lundi 9 avril 2012

La Sélection de Kiera Cass

En commençant ce roman, rien encore ne me laissait supposer que j’aimerais une telle histoire pour jeunes filles rêveuses et romantiques et pourtant je suis tombée dans le panneau - ou sous le charme - au choix. 
Il faut dire que la couverture est suffisamment superbe pour me donner immédiatement l’envie d’ouvrir le volume dont les pages sont bien blanches et bien aérées, d’une grande facilité de lecture même en métro, train ou voiture, ce qui n’est pas négligeable 
Le récit lui-même est simple. Trop endettés, les Etats-Unis ne sont plus désormais qu’Illéa, un petit royaume très inégalitaire, divisé en castes et régulièrement menacé par des rebelles  affamés et très dangereux, prêts à tout pour  attaquer le palais royal et menacer le roi,  sa famille  et son entourage. 
Cependant, la grande affaire du pays est un jeu de réalité qui consiste à trouver la future reine parmi les trente-cinq jeunes filles sélectionnées dans tout le royaume sans tenir compte de leur rang social: c’est la chance de leur vie. Le cœur du jeune prince Maxon est à prendre. 
L’héroïne, c’est America Singer, d’une classe intermédiaire qui, pour son malheur, aime depuis toujours Aspen, un jeune soldat d’une classe inférieure. C’est donc bien décidée à  déplaire au futur roi qu’elle   commence la compétition qui n’a de valeur à ses yeux que parce qu’elle permet à sa famille de manger à sa faim et de s’enrichir quelque peu. Cependant, la vie au château n’est pas facile. La  rivalité entre les prétendantes est féroce et Ame est très vite jalousée et méprisée par Céleste, la plus riche, la plus cruelle et la plus hypocrite de toutes. 
Enfin arrive la rencontre avec le prince . Là commence  véritablement l’histoire.
Il s’agit là du premier tome d’une trilogie dystopique. J’y ai surtout vu un conte de fées sans les fées, avec  les bons et les méchants, les pauvres et les riches, les chanceux et les autres. L’apparence compte énormément ainsi que  la sincérité, la générosité, la modestie mais aussi la lucidité, la spontanéité, la franchise, le courage, bref, c’est une histoire des plus  morales, dans un environnement futuriste décadent. (si, c’est possible!)
Bien sûr, une  chaîne de télévision américaine  se  prépare déjà pour en faire une série. Succès assuré. A suivre. 
La Sélection de Kiera Cass, livre 1, (Collection R, Robert Laffont, avril 2012, 344 pages à lire) Traduit de l'anglais, États-Unis, par Madeleine Nasalik
Ophélie en parle ICI
Merci à Stéphane-Laure Bernelin pour les Editions Robert Laffont 

35 commentaires:

  1. Cela me donne une idée pour faire un cadeau... Bon lundi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un cadeau qui sera forcément apprécié car le récit est agréable.

      Supprimer
  2. Pfff, hyper classe la couverture, nous sommes toutes des princesses avec des robes de princesse!C'est public ado? Jeune? Jeune femme? Billet tentant en tout cas. Seul bémol : encore une série!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi, c'est typiquement public ado mais finalement tu vois ça peut plaire à tout âge! :)

      Supprimer
  3. La couverture donne en effet très envie.

    RépondreSupprimer
  4. La couverture est superbe (au départ j'ai cru qu'il s'agissait d'une affiche de film) mais je ne suis pas sûre que ce soit le genre d'histoire qui me plairait

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être pas, c'est sûr, du moins si tu cherches du sérieux, du lourd, du chef d'œuvre ou même un simple coup de cœur mais c'était ce qu'il me fallait en cette journée de repos total après quelques autres plus fatigantes.

      Supprimer
  5. Pas certaine que ça soit pour moi, mais je vais montrer la couverture à ma fille qui va adorer, c'est certain ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta fille aimera mais peut-être que tu serais surprise aussi.

      Supprimer
  6. Moi je me serais méfiée de la couverture ... honnêtement, je ne crois pas que j'aimerais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je ne te vois pas aimant ce genre de roman, c'est vrai.

      Supprimer
  7. Je rejoins Aifelle, pas tentée par ce type de livre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es sûre, même sur la plage ou un jour de moindre concentration?

      Supprimer
  8. Je crois bien que je ne suis pas loin de préparer une overdose de dystopies...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi, c'est le contraire, je n'en avais pas lu pendant très longtemps et c'est un petit air nouveau qui souffle avec ces livres nouveaux.

      Supprimer
  9. Tiens, moi qui viens de dire que je ne suis plus vraiment tentée par la littérature jeunesse dystopique, je me laisserais bien prendre par celui-ci. Juste pour l'aspect conte de fées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jamais, il ne faut jamais dire "Plus jamais"! :)

      Supprimer
  10. Je me réjouis de savoir que je vais le lire ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vite ton billet que je lise ce que tu en auras pensé.

      Supprimer
  11. Comme Stephie, du coup je vais piaffer en attendant de l'avoir !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'attends pas au livre du siècle non plus, mais bon, dans le genre, c'est plutôt sans anicroches

      Supprimer
  12. Je pensais avoir laissé un mot hier.
    Moi aussi, je suis curieuse de ce livre même si cette couverture est trop girly. Je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le livre aussi est girly mais si rose tendre que j'en ai souri tout du long après tous les récits dramatiques que je viens de lire.

      Supprimer
  13. Eh bien je suis tombée sur ton blog un peu par hasard et... ton avis sur ce livre a fini de me convaincre !
    Allez, je vais le commander aujourd'hui tiens ^^ merci =)

    RépondreSupprimer
  14. @Feedback Baby, C'est une très bonne idée. Bonne lecture alors. J'espère qu'il te plaira à toi aussi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je l'ai acheté, je te posterai mon avis de lecture sur ce billet ;-)

      Supprimer
    2. Coucou ! Je reviens vers toi pour te remettre mon lien vers mon avis de lecture sur ce livre ;-)
      http://feedback-baby.blogspot.fr/2012/05/la-selection-de-kiera-cass-tout-le.html
      J'espère que ça te plaira ! A bientôt !

      Supprimer
    3. Je viens de lire ton billet qui me plaît bien. J'ai ri avec tes commentaires sur la couverture. J'ai ajouté ton lien.

      Supprimer
    4. Merci beaucoup =)
      Bon bah super, ça me fait plaisir ! Je te suis pour d'autres lectures éventuelles !

      Supprimer
  15. D'après le résumé, ce livre me fait pensé au récent film : the hunger games, avec tout de même plus de subtilité (moins de sang j’espère) quand a la bataille qui se livre entre les prétendantes (tributs dans le film).

    RépondreSupprimer
  16. Très bonne comparaison Mademoiselle X. Mais le seul point commun qui existe entre ces deux livres, c'est la dystopie:
    -La Sélection se passe 300 ans dans le futur, dans un pays émergeant des ruines des Etats-Unis actuels et peuplé par une population majoritairement pauvre.
    -L'intrigue des Hunger Games se déroule également dans le futur et là encore Panem (le nom du pays qui veut dire pain en latin) ressort des ruines des Etats-Unis avec une majorité de pauvres.
    Mais on ne peut pas trouver plus de points communs.
    Je viens de finir ce livre et qu'il était fabuleux! Par moment je n'arrêtais pas de sourire bêtement et tout simplement car lorsque l'on lit le livre, on vit des moments indescriptibles (parfois hilarants).
    Que vous soyez intéressés ou non par ce bouquin je vous le conseil fortement!

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.