jeudi 28 mars 2013

Un lieu devenu dangereux, une bibliothèque ?

Lu sur Le télégramme, journal régional breton: 


La bibliothèque de Concarneau (29) a été le théâtre d'une scène d'une grande violence, lundi après-midi. Deux jeunes adolescentes encagoulées sont venues agresser une troisième jeune fille. Après l'avoir frappée à plusieurs reprises, elles lui ont arraché les cheveux et l'ont aspergée de gaz lacrymogène, cassant au passage un ordinateur. Les deux adolescentes ont ensuite rapidement quitté la bibliothèque, sous le regard stupéfait des quelques personnes présentes. La directrice a immédiatement appelé la police, la jeune victime étant prise en charge.
Et dire que jusqu'ici, pour moi, une  bibliothèque a toujours signifié le silence, le calme,  la paix,  bref  le bonheur!
Un lieu d'accueil, une halte pour se ressourcer dans les moments pénibles.
On ouvre un livre et le monde est à nos pieds. Les soucis s'éloignent! 
Va-t-il falloir être sur ses gardes là aussi, maintenant? 
(Photo prise au hasard sur le net. Ce n'est pas celle de l'endroit concerné) 

23 commentaires:

  1. Plus rien ne m'étonne. La mienne est parfois le rendez vous des gamines désoeuvrées venant papoter et s'amuser sur l'ordi.
    (et je prouve deux fois que je ne suis pas un robot; illisibles ces caractères!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vais les enlever momentanément en espérant ne pas être inondée de spams dans mes anciens billets!

      Supprimer
    2. Ils sont revenus et je remets donc le contrôle des coms: bien obligée hélas!

      Supprimer
  2. Incroyable ! Et désespérant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si désespérant que j'en arrive à réclamer plus de discipline et de sévérité et parfois d'exclusion aussi quand c'est nécessaire si le manque de respect des autres est manifeste, sinon on en arrivera de plus en plus souvent à de telles extrémités.

      Supprimer
  3. @ George: J'ai bien lu ton commentaire. Il était au milieu d'une dizaine d'autres, tous des spams que j'ai supprimés aussitôt sans m'apercevoir que j'effaçais aussi le tien. Désolée mais j'étais totalement de ton avis!

    RépondreSupprimer
  4. Ce n'est pas grave, que tu en aies pris connaissance me suffit !

    RépondreSupprimer
  5. En lisant au premier abord, le titre de ton billet qui s'affichait sur mon blogroll, j'ai tout de suite pensé au retour de l'âge de l'inquisition où on interdisait aux femmes de lire parce que c'était dangereux et dont le titre d'un ouvrage m'est venu à l'esprit:"les femmes qui lisent sont dangereuses", de Laure Adler!
    Finalement ce n'est pas aussi grave que ça!Ce ne peut être qu'une petite vengeance entre copines,même si le lieu ne s'y prête pas du tout!
    Bonne journée Mango et aussi bonne lecture même sur un hamac!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est juste mais quand même je trouve désolant d'en arriver là!

      Supprimer
  6. J'en reviens pas ! Incroyable ! Mon dieu, mais dans quelle époque vivons nous ????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans une époque de laisser faire et de j'm'enfoutisme! On risque de le payer cher!

      Supprimer
  7. mais c'est fou ça !
    cela sent le règlement de comptes, mais aussi le "test d'initiation" pour entrer dans une bande - c'est répugnant !
    et les parents dans tout ça ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que veux-tu c'est selon le principe: Il est interdit d'interdire! Parfois les bons sentiments s'égarent!

      Supprimer
  8. C'est très triste...d'autant que Concarneau est plutôt une cité paisible...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais justement! C'est une ville que j'aime beaucoup et où vit une très chère amie et c'est pourquoi ça m'a particulièrement touchée.

      Supprimer
  9. violence ordinaire semblable à l'attaque d'un TER mais après tout John Wayne avait déjà filmé ça il y a longtemps !!! simplement il s'est invité de ce côté ci de l'océan !!

    RépondreSupprimer
  10. Je pense que la victime devait aussi penser que c'était un lieu où elle serait en sécurité. Malheureusement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'a plus de lieux sacrés. C'est la vie sauvage!

      Supprimer
  11. C'est le phare ouest qu'il faut dire à Concarneau !

    RépondreSupprimer
  12. Eh bien ça fait froid dans le dos...

    RépondreSupprimer
  13. Je travaille dans une bibliothèque et pas du tout dans une zone sensible et pourtant j'ai déjà été insultée par une bande d'ados qui ont jeté les livres parterre et m'ont traitée de fonctionnaire de m.... Depuis environ 20 ans, les bibliothèques sont des lieux qui se sont fortement démocratisés, Les jeunes savent qu'il y a des postes pour consulter Internet, des DVD, des BD, des mangas... donc les ados viennent beaucoup. On fait souvent office de garderie, il y a des enfants qui arrivent les mercredis à 9h le matin et en partent à 12h et reviennent l’après-midi parce que les parents travaillent. Dans ma commune, il y a maintenant une maison des jeunes avec des animateurs ce qui permet de les occuper, on les voit moins "trainer" à la bibliothèque. Il y a une dimension sociale dans ce métier, on est obligé de faire attention au public qui fréquente la bibliothèque. Cet acte de violence dans cette bibliothèque est à l'image de notre société actuelle. Dans certaines banlieues sensibles, les bibliothèques ont des vigiles.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.