supprimer
    3. C'est un poète très simple et très sensible à la fois.

      Supprimer
  12. Passer de Villon le médiéval à la plus expressive des modernités, quel miracle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu trouves? Villon me semble parfois plus moderne que bien des poètes d'aujourd'hui.

      Supprimer
  13. Bonsoir,

    Voilà une belle façon pour moi de découvrir Lisbonne... Très beau texte!

    Belle et douce nuit.
    Capucine

    RépondreSupprimer
  14. En retour je ne connais pas ce poème... Merci pour la découverte! J'ajoute les liens vers vos blogs demain, j'arrête le pc pour ce soir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le printemps des poètes nous permettra de découvrir bien d'autres beaux poèmes encore.

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.