dimanche 29 juin 2014

Dimanche en plongée coup de cœur, toutes affaires cessantes... avec Le parfum de ces livres que nous avons aimés

J'ignorais que j'allais avoir envie de tout arrêter pour finir ce livre et ne plus faire que ça! 
Commencé il y a quelques heures et déjà je ne veux plus le quitter. 
Il y a peu encore je ne connaissais ni le nom de l'auteur, ni le titre de ce bouquin!

C'est grâce à la sélection du Prix Elle  que j'en ai eu connaissance et que je l'ai fait commander par ma "gentille" bibliothécaire qui a râlé parce que " Faut pas abuser non plus, ce genre de livre -Document- Témoignage n'est presque jamais demandé par la suite - Mais il est au Prix Elle quand même! " J'aurais parlé zoulou, ç'aurait été pareil! Prix Elle ? ...  connaissent pas ou s'en moquent mais le livre est au rendez-vous, d'où ma reconnaissance! 

Moi, c'est un thème qui m'intéresse énormément depuis que .... forcément un beau jour,  ça finit par arriver, la mort de sa mère! J'y pensais déjà assez souvent avant, vu son âge, mais sans y croire vraiment, (une forme de pensée magique, comme  celle de Joan Didion peut-être)  Après, on n'est plus pareil.  Je ne suis plus celle d'avant! Alors je lis tous les livres que je peux sur le sujet, en espérant avoir moins mal. Une sorte de baume d'un instant! C'est toujours ça. 

Il se trouve qu'il  en sort de plus en plus et que j'en ai déjà lu pas mal, des très beaux et d'autres  trop intimistes  pour moi mais celui-ci parle aussi de littérature et  d'auteurs que j'aime tout particulièrement comme Irving, Mann, Némirovsky, Hosseini. Cependant,  je n'en suis qu'au début. J'entame seulement le troisième chapitre mais pour l'instant, je prévois le coup de cœur.

Je fais un break pour commencer ce billet et m'informer un peu à son sujet.

Je n'aurais pas dû! Trop d'avis différents -   de l'admiration à la déception. Le pire c'est que certaines blogueuses, parmi celles que j'aime, sont très mitigées , lui reprochant la trop grande perfection des rapports mère/fils, une  famillesi exemplaire qu'elle en devient agaçante, en somme, Alors stop! Je ne vais plus lire d'autres billets pour le moment. Je veux rester le plus libre et le plus  neutre possible pour continuer ma lecture. 

Je m'aperçois brusquement que je ne connais pas encore les résultats: a-t-il eu le prix du Document?
Non!  C'est Emmanuelle Bernheim qui l'a obtenu pour  "Tout s'est bien passé" - Tiens! Sur la mort du père cette fois! Décidément ce thème est à la mode! 

Bon! Assez! J'arrête l'ordinateur et je retourne au livre. Voilà longtemps que je n'avais plus disposé d'une journée aussi tranquille que celle qui commence. Je m'enferme dans ma bulle. Seule avec le livre.  Loin de tout et de tout le monde. En apnée! L'idéal! 

Alors coup de cœur ou pas? A ce soir! 

Will Schwalbe: Le parfum de ces livres que nous avons aimés, (Belfond, 2013, 13 p.)
Traduit de l'américain par Lyne Strouc

20 commentaires:

  1. C'est une erreur d'aller lire des billets en cours de lecture, je m'en suis aperçue également. Parfois l'envie nous quitte, alors que l'on était bien partie. Tu as raison de rester dans ta bulle, tu reviendras nous dire après ... bon dimanche et bonne lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce livre pousse à prendre des notes. Le temps de sa lecture risque de devoir se prolonger!

      Supprimer
  2. Je te souhaite de passer une bonne journée et de voir ton coup de cœur confirmé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un livre très riche et très prenant !

      Supprimer
  3. Mais il ne faut pas lire les avis, si on a la chance de ne rien connaître! Lire ainsi est de plus en plus rare!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement oui, ce n'est pas toujours une bonne habitude que de lire trop d' avis avant!

      Supprimer
  4. Rien que le titre est un bel appel à la lecture ! Profite des pages encore à tourner...

    RépondreSupprimer
  5. j'aime beaucoup la dernière phrase de ton billet :)
    lire les avis d'autres personnes peut s'avérer positif ou négatif = positif pour certaines bonnes découvertes, négatif pour le portefeuille -
    la perfection des rapports familiaux est un leurre, cependant, de mon expérience personnelle les rapports mère/fils ont l'air moins conflictuels que mère/fille, mais bon moi j'ai eu une mère toxique donc mon avis n'est donc pas le plus objectif

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe! Une mère toxique! De toutes façons, même si on est très proche, les rapports mère/fille ne sont jamais vraiment simples, je crois!

      Supprimer
  6. Bon dimanche et bonne lecture ! Bisous

    RépondreSupprimer
  7. Il est très beau ton billet. Je pense qu'en effet, il touche davantage celles qui ont vécu ou vivent des moments difficiles. Je trouve que ce livre a des défauts mais il y a aussi de l'amour et moi je ne l'ai pas ressenti comme de l'amour guimauve. Il a provoqué dans notre groupe Elle de belles discussions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'apprécie surtout leurs échanges au sujet des livres qu'ils ont lus en commun.

      Supprimer
    2. Ah c'est drôle moi pas du tout. C'est le reste que j'ai aimé.

      Supprimer
  8. Pas un sujet pour moi. J'avoue que les relations parents - enfants ne me tentent pas tellement car après avoir toujours eu des relations harmonieuses avec mes parents, c'est à l'âge adulte que c'est plus difficile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus que les relations parents/enfants, c'est surtout un récit sur l'avant-deuil, la maladie de sa mère à qui on ne donne plus que deux mois à vivre et commun partager ces derniers instants le mieux possible alors qu'elle semble encore malgré tout assez vaillante!

      Supprimer
  9. Eh bien, j'espère que tu auras aimé jusqu'au bout !! J'adore quand un livre me fait cet effet là :D

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.