dimanche 19 décembre 2010

Décès de Jacqueline de Romilly, la doyenne de l'Académie française

 Cette grande helléniste est morte hier soir, à 23H04,  samedi 18 décembre 2010.
Née Jacqueline David le 26 mars 1913 à Chartres, elle avait 97 ans.
En 1988, elle devient la deuxième femme, après Marguerite Yourcenar, à entrer à l'Académie française dont elle était la doyenne  depuis  la mort de Claude Lévi-Strauss en 2009
C’était une grande spécialiste de la Grèce antique que j’aimais et respectais. Elle a reçu tous les honneurs, a écrit de nombreux ouvrages, passait parfois à la télévision mais pas assez souvent à mon goût ! Je ressens une grande tristesse. Merci, Madame, pour tout ce que vous m’avez apporté !

"Apprendre à penser, à réfléchir, à être précis, à peser les termes de son discours, à échanger les concepts, à écouter l'autre, c'est être capable de dialoguer, c'est le seul moyen d'endiguer la violence effrayante qui monte autour de nous. La parole est le rempart contre la bestialité'. Jacqueline de Romilly
(Source France Info)Blog de Michel Renard

16 commentaires:

  1. Ah tu me l'apprends .. j'appréciais beaucoup la femme et j'adorais écouter l'helléniste.

    RépondreSupprimer
  2. Entendu à la radio ce matin... l'occasion de sortir un bouquin de ma PAL?

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour cette information. Je ne connais pas du tout son parcours.

    RépondreSupprimer
  4. tu m'apprends la nouvelle, cela m'attriste beaucoup, j'avais une certaine affection pour cette grande dame que j'aimais tant entendre parler, qui savait nous donner envie.

    RépondreSupprimer
  5. Je réécris mon commentaire, ne sachant pas s´il est vraiment envoyé.
    Merci Mango, de publier cette nouvelle.

    Je me joins à vous toutes pour exprimer ma tristesse.
    Une Grand Dame que j´admirais beaucoup, ayant lu plusieurs de ses livres, l´ayant écouté sur Canal-Académie.
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  6. j'ai entendu cela...
    quelle grande dame c'était !

    RépondreSupprimer
  7. C'est un peu la culture française qui est en deuil, une femme d'énergie, de convictions et qui depuis des années ne pouvant plus lire se faisait lire articles, thèses, et dictait encore ses livres
    Ma préférence va à Jacqueline de Romilly jeune qui s'embarque avec une troupe de théâtre pour la Grèce, à bord il y a Roger Caillois, elle en a fait un petit livre solaire " Jeux de lumière sur l'hellade"

    RépondreSupprimer
  8. La lecture de ses livres a été pour moi un réconfort et un enrichissement. Je l'aimais et l'admirais et sa disparition me touche beaucoup.

    RépondreSupprimer
  9. Triste nouvelle. Et après elle, qui défendra les études classiques ???

    RépondreSupprimer
  10. Quelle perte pour l'univers classique !

    RépondreSupprimer
  11. Cela me rend très triste... Déjà parce que c'était une femme extraordinaire, une humaniste dans le sens le plus noble. Et ensuite parce que plus personne ne viendra nous expliquer à quel point il est nécessaire, important, fondamental de lire les auteurs antiques et d'apprendre leur langue.
    Samedi, le grec est devenu un peu plus mort.

    RépondreSupprimer
  12. D'accord avec les commentaires précédents, avec elle, c'est une partie de la culture qui disparaît. J'aimerais bien lire un de ses livres prochainement pour lui rendre hommage, la mettre un peu à l'honneur.

    RépondreSupprimer
  13. Je suis d'accord avec Kali! elle défendait si bien les lettres classiques.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.