mardi 4 septembre 2012

Impossible de laisser passer sous silence ,

Impossible de ne pas en parler. 
Je n'avais pas prévu ce billet et je n'ai pas beaucoup de temps mais venant d'apprendre la nouvelle, je la répercute à mon tour sur mon blog, ne serait-ce qu'en donnant le lien du blog où je l'ai apprise: ICI .
Une blogueuse n'ayant pas aimé un livre  de la rentrée qu'elle venait d'acheter, l'a tout simplement écrit dans un billet, en donnant ses arguments . L'éditeur n'ayant pas apprécié , voici ce qu'il a écrit à la plateforme du blog en question: 
«Dans l'ensemble de son article, ce bloggeur utilise un de nos auteurs pour venir mettre à mal notre entreprise et notre marque, cela en laissant entendre que nous sommes une entreprise dont la qualité et la mission laisse à désirer. Pour info, notre entreprise est le leader [...], nous comptons 20 000 auteurs, je pense que notre qualité et notre réputation n'est plus à faire. Nous ne sommes pas un éditeur à succès, nous laissons la chance aux auteurs inconnus ! Je trouve donc inadmissible qu'un bloggeur totalement inconnu, n'ayant aucunes qualifications ou reconnaissance du métier puisse à ce point venir critiquer de la sorte notre marque. Merci de faire le nécessaire. ». Et la plate-forme a, à son tour, contacté la blogueuse pour lui dire : « Si cette plainte est fondée, merci de bien vouloir faire le nécessaire pour retirer les textes, images et fichiers incriminés.»
Si je comprends les motivations de la blogueuse qui a retiré son billet, je regrette  beaucoup de ne pas connaître le nom de cet éditeur qui se conduit de la sorte.  
De nombreux commentaires indignés prouvent le mécontentement et la désapprobation des lecteurs blogueurs devant un tel comportement. 
A suivre.
Edit du 5/9/12: Et voilà, le blog de Sophie est désormais en pause indéterminée. J'oublie définitivement cet éditeur signalé dans les coms.  

28 commentaires:

  1. Un coup de sabre pour la liberté d'expression... et de lecteur !

    RépondreSupprimer
  2. Tu tapes le titre du roman et son auteur et tu retrouves la maison d'édition. Le blogueuse cite le livre dans son billet.
    Mango, ce n'est pas demain que je rejoindrai les BD du mercredi !
    Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement je ne sais pas de quel roman il s'agit!

      Supprimer
  3. The book édition : auto édition...

    RépondreSupprimer
  4. euh, la maison, c'est là où tu es allée en vacances ? Trop magnifique !!!

    RépondreSupprimer
  5. Si j'ai bien compris, pas étonnant que l'éditeur ait tant d'auteurs... Il s'agirait d'auto -édition. Par contre, si j'ai bien compris aussi, il ne s'agit pas d'un livre de le rentrée, mais d'un livre paru en 2009. Sur son blog, dans un nouveau billet, la blogueuse donne le titre du roman...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne pourrais pas nous donner le nom de la blogueuse s'il te plait !

      Supprimer
    2. Je n'ai lu que le billet de Catherine qui ne donne pas le nom du roman ni celui de la blogueuse. Tu peux me le préciser si tu le sais?

      Supprimer
    3. La maison de l'ombre d'Armelle Carbonnel

      Supprimer
  6. Je me méfie d'emblée de ce genre d'entreprise, il me semble que j'ai raison. Je vais apporter mon soutien à la blogueuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu la connais? J'ai pris le train en marche!

      Supprimer
  7. J'avais lu le billet en question, mais je n'avais pas lu cette réponse de l'éditeur. Honnêtement le billet était très argumenté, même si on sentait la colère de la blogueuse, et au vu des extraits qu'elle a cités, c'était une colère légitime.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas la première fois que ça se produit mais c'est une innovation cette réaction de l'éditeur de dénoncer la blogueuse si lâchement en écrivant à sa plateforme!

      Supprimer
  8. Bien que cela repose sur une histoire bien triste je suis quand même fascinée du soutien et des relais qui se sont succédés aujourd'hui ! Cela devrait nous rassurer, et nous pousser à continuer d'écrire ce que nous pensons des livres en toute liberté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on ne joue pas avec la liberté d'expression et on se sent tous et toutes concernés!

      Supprimer
  9. Défendons notre droit à liberté d'expression en osant dire que nous n'avons pas aimé. En ayant reçu souvent nombre de commentaires désagréables et quelquefois insultants de la part des fan club d'auteurs dont je n'avais pas aimé les livres, je sais combien ça fait mal...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le plus souvent ces courageux restent dans l'anonymat,évidemment!

      Supprimer
  10. Merci à toutes pour votre soutien et vos retours ! Y en a qui ont cru que j'avais créé cette histoire pour faire le buzz... Mon objectif n'était pas de dénoncer tel éditeur ou de mettre tel livre au pilori mais de dénoncer ce genre de comportement et d'apporter soutien et réconfort à la blogueuse, alors encore merci à vous toutes, et bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi! Cet épisode prouve combien il faut rester vigilant dans la défense des droits les plus évidents!

      Supprimer
  11. Désolé mais à la lecture de cet article, je ne vois aucune demande de retrait du blog ou de l'article... juste un retrait des "textes, images et fichiers incriminés" ! c'est beaucoup de bla bla pour pas grand chose je trouve ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est déjà énorme et je m'étonne de votre réaction sauf si vous êtes vous-même concerné, de l'autre côté, évidemment, celui purement commercial qui s'attribue tous les droits! Jamais assez de mots (ou de bla bla, selon votre expression méprisante) pour dénoncer ce genre de comportement et d'autoritarisme!

      Supprimer
  12. bon, et bien je vois qu'il y a toujours autant d'ambiance sur les blogs !
    quand donc les éditeurs et les auteurs comprendront-ils qu'une lectrice a le droit de ne pas avoir aimé leur livre ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand les éditeurs resteront des lecteurs autant que des commerciaux!

      Supprimer
  13. J'arrive en retard et je suis horrifiée de ce que je lis. De plus en plus, je m'aperçois que les gens de l'édition se pensent bien supérieur. Bref encore un nom à fuir !

    RépondreSupprimer
  14. Dommage que les tentatives d'intimidation et autres pressions menées par le trio Zannier Vasseur Guilbert contre moi n'ont pas été autant relayées sur la Toile...

    - https://streisand.okhin.fr/cometik/web.archive.org/web/20100822165049/http:/affaireeo.wordpress.com/2010/05/14/cometik-menace-poursuites-judiciaires-un-temoignage/
    - http://divers.accessibilisation.net/index.php?page=censure-par-cometik-avril-2011
    - ...

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.