samedi 14 août 2010

La pièce du fond de Eugenia Almeida

Un vieil homme est assis depuis plusieurs jours sur le banc d’une place,  sans bouger, sans parler, sans manger. Personne ne le connaît et Sophia, la jeune serveuse du bar d’en face, l’a pris en pitié et fait tout pour le faire manger et parler mais en vain. Frias, un client policier,  lui vient en aide, sans plus de résultats. Chacun a de gros soucis dans sa vie personnelle mais s’occuper de cet inconnu les rend plus heureux. Bientôt l’homme sans nom  est conduit à l’hôpital psychiatrique tout proche où vient d’être nommée Elena,  une nouvelle doctoresse  au passé très douloureux ,  connue de tout le personnel de l’endroit comme la folle légendaire sauvée dans sa jeunesse  par le directeur de l’établissement. En réalité,  grâce à elle qui sait écouter et grâce à l’acharnement de la jeune serveuse, les recherches pour découvrir l’identité du vieil homme se poursuivent et une chaîne d’amitié, très ténue, se forme entre tous ces êtres malheureux et désenchantés…

  Hier,la fille du bar de la place lui a apporté un paquet contenant de la nourriture. Aujourd'hui, quand la vieille est arrivée, il avait encore le paquet à la main.  La fille lui jette parfois un coup d'œil en passant entre les tables. Dès qu'elle le peut, elle traverse la rue et s'approche. Elle veut vérifier ce qu'elle soupçonne: il n'a pas touché à la nourriture. 

Le titre du livre fait référence à la pièce du fond  du jardin dans la maison louée par la jeune psychiatre. Elle est toute encombrée de meubles et de vieux papiers dont les jeunes héritiers ne veulent plus. Elena est de celles qui prend soin de  tout ce qui traîne autour d’elle, les blessés et les laissés pour compte de la vie, objets ou individus peu importe,  avec ou sans nom, jeunes ou vieux, bons ou mauvais,  déviants ou pas. Elle a fait le choix de soigner tous ceux qui ont  besoin d’elle, voilà tout.   A  l'hôpital aussi  elle est dans la pièce du fond!

Il s’agit du deuxième livre  de cette romancière argentine qui enseigne la littérature  et écrit de la poésie.

J’ai bien aimé ce récit aigre-doux, fait surtout de dialogues très courts et d’une suite de personnages très quotidiens et parfaitement bien cernés avec leurs malheurs trop lourds et leurs  efforts pour une vie meilleure.. Les gens malheureux se méfient des mots qui ravivent leur douleur mais difficile de les quitter quand se ferme la dernière page!  Un beau roman qui fait du bien au moral. même si la fin n'est pas aussi heureuse que je l'espérais!

La pièce du fond  de  Eugenia Almeida
(Editions Métailié, avril 2010, 200p)
Titre original : La pieza del fondo.
Traduit de l’espagnol (Argentine) par François Gaudry 

20 commentaires:

  1. j'avais beaucoup aimé son premier roman, L'autobus... je dois avoir écrit un billet, d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
  2. Kathel, J'aime bien son approche très dialoguée de personnages plutôt taciturnes! Un roman agréable!

    RépondreSupprimer
  3. Pas trop tentée. La couverture n'est pas engageante, je trouve.

    RépondreSupprimer
  4. Ton billet me donne envie de découvrir cette écrivaine.

    RépondreSupprimer
  5. Manu, Tant pis pour la couverture,le roman est très réussi!

    RépondreSupprimer
  6. cathulu, elle en vaut la peine avec son petit air de rien! Aucune esbrouffe chez elle. Du quotidien un peu gris mais avec des personnages positifs!

    RépondreSupprimer
  7. Je note parce que j'aime beaucoup cet éditeur.

    RépondreSupprimer
  8. Papillon, C'est une romancière que je découvre avec plaisir!

    RépondreSupprimer
  9. Je note dans un coin (ma PAL ne me permet pas de faire davantage, snif !) en attendant la sortie en poche ! J'aurai tout de même bien envie de découvrir une auteur argentine !

    RépondreSupprimer
  10. Pickwick, oui, ce n'est pas si courant!

    RépondreSupprimer
  11. Ce que tu dis de ce roman me plaît bien. Je note.

    RépondreSupprimer
  12. Ta critique titille (donne envie)!!!! Et puis un livre qui fait du bien au moral....

    RépondreSupprimer
  13. Aifelle,c'est un livre très agréable!

    RépondreSupprimer
  14. Restling, c'est vraiment pas mal!

    RépondreSupprimer
  15. Chrys, ça change un peu des polars et thrillers à répétition! J'ai eu ma dose ces derniers temps!

    RépondreSupprimer
  16. J'ai déjà vu ce livre en librairie. Je me suis arrêtée devant et j'ai finalement continué mon chemin. peut-être que la prochaine fois je l'emmènerai avec moi

    RépondreSupprimer
  17. Kikine, je l'ai trouvé à la bibliothèque, comme nouveauté mais pas celle de la rentrée cependant!

    RépondreSupprimer
  18. Edelwe, une très jolie histoire, étrange mais belle!

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.