samedi 29 octobre 2011

Les friandises au chocolat de Joanne Harris.

 "J’aime bien ces gens. Je sais lire leurs yeux, leurs bouches tellement facilement:  celle-ci avec son soupçon d’amertume, va raffoler de mes zestes d’orange confits; celle-là, avec son doux sourire, mes abricots fourrés au cœur si moelleux; cette petite fille aux cheveux ébouriffés par le vent va aimer les mendiants; cette femme vive et joyeuse, les noix du Brésil au chocolat. Pour Guillaume,  les florentins dégustés avec délicatesse au-dessus d’une soucoupe dans sa maison bien rangée de célibataire. Le goût de Narcisse pour les truffes aux deux chocolats révèle sa bonté de cœur sous son extérieur bourru.
  Je vends des rêves, de menues consolations, d’exquises tentations inoffensives pour qu’une multitude de saints dégringolent de leur piédestal et viennent se fracasser au milieu des noisettes et des nougatines. " 
Chocolat de Joanne Harris ( J'ai lu, p 59/60)

6 commentaires:

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.