lundi 5 juillet 2010

La Grosse de Françoise Lefèvre

"et s'il fallait un commencement...'
Le récit s'ouvre sur une lettre minuscule comme s'il n'y avait pas de début à cette histoire de grosse, de trop grosse, celle de la grosse Céline Rabouillot  que rien ne prédestinait à devenir garde-barrière. et qui vit sans majuscule une vie toute petite, humble avec un physique trop imposant pour tous ceux qui se moquent d'elle au village. Elle traîne son corps  comme si elle avait la charge de valises. Elle le cache  en jetant sur ses épaules un châle de soie noire à grandes fleurs qui éclatent comme des coquelicots. Alors le boucher et les autres autour la traitent d'excentrique et se moquent d'elle, encore et toujours,  quoi qu'elle dise et quoi qu'elle fasse! Ils ne la connaissent pas mais ils savent qu'ils ne l'aiment pas.
Alors Céline vit dans ses rêves. Elle attend son Roland de Roncevaux, son beau chevalier. Elle court chaque matin vers sa boîte aux lettres mais elle n'y trouve que de la publicité.  A perte de vue la route est vide.
Elle a tout perdu dans la vie, Céline : sa beauté car elle fut une belle jeune femme rousse, son amoureux, l'homme errant de Sibérie,le père de son enfant, son trop bel enfant fauché en pleine course.
Elle n'a plus rien ni personne que ce gros corps qui la tient loin du monde. Alors  pour vaincre ce chagrin, Céline essuie les larmes des autres enfants . Elle découpe des nuages dans du papier et va rendre visite à ceux que la vie oublie.
Elle fait de son mieux pour rendre heureux les enfants d'une voisine indifférente et surtout elle consacre  son temps à rendre heureux son seul vieil ami Anatolis, son voisin d'en face,désormais en phase terminale.
Elle vit ainsi,  heureuse malgré tout, de petit bonheur en petit service rendu  mais la vie la rattrape encore avec ses dures réalités: Plus de gare, plus d'emploi, plus de maison, plus de voisins et  la corde s'use de Roland de Ronceveaux.
C'est une belle histoire tissée dans une écriture faite de rêve et de simplicité. 

De plus, dès le premier chapitre,un bel hommage est rendu à un de mes poètes préférés René-Guy Cadou. C'est aussi à lui et à Hélène sa femme entre autres que le livre est dédié
Pourquoi n'allez-vous pas à Paris?
Mais l'odeur des lys! Mais l'odeur des lys!
Poème :  ICI
Beaucoup trop nombreux sont les blogs qui ont publié des billets sur ce livre pour que je puisse les citer tous.. Merci cependant à Clara qui l'a fait voyager et à Sophie qui me l'a fait parvenir!


La Grosse de Françoise Lefèvre
(Babel, 1994, 109 pages)

25 commentaires:

  1. Une très belle lecture ! L'écriture de Françoise Lefèvre est riche et tellement magnifique...

    Je suis contente que tu aies aimé!

    RépondreSupprimer
  2. Un roman que je dois lire (grâce aux blogs, encore une fois!)

    RépondreSupprimer
  3. Un très beau roman et de la même auteure je recommande absolument: "Consigne des minutes heureuses", un régal !:)

    RépondreSupprimer
  4. Bon, cette fois, je reste sur ma première impression : je ne suis pas tentée !

    RépondreSupprimer
  5. clara, le véritable intérêt de ce livre vient surtout de l'écriture, en effet!

    RépondreSupprimer
  6. Keisha, surtout que la couverture et le titre ne sont pas des plus attrayants! Sans les blogs, je n'aurais jamais eu envie de le lire!

    RépondreSupprimer
  7. cathulu, Elle écrit vraiment bien et je retiens celui que tu me conseilles!

    RépondreSupprimer
  8. Manu, Tiens, j'aurais pensé que ce livre pouvait te plaire!

    RépondreSupprimer
  9. Je n'ai pas lu ce livre-là mais quelques uns des précédents. J'aime beaucoup son style. Une auteure discrète qui mérite d'être découverte.

    RépondreSupprimer
  10. Gwenaelle, je ne la connaissais pas encore mais je sui ravie d'avoir aimé ce livre!

    RépondreSupprimer
  11. Je crois bien que j'aimerai... un de plus que je note sur ma liste !

    RépondreSupprimer
  12. cagire, tu as raison, jusqu'ici tous ceux qui l'ont lu ont apprécié ce récit!

    RépondreSupprimer
  13. Tu as su me donner envie de lire ce livre... très beau billet, je ne peux m'empecher de noter !

    RépondreSupprimer
  14. C'était ma première lecture de Françoise Lefebvre et j'ai beaucoup aimé.

    RépondreSupprimer
  15. Pickwick, c'était plutôt un sujet casse-cou, je trouve et pourtant c'est finalement très réussi!

    RépondreSupprimer
  16. Aifelle, elle a vraiment beaucoup de talent!

    RépondreSupprimer
  17. Leiloona, je suis bien d'accord!

    RépondreSupprimer
  18. Je ne sais pas depuis combien de temps que j'ai envie de lire ce livre et depuis combien de temps il est dans ma Lal...

    RépondreSupprimer
  19. Emilie, il est bien, je t'assure! Enfin moi je l'ai trouvé bien!

    RépondreSupprimer
  20. un sujet qui me touche trop, pour l'instant, je ne suis pas prête pour ce livre.

    RépondreSupprimer
  21. Anjelica, je comprends! Parfois mieux vaut éviter certains sujets

    RépondreSupprimer
  22. Un roman qui ne m'avait pas emballé, car j'avais trouvé les personnages peu crédibles.

    RépondreSupprimer
  23. J'aime bcp la dernière phrase en bleu. je ne l'avais pas repréree et elle me fait voir Celine un peu différamment. Je suis partagée au sujet de dce livre en fait.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.