dimanche 14 octobre 2012

Philip Larkin, La vie avec un trou dedans

(Grâce à Aifelle qui tire la sonnette d'alarme ICI,  j'apprends que le Printemps des Poètes (Site) est menacé. A notre portée, pour les aider? Une lettre au Ministre de l'Éducation nationale: ICI)

La poésie peut s’insinuer en vous sans crier gare.
Wordsworth a failli me coûter la vie, une fois. Je
descendais l’autoroute M1, un samedi matin; il y
avait cette émission de poésie à la radio,+
«L’heure des poèmes»; c’était une belle matinée
d’été, soudain quelqu’un s’est mis à lire l’Ode à
l’Immortalité, j’en ai eu les yeux brouillés de
larmes. Et quand vous conduisez dans la file du
milieu à cent kilomètres-heure…
J’aime à croire que je suis plutôt drôle, et j’espère
que ça passe dans mon écriture. Mais c’est le malheur
qui suscite un poème. Et je pense que la source de
ma popularité, si j’en ai une, vient sans doute de
ces choses que j’ai écrites sur le malheur – après
tout la plupart des gens sont malheureux, non?
Je me suis demandé si les auteurs du nouveau
dictionnaire Oxford des citations allaient m’accoler
«Ils te niquent, tes père et mère». Je tenais de bonne
source qu’on leur avait assuré que c’était mon vers le plus connu, et je ne voudrais pas donner à
croire que je n’aimais pas mes parents. En tout cas, ils n’ont pas pris ce vers. La frousse je suppose.

Philip Larkin: La vie avec un trou dedans, choix de poèmes en édition bilingue,
 trad. de l'anglais par Guy Le GaufeyÉd. Thierry Marchaisse, 2011, 200 p.

4 commentaires:

  1. J4ai vu que Le printemps des poètes risquait de disparaître faute de moyens financiers. Une vraie tragédie mais je crois qu'il va être difficile de faire revenir le ministère de la culture sur sa décision.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois aussi. N'empêche, qu'au moins cette manifestation ne disparaisse pas dans le silence!

      Supprimer
  2. Ce que j'aime chez les poètes, c'est leur variété. Tout peut être dit sur des modes très différents. Je ne connaissais pas celui-ci. C'est vraiment honteux de s'attaquer à un secteur aussi fragile, pour moi ça participe de la volonté de faire disparaître tout ce qui élève l'humain pour le renvoyer constamment à un statut unique de consommateur idiot.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.