dimanche 20 avril 2014

Un avion sans Elle, Michel Bussi, polar

Elle, c’est le bébé retrouvé dans la neige,  la veille de Noël  1980,   après un accident d’avion dans le Jura.  C’est aussi la seule rescapée,  mais qui est-elle?  Deux familles vont se disputer son identité. L’une est riche, l’autre pas.  Un détective est engagé et si bien payé qu’il consacre 18 ans de sa vie à cette enquête. Sans résultat.
Le roman s’ouvre par sa tentative de  suicide, brusquement interrompue à la vue  d’une page de journal datée de l’accident. Il a  enfin découvert la vérité mais, dommage, il est assassiné. Par qui ?  Pour  savoir la vérité il ne reste plus désormais qu’un  carnet de notes où sont  recensées toutes les pistes et les hypothèses des plus anciennes aux plus récentes.
L’enquête est alors reprise par le jeune Marc, le frère de  l’un des deux bébés présents dans  l’avion.  C’est à lui qu’est revenu  le carnet du détective mais il va lui falloir plus de cinq cents pages pour en lire la fin! C’est long! C’est vrai qu’il le lit dans le métro et qu’il est sans cesse interrompu. Il finit par en déchirer des pages mais là encore, catastrophe!: il oublie la plus importante, celle de l’explication tant attendue!
Alors qui est cette petite fille finalement? Lyse-Rose ou Émilie? Qui va gagner dans la lutte féroce qui s’engage entre les deux familles qui la réclament? La riche ou la pauvre?
Avant de connaître le pourquoi du comment,  juste dans les toutes dernières pages, il faut vraiment  de la patience car on a le droit à un procès plus ou moins bidon, à des meurtres à répétition, à des poursuites dans tout Paris, des coups de téléphone qui n’arrivent jamais,  une sœur rendue folle de douleur et apparemment très dangereuse qui ne se promène qu’avec un Mauser  L110.  Et puis interviennent des SDF, des infirmières, des tantes et  un tas d’autres personnes plus ou moins bien intentionnées. Tout ça  en alternance avec des bribes du carnet du détective qui, lui n'en finit jamais de raconter ses propres faits et gestes!
Bref, si j'ai commencé par me passionner pour cette quête d'identité dès les premiers chapitres, j'ai finalement bien vite déchanté  tellement tout m'a semblé invraisemblable et tiré par les cheveux.  Trop de retournements de situations, d'invraisemblances, de ruptures de rythme dans le récit, trop de trop! Je n'ai pas pu m'attacher à un seul des personnages, trop caricaturaux. J'ai fini par sauter des pages, vite jusqu'à la dernière et le fin fond de l'histoire qui  ne méritait vraiment pas une si longue attente, vu la révélation à laquelle je m'attendais plus ou moins tellement il fallait bien aller voir ailleurs après tant d'hésitations sur deux seules petites têtes. Une ultime révélation et le tour était joué! Ouf!
Non vraiment, ce n'est pas un polar dont je me souviendrai volontiers! A oublier même.

Un avion sans Elle,  Michel Bussi, (Pocket, 2012, 574 p.)

30 commentaires:

  1. J'ai eu la même impression avec le seul roman que j'ai lu de lui. Je ne recommencerai pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus, je t'assure. Je n'ai vraiment aucune envie de relire un autre de cet auteur qui use de ficelles aussi grossières

      Supprimer
  2. C'est vrai que l'ensemble est assez invraisemblable mais de mon côté j'avais passé un bon moment de lecture, en prenant ce livre pour un roman typique pour les vacances.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis la première déçue par ma propre déception car au début ça s'annonçait vraiment bien, du genre à sacrifier ma nuit pour le terminer et puis, non, en fin de compte, je n'en pouvais plus des interruptions dans les carnets de Crédule Grand-Duc! Avec un nom pareil et un titre pas si mal, je m'attendais d'ailleurs à un peu plus de second degré également!

      Supprimer
  3. Je suis moins sévère que toi, Mango, je l'ai lu sur la plage, c'est l'endroit qui lui convient... J'ai trouvé que les personnages étaient un peu caricaturaux, certes, mais je me suis attachée à l'intrigue à défaut de m'attacher aux personnages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les avis sont des plus variés, des plus dithyrambiques aux plus négatifs. J'ai rarement lu des appréciations aussi largement différentes! L'intrigue était super mais que de délayage dans le traitement! Peut-être que lu sur la plage, nonchalamment, en effet! ...:)

      Supprimer
  4. L'intrigue s'annonçait tellement bien que je l'ai emprunté à la bibli... Et pus pff j'en ai eu marre de cette façon de faire lanterner le lecteur, l'écriture ne me plaisait pas, alors hop, un coup d'oeil aux dernières pages, et c'est bon, fini! Mon avis rejoint donc le tien, sauf que je n'ai pas perdu mon temps ^_^ (mais je ne suis pas toujours aussi radicale, hélas)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que l'intrigue s'annonçait bien! La suite, hélas!...

      Supprimer
  5. Oui c'est vrai, c'est une composition avec des personnages très caricaturaux et une intrigue qu'on a comprise quasiment dès le début (d'ailleurs, le titre nous le dit) et on n'est pas surpris par le dénouement, oui ça fait un peu "flop".

    Par contre, je l'ai lu sur la plage et je ne me suis pas tant ennuyée.
    Chrys

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est peut-être ce qu'il faut considérer comme un livre pour l'été alors!

      Supprimer
  6. le battage médiatique autour de l'auteur est très surfait, je n'ai pas lu celui là mais l'autre et pfffttt rien à en dire
    celui là je l'ai en livre audio trouvé à la bibliothèque j'ai l'impression que je ne l'écouterai pas jusqu'au bout

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lu en livre audio, c'est peut-être mieux au fond, vu le nombre de dialogues mais que ce doit être long cependant!

      Supprimer
  7. Je note que c'est un roman de vacances alors. Quoique, en vacances, je lis souvent des pavés de Irving ou de Oates ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi! C'est en vacances d'été que j'ai lu tous les Rougon-Macquart, Proust et Balzac; Je me suis bien régalée et ce sont d'excellents souvenirs! Parfois en alternance avec un Harlequin pour changer d'ailleurs!

      Supprimer
  8. J'ai bien aimé Nymphéas noirs, donc j'ai craqué pour celui-ci aussi... on verra ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi pas en effet. Beaucoup l'ont aimé plus que moi! C'est ce que je te souhaite!

      Supprimer


  9. Moi non plus, je ne l'ai pas aimé, ce roman ... Je partage ton avis.
    Y.

    RépondreSupprimer
  10. je l'ai abanonnné...c'est dire !

    RépondreSupprimer
  11. J'en bafouille ( !) : "abandonné" !

    RépondreSupprimer
  12. J'ai Nymphéas Noirs dans ma PAL, je me dis toujours que je vais le lire et je repousse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas envie de reprendre une autre lecture de cet auteur!

      Supprimer
  13. Réponses
    1. Impossible pour moi de faire autrement pour savoir le dénouement! Une mauvaise pioche pour ma part, comme pour toi.

      Supprimer
  14. Zut... Il est malheureusement dans ma PAL...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne sait jamais. Il a reçu de bons billets aussi!

      Supprimer
  15. Réponses
    1. C'est la confirmation de ce que je disais à Noukette.

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.