jeudi 16 février 2012

Qui a lu ou lira Chloé Delaume?

Pas moi. Pas encore mais je la connais pour l'avoir suivie dans la défunte émission "Arrêt sur images"  et  je viens de la voir dans une émission littéraire  pour son nouveau livre :"Une femme avec personne dedans",  paru le mois dernier, mais ces émissions  passent toutes si tard désormais (dans la nuit carrément!)  que  je ne sais plus de laquelle il s'agit.
Ce qui m'a donné envie d'écrire ce billet ce matin , c'est la lecture des revues qui en parlent  et certaines de ses déclarations m'ont particulièrement frappée. Les voici. 
Corps et âme nullipare, jamais je n'ai accouché, jamais je n'enfanterai. ... l'embryon est un cancer.(ICI)   
Mon matériau n'est pas fictif.  Voir le sang et l'intérieur du crâne de papa et de maman, et tout ça... Je ne raconte pas vraiment d'histoire, il s'agit de transmettre un ressenti. Donc, mon lecteur doit s'en prendre plein la gueule, c'est nécessaire.
Autrefois, j'achetais des rôtis que je saccageais au couteau de cuisine: ma psychiatre pense que ses médicaments magiques sont efficaces, mais je sais que c'est allé beaucoup mieux quand je me suis mise à torturer des gens dans mes bouquins. Je l'ai fait pour que ça se passe bien, parce que j'ai quand même un surmoi efficace.
 Je ne crois pas que je passerai à l'acte: me taper l'hôpital psychiatrique à vie, ça ne serait pas très rigolo. J'ai quand même autre chose à faire. Il y a chez moi la défense des pyjamas bleus, et j'ai parfois tendance à exagérer dans l'exhibition de mes symptômes, mais je tiens à expliquer de l'intérieur ce qu'est la bipolarité à tendance psychotique. Je suis diagnostiquée très clairement même si le diagnostic évolue, bien sûr.(ICI
 Or on est dans une société où ce qui touche à la dépression est très intégré, mais où le dédoublement et la psychose semblent tout de suite dangereux. Sans être une porte-parole, j'essaie de donner mon témoignage: pas au sens de tranche de vie dégueulasse, mais avec une sensibilité qui s'exprimerait de façon littéraire, afin de transmettre ce ressenti particulier à ceux qui ont un moi monolithique, aux névrosés de base qui ne comprennent pas bien.
Car contrairement à ce qu'on croit parfois, je ne suis pas schizophrène, mais j'ai un véritable problème de dissociation, très net, oui.
 L'écriture n'est pas thérapeutique: je crois qu'on ne guérit pas. Comme on ne fait pas une analyse pour guérir, mais pour être au plus près de sa parole et de soi-même. (ICI)
Enfin la journaliste  Alexandra Galakof s'indigne (ICI) que Chloé Delaume persiste et signe dans son dogme de ne pas être divertie par la littérature :  On n’a pas le droit, quand on veut faire quelque chose d’inscrit dans l’époque, d’être dans le divertissement, divertir étant détourner de ce qui occupe. Des romanciers qui font des aventures, il y en aura toujours mais ceux qui savent faire ne peuvent pas se contenter d’utiliser l’esthétisme pour être ce miroir au long du chemin. Il faudrait leur couper la tête.
 Nombreux sont les journalistes qui en parlent, mais je n'ai pas encore trouvé de blogs de lecteurs, du moins parmi ceux que je connais,  qui présentent son dernier livre. (Voir ICI cependant et  ICI    les commentaires sont intéressants, là  et là.)  
Il ne me reste plus qu'à me lancer  dans cette lecture mais en ai-je vraiment envie, moi pour qui  lire est avant tout un loisir, un divertissement soit l'occupation qui m'ôte le mieux le poids des soucis quotidiens et m'empêche de trop penser au temps dévoreur, ce qui ne veut pas dire non plus lire n'importe quoi. 

55 commentaires:

  1. Comme toi, je ne l'ai jamais lue et ne suis pas sûre d'en avoir envie. Laëtitia Béranger en était assez fan à un moment
    http://laetitiaberanger.over-blog.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Cuné, pour l'adresse d'une vraie fan de cette romancière. Je ne suis vraiment pas très tentée mais juste intriguée par le battage médiatique autour d'elle en ce moment. C'est pourquoi il se peut que je tente la lecture de son dernier livre après tout.

      Supprimer
  2. Je cale là , je ne veux pas confondre mon travail et mon plaisir donc j'évite ce genre de récit
    c'est très français ça , un américain en aurait fait un superbe roman mais en france on fait du nombrilisme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord! D'un auteur, j'attends de l'humilité et beaucoup d'imagination. Qu'il soit dans la mêlée sans claironner son talent à tout bout de champ!

      Supprimer
  3. J'avoue ne pas être tentée du tout par ce genre de littérature. Je rejoins Dominique, c'est très français. Plus jeune j'ai donné, mais c'est fini.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a donné et même tu peux dire qu'on a sué sang et eau pour bien les connaître ces chers artistes alors maintenant qu'ils nous embellissent la vie quitte à nous mentir et à inventer pour nous un monde nouveau. On parle du monde de Hugo, de Balzac, d'Irvins, de Tolstoï, ce n'est pas pour rien. Ils ne se regardaient pas le nombril toute la journée. Leurs rêves étaient ambitieux et ils savaient nous les faire partager.

      Supprimer
  4. Moi qui justement n'aime pas le nombrilisme, Chloé Delaume me fascine. J'ai "J'habite dans la télévision" dédicacé par l'auteure vue à la Foire du Livre de Bruxelles il y a deux ans. Mais je n'ai pas encore osé aborder ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi? Lis-le au contraire et donne-nous vite tes impressions! Ça me plairait beaucoup.

      Supprimer
  5. Pour une névrosée de base comme moi, cette littérature soi-disant expérimentale, me semble être de la provocation un peu facile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ce cas nous sommes tous des névrosés de base. Dès qu'un psy s'installe, combien de malades se déclarent dans les environs? Une grand part de provocation revendiquée d'ailleurs! Je respecte son travail car il y a sûrement beaucoup de souffrance derrière mais je n'apprécie pas.

      Supprimer
    2. En fait, j'avais lu et chroniqué "Le Cri du sablier", son premier récit; mais je ne suis pas allée plus loin.

      Je ne suis pas choquée qu'elle dise que l'embryon est un cancer! Inconsciemment, les femmes enceintes même lorsqu'elles ont désiré le bébé, ne trouvent pas forcément sympathique le truc qui pousse en elles. Mais en même temps elles aiment le bébé futur.

      Supprimer
  6. Je ne connais pas cette auteure et le sujet de son roman ne me tente pas du tout. Une prochaine fois peut-être ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On en parle en ce moment d'où mon intérêt mais plus pour sa présence à l'écran ou sur les ondes que pour ses livres eux-mêmes.

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Elle est extrême dans ses propos, c'est vrai! je ne sais pas ce qu'il en est de ses livres, c'est pourquoi je me demandais si quelques blogueurs ou blogueuses l'avaient lue. !

      Supprimer
  8. Super ton article, car justement Chloé Delaume est l'auteur qui m'intrigue en ce moment! Je l'ai découverte dans Transfuge pour son dernier livre, et j'ai complètement accroché. Alors j'ai regardé la Grande Librairie qui l'a invitée pour son dernier livre... grosse déception. Quand ils parlent d'eux, certains auteurs sont divertissants et intéressants. Chez Chloé Delaume, va savoir pourquoi, j'ai trouvé que c'était "moi moi moi". Elle s'exprime plutot mal et je l'ai trouvée un peu antipathique... pourtant je vais essayer de lire ses livres. RDV bientôt avec un billet! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était donc à la Grande Librairie que je l'ai vue la dernière fois! J'attends ton billet avec impatience alors.

      Supprimer
  9. je rejoins Dominique (la première) et Aifelle. Même si on ne cherche pas que le divertissement, pourquoi se faire du mal? On peut réfléchir et avoir quelque plaisir de lecture, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est heureusement pas incompatible! :)

      Supprimer
  10. "L'embryon est un cancer" a suffi pour me dissuader de lire ce genre de littérature, je me trompe peut-être...J'ai pourtant lu tous les liens que tu proposes, non cela ne me tente pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vision violente de la réalité! Trop pour moi aussi.

      Supprimer
  11. hé bien exceptionnellement, j'ai regardé l'émission de Busnel et Chloé Delaume m'a donné envie de lire son dernier roman. j'avais pourtant jeté l'éponge avec un précédent sorti en poche (le sablier? ). Si je le déniche d'occasion, affaire à suivre!:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es la première ici à te reconnaître une de ses lectrices. Même déçue une première fois tu vas continuer: pas mal! Je vais me renseigner sur ses livres en Poche, tiens!

      Supprimer
  12. Sur la bipolarité, j'ai préféré Rien ne s'oppose à la nuit. Les extraits que tu cites me font peur... je ne lirai pas Chloé Delaume, je crois !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai beaucoup aimé le livre de De Vigan mais ici c'est elle-même qui parle de cette dissociation en elle, ce doit être éprouvant, pour le lecteur aussi, je le crains, mais il faut lire le livre pour en juger vraiment!

      Supprimer
  13. Je ne suis pas tentée du tout... tant mieux pour elle si cela lui fait (un tout petit peu) de bien d'écrire, je l'espère du moins, et si elle trouve des lecteurs, mais je n'en ferai pas partie, je n'ai pas envie d'entrer dans sa tête et ses névroses. Je trouve qu'on peut écrire des textes qui font réfléchir, même sur le thème de la maladie, mentale ou non, sans parler systématiquement de soi-même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je doute que ça lui fasse du bien puisqu'elle dit qu'écrire n'est pas une thérapie. Je la saisis mal et ne la comprends pas bien encore. Elle s'expose en écrivant: qu'attend-elle de ses lecteurs?

      Supprimer
  14. Tiens, je l'ai justement vue hier soir car j'ai visionné La Grande Librairie en replay et comme Hélène Choco, elle m'est apparue antipathique et "moi moi moi".
    Comme Kathel, je n'ai pas envie de rentrer dans sa tête et ses névroses malgré que les thèmes abordés dans ses livres me touchent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai ressenti la même impression que vous deux. Ceci dit, un auteur peut mal passer à la télé et se révéler un romancier que l'on aimera par la suite, et heureusement. C'est pourquoi je voudrais lire au moins un de ses livres.

      Supprimer
  15. hmmmmm, ça fait pas très envie, là, comme ça...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, après de tels propos, on a plutôt envie d'aller voir ailleurs.

      Supprimer
  16. "c'est allé beaucoup mieux quand je me suis mise à torturer des gens dans mes bouquins" : Stephen King met ça très bien en scène dans un roman comme "La part des ténèbres", et en plus, c'est divertissant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact! On ne peut mieux dire! L'un pense aux lecteurs l'autre uniquement à elle. Elle se soulage!

      Supprimer
  17. Pas tentée non plus mais je vais lire les avis de ceux qui la liront... pour voir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui sait? Peut-être qu'un lecteur blogueur aura une révélation, aimera beaucoup ce livre et nous convaincra de le lire avec un peu d'enthousiasme au départ.

      Supprimer
  18. N'est-ce pas elle que je viens de voir à l'instant à la grande librairie? Je doute. Bref en tout cas j'ai zappé mais je lirai ta critique si tu te décidais à la lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois qui tu veux dire et je me le suis demandé une seconde aussi puis,à ma grande honte, je me suis endormie si bien que je ne sais pas qui était cette personne. Je reverrai l"émission dimanche matin.

      Supprimer
  19. Ok je retire mon commentaire précédent, ce n'était pas du tout elle. Je lirai d'autant plus ta critique car là je crois que je retiendrai son nom.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui était cette femme qui ne semblait pas très heureuse d'être là? Je ne vais pas la lire tout de suite. Bien d'autres lectures m'attendent qui m'attirent davantage mais je la lirai dès que possible.

      Supprimer
  20. Bonjour à tous!!
    Moi aussi j'ai regardé la grande librairie, et j'ai voulu acheter des livres d'elle, de poche, mais il fallait les commander, même pour les grands format,(furet du nord.)De ce fait, j'ai acheté son dernier livre, dont rien que le titre m'intrigue déjà !! et j'ai cherché un peu partout ce que je pouvais lire sur elle, et je suis tombé sur vous !! Et toutes ces questions /remarques m’intriguent et me donnent encore plus envie de la lire ..Alors à bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il faut au moins lire un de ses livres pour se faire sa propre idée. Revenez nous dire ce que voua avez pensé de ce roman.

      Supprimer
  21. J'ai écouté une interview de cette auteure il y a peu, elle y disait que déstabiliser le lecteur lui semblait nécessaire. Son univers, et ses livres ne me tentent pas plus que ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai tendance à la classer dans les auteurs difficiles. Elle ne cherche surtout pas à plaire apparemment.

      Supprimer
  22. J'ai essayé l'un de ses précédents romans : je n'avais que lui dans un retour Paris/Nantes et bien, je l'ai lâché bien avant d'arriver au Mans : une lecture dure éprouvante et finalement sans intérêt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est aussi ce que je crains: de ne pas aller au bout de ses ouvrages.

      Supprimer
  23. Si jamais tu te lances, j'ai hâte de connaître ton avis car cet auteur me laisse un peu dubitative ...

    RépondreSupprimer
  24. Moi je vais la lire et la rencontrer, car chouette, elle vient en conférence à Rennes en avril, ce qui me laisse le temps de lire un de ses bouquins.
    je l'ai découverte il y a peu dans la grande librairie, et j'ai envie de la connaitre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est intéressant que tu la rencontres bientôt. J'espère que tu lui demanderas de répondre à tes questions pour un de tes fameux entretiens.

      Supprimer
  25. que de richesse chez toi
    merci de nous faire connaitre ce livre je vais le conseiller à mon amie maman d'un garçon de 22 ans atteint de la bipolarité schizophrénie aussi
    merci de mettre à la connaissance des chemins de mots que l'on n'aurait peut-être pas parcouru
    je te remercie pour moi et mon amie à bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ton amie pourra trouver dans ce livre un peu de ce qu'elle recherche.

      Supprimer
  26. Ma première rencontre avec cette auteur atypique m'avait enchantée, c'est une plume à part et ça fait du bien. Pour le reste, je ne sais pas, mais j'ai envie de continuer à explorer son univers...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sera intéressant de lire ce que tu auras pensé du livre de cet auteur.

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.