jeudi 28 juin 2012

Robert Sabatier vient de décéder.


Né en août 1923, à Paris, Il avait 88 ans. 
Doyen de l’Académie Goncourt, dont il faisait partie du jury depuis 1971,  il était  l’auteur des «Allumettes suédoises», roman autobiographique qui s’était révélé un des plus grands succès de 1969. 

A partir de 1976, il avait entrepris de publier neuf volumes sur l’«Histoire de la poésie française».
Lui-même écrivait de nombreux poèmes pour l’ensemble desquels il a reçu  le Grand Prix de poésie de l’Académie française. 
J'ai aimé ses premiers romans mais regrette de  ne pas connaître assez  ses poèmes. Je vais les découvrir maintenant.


13 commentaires:

  1. Qui n'a pas grandi avec des sucettes à la menthe ?
    :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est devenu célèbre très vite avec cette série de romans.

      Supprimer
  2. Et voilà! Un autre grand écrivain (au moins huit de ses oeuvres dans ma bibliothèque) qui disparaît, ceci un mois à peine après Ray Bradbury que j'aimais tout autant! Heureusement il me reste leurs livres, mais c'est toujours triste de penser qu'ils n'écriront plus...

    Lise, lectrice sans blogue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toute cette génération d'écrivains qui s'en va très vite en ce moment!

      Supprimer
  3. ça ne va pas faire plaisir à ma fille adolescente, qui a lu nombre de ses livres, de ses recueils de poésies et rassemble peu à peu son Histoire de la Poésie française.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beau témoignage de sa constante popularité. Cette Histoire de la Poésie française me tente bien aussi!

      Supprimer
  4. Je ne connais pas bien ses poèmes et vais les découvrir comme toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un peu dommage de ne les connaître que dans ces conditions mais j'entendais peu parler de lui en tant que poète.

      Supprimer
  5. Ah ces romans d'adolescence que sont Les allumettes suédoises et Trois sucettes à la Que de souvnirs de premiers plaisirs de lecture !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en garde de très bons souvenirs aussi.

      Supprimer
  6. Oh quelle honte, je m'aperçois que je n'ai jamais lu cet auteur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est pas trop tard: on va voir ses livres ressortir en Poche et sur les rayons des bibliothèques.

      Supprimer
  7. Bonjour, par toi, j'apprends cette triste nouvelle. Je n'en ai pas entendu parler à la radio. Je sais que j'ai dû lire les allumettes suédoises et puis c'est tout. Je ne savais pas qu'il avait écrit de la poésie. J'essaierai d'en lire. Bonne journée.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.