jeudi 12 août 2010

L'homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle

Ce livre  n’est pas un roman,  c’est plutôt un livre de recettes,  de conseils moraux et spirituels pour être heureux! C’est en somme une sorte de guide  pour réussir sa vie. 
Avant de quitter l’île de Bali, un Occidental décide d’aller  rendre visite  à un vieux guérisseur très renommé que  l’on vient  consulter de très loin. Celui-ci, après l’avoir palpé, lui déclare qu’il souffre sans le savoir d’un mal-être généralisé qui l’empêche d’être heureux. Dès lors,  ils se reverront souvent et le vieux sage enseignera quelques-unes de ses croyances à celui qui ne demande qu’à acquérir à son tour la joie de vivre. 
Voici les principales évidences qui ressortent de leurs conversations

1) Ce que l’on croit peut devenir réalité. Tout ce que l’on vit a pour origine ce que l’on croit. Si l’on se croit peu intéressant on le devient! Si on est persuadé que le monde est dangereux, notre attention sera captée par les risques potentiels qui existent dans toute situation. Nos croyances vont ainsi nous permettre d’interpréter la réalité pour parfois même la changer comme peuvent  le faire  les médicaments placebo!
 «Peu importe le traitement, ce qui compte, c’est d’y croire»! 

2) Il faut savoir faire des choix,  renoncer à des choses auxquelles on tient pour aller vers ce que l’on a le plus à cœur. Quand on s’abstient de choisir, on s’abstient de vivre la vie que l’on voudrait. Plus les efforts sont grands et plus intense sera le bonheur, et plus longtemps il restera gravé en nous.

3) Quand on se lance dans un projet qui représente  un certain enjeu, il faut s’éloigner des personnes qui ne croient pas en vous et ne s’entourer que de personnes positives. L’amour est la solution à la plupart des problèmes. Il est important d’avoir dans son entourage des gens qui croient en nos qualités et en nos capacités.

4) On ne peut pas être heureux si l’on se voit victime des événements ou des autres. Il faut rester acteur de sa vie comme d’un jeu dont les règles se découvrent au fur et à mesure et dont la finalité gardera toujours une part de mystère.

Quand j’ai refermé ce livre, je dois dire que j’étais plutôt perplexe tant ces conseils me semblent des évidences maintes et maintes fois énoncées !  Tout le monde ou presque  sait tout cela,  le plus dur, c’est dans la mise en application, comme dans un régime! Cependant, il y a des moments dans la vie où le doute, le désarroi, le désespoir dominent et c’est sans doute  dans ces moments-là qu’un tel livre peut éventuellement se révéler  utile!
Pour moi,ce livre qui ne m'a rien appris  se révèle une  totale déception.

 L’homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle  (Editions Anne Carrière, 2008, Pocket, 2010, 168 p)

38 commentaires:

  1. Mouais... Cela ne me dit rien de le lire, ce bouquin...L'impression d'avoir déjà lu cela, finalement.

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai lu début juillet.
    Déçue, moi aussi !

    Mais c'est jeudi aujourd'hui ; j'attends ta citation, Mango ...
    Yo

    RépondreSupprimer
  3. Moi j'ai bien aimé ce livre au contraire.
    S'il peut juste changer un peu un regard... Se sentir moins victime et plus acteur de sa vie... C'est pas mal...

    RépondreSupprimer
  4. Le titre a accroché plusieurs fois mon regard dans les librairies... puis je me suis dit que je savais certainement comment on fait pour être heureux ;) Tu le confirmes...

    RépondreSupprimer
  5. Ayant lu quelques longs passages en librairie, toc je l'ai reposé car on a déjà lu cela mille fois, ce n'est pas mauvais ou ridicule c'est simplement déjà dit par beaucoup d'auteurs

    RépondreSupprimer
  6. Keisha, c'est exactement ce que j'ai ressenti!

    RépondreSupprimer
  7. Aifelle, Bof, bof, bof, tu as raison!

    RépondreSupprimer
  8. Yo, ah oui, ma citation! Décidément!... Bon je n'ai que l'embarras du choix avec ce livre-ci: ça va venir!:)

    RépondreSupprimer
  9. Chrys, oui, je partage ce qu'il dit mais il ne m'a rien appris que je ne savais déjà, d'où ma déception!

    RépondreSupprimer
  10. Ötli, Voilà on a le savoir mais pas toujours le pouvoir! Et pour ça, il ne suffit pas d'un livre!

    RépondreSupprimer
  11. Dominique, exactement, c'est tout à fait ce que je me suis dit aussi!

    RépondreSupprimer
  12. Merci beaucoup!!! C'est vrai que je ne lis que très rarement des livres de ce type (et à la vérité très rarement des magazines). D'où mon enthousiasme... Et puis, et puis parce que cela a touché quelque chose chez moi quant à la voie qui mène au "bonheur" (un bien grand mot) ou plus modestement la capacité à "être" heureux.

    RépondreSupprimer
  13. Lu récemment aussi et j'ai, comme toi, eu l'impression que l'auteur enfonçait des portes ouvertes.

    RépondreSupprimer
  14. Je pensais la même chose que toi rien qu'en lisant ton résumé des préceptes :-)

    RépondreSupprimer
  15. Mais qu'est-ce que le bonheur, en définitive, hein ! Qui peut le dire ?

    A vos réflexions ... ( sourire)

    Bonsoir Mango

    RépondreSupprimer
  16. Chrys, après tout, si ce livre peut être utile, tant mieux!Les conseils qu'ils donnent sont justes mais juste un peu trop évidents pour moi!

    RépondreSupprimer
  17. Manu, nous sommes bien d'accord!

    RépondreSupprimer
  18. Y, le saura-t-on jamais, vraiment? Il va , il vient, jamais là où on l'attend!

    RépondreSupprimer
  19. en voila au moins un qui ne me tente pas.

    RépondreSupprimer
  20. Je l'ai lu et même si le livre n'apprend pas grand chose, il rappelle tout de même les directions essentielles que devrait prendre la vie...
    Une piqûre de rappel en quelque sorte. Et pour beaucoup, ça fait pas de mal!

    Cela dit, je m'attendais à un récit plus "profond", plus dense et une réflexion qui va plus loin...
    Tant pis!

    RépondreSupprimer
  21. Il fait partie des livres de la "bibliothèque" de mon employeur (une dizaine de titres du même genre et accessibles seulement à 4 ou 5 personnes dont je ne fais heureusement pas partie) et j'avoue que ça ne me dit rien du tout.

    RépondreSupprimer
  22. Quand je serai sortie de la léthargie estivale et que je recommencerai à fréquenter la civilisation, j'irai l'acheter car je pense que c'est le genre de livre qui fait du bien et qu'on relit à différents moments de sa vie.

    RépondreSupprimer
  23. Si ce sont là les solutions du bonheur, trop facile!!! ;-) Je suis assez allergique à ces bouquins de dévt personnel (même déguisés) je leur préfère un beau roman qui saura présenter les mêmes idées, d'une façon bien plus subtile!!!

    RépondreSupprimer
  24. Marie L. c'est ce que j'aurais préféré également! Dommage que l'histoire commencée se réduise à si peu!

    RépondreSupprimer
  25. Restling,je m'attendais à tellement mieux vu le titre très prometteur!

    RépondreSupprimer
  26. cricriS. Si ce livre peut aider alors tant mieux, maintenant pour qui ne recherchait qu'un roman (et il est vendu comme tel), alors je le trouve décevant!

    RépondreSupprimer
  27. La Nymphette, je suis sur la même longueur d'ondes! :)Tout à fait d'accord avec cette préférence! Les idées sont justes sans être nouvelles mais le roman lui-même est d'une platitude absolue!

    RépondreSupprimer
  28. Voilà exactement le genre de livres que je fuis ;-)

    RépondreSupprimer
  29. Ah.... On m'en avait dit le plus grand bien, aussi, j'ai profité de l'offre estivale de pocket "2 achetés, un offert", pour acheter celui ci... Et bien on verra à la lecture...

    RépondreSupprimer
  30. Emilie surtout s'ils n'apportent aucune idée nouvelle!

    RépondreSupprimer
  31. Géraldine j'irai lire ton billet pour voir si ta lecture aura été plus fructueuse que la mienne!

    RépondreSupprimer
  32. Oui...bon... ces livres de développement personnel qui t'apprennent à être heureux... pour moi c'est un peu de la connerie...

    RépondreSupprimer
  33. Dans un sens je suis d'accord.
    C'est déjà du vu et du re-vu.

    Mais d'un côté, ça ne fait pas de mal de répéter les choses...

    Et s'il n'a pas la grandeur d'un Coelho, ne regrettons pas non plus de l'avoir lu!

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.