jeudi 30 août 2012

Luigi Pirandello, La vérité, Nouvelles pour une année,

                                                                 
En 1911, quand a lieu cette histoire, Saru Argentu, dit Tararà, est un pauvre paysan sicilien qui passe ses journées à travailler pour les autres dans leurs champs. 

Le voici dans la cage de la salle des assises de Sicile où sont enfermés les prévenus. Il a tué sa jeune  femme d'un coup de hache sur la tête, en présence de tout le village. 
C'est dans une odeur pestilentielle d'étable et de sueur que se déroulent les débats.  
La salle  où se serrent les habitants du village est hilare la plupart du temps, en réaction aux réponses de l'accusé qui raconte posément sa vérité malgré son avocat commis d'office qui cherche à l'empêcher de parler car plus il s'explique, plus il s'enfonce. 
Tout le monde savait, et Tararà aussi, que sa femme le trompait avec le seigneur du coin qui lui rendait de fréquentes visites dans sa misérable masure mais l'honneur était sauf puisque  "Messieurs les jurés, la chose restait tacite  et personne donc ne pouvait me soutenir en face que je le savais." Toute la faute pour lui vient de la femme du chevalier Fiorica, venue faire un scandale  devant chez lui, au vu et au su de tous! 
"- C'est la vérité, Monsieur  le Président!
-  Ah, le crétin, cria un vieux paysan au fond de la salle!"

En vertu de cette vérité, si naïvement confessée, quel fut le sort de Tararà, à votre avis? 
Un recueil de récits très savoureux,  petits faits vrais de la vie ordinaire, à l'aube du XXe siècle,  dans une île de toute beauté, encore rurale et  protégée. Pirandello est vraiment l'auteur italien à lire! 
Nouvelles pour une année, La vérité,  de Luigi Pirandello (Gallimard, Folio, bilingue, traduit par Georges Piroué,  1990)  

Poète, romancier et dramaturge,  Pirandello est né en Sicile, près d'Agrigente,  le 28 juin 1867, durant une épidémie de choléra. Il est mort à Rome le 10 décembre 1936. Son œuvre a été récompensée du Prix Nobel de littérature en 1934.
C'est ma première participation au challenge de Géraldine, des livres et des îles. La Sicile.
Maison natale de Pirandello, à Caos, près d'Agrigente, en Sicile. (photo prise sur le Net)

4 commentaires:

  1. Oui, que lui est-il arrivé ? C'est un auteur que je n'ai jamais lu, pour moi il faut aller au théâtre, me tromperais-je ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te dévoilerais volontiers la fin, rien que pour toi, si blogger le permettait mais les commentaires et leur traitement, ça n'a jamais été son fort: je ne peux pas jouer avec les couleurs! Pirandello, c'est pour son théâtre qu'il est surtout célèbre,c'est vrai. Il est peut-être un peu passé de mode mais il est encore très souvent joué en Italie.

      Supprimer
  2. Un auteur dont je n'ai jamais entendu parler... mais s'il m'emmène loin de chez moi, je dis oui !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est surtout connu pour son théâtre.

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.