dimanche 19 février 2012

Le peintre et le poète Zoran Music et Camille de Toledo

Je vous demande: Avez-vous vu
Les toiles de Zoran Music?
Sédiments, plantes,  roches, terres,
Qui prennent au fil des ans des formes
Vaguement humaines.
Le silence des bourreaux, d’abord,
Puis la mémoire, la parole, et avec elles,
L’esprit qui tente de cerner, saisir. Faire de l’effroi une phrase,
Puis un chapitre.

Le vingtième siècle! Ce fut le temps des monstres et des catastrophes.
Ou plutôt l’aube de ce temps-là, qui se poursuit,
Maintenant, et augmente sans cesse
Le régime de notre inquiétude.
C’est-à-dire: la prison de l’homme à l’âge
De sa peur infinie.
L'inquiétude d'être au monde de Camille de Toledo (Verdier, Collection Chaoïd,  janvier 2012,  64 pages)

Zoran Music: "Nous ne sommes pas les derniers" 1970, huile sur toile

Né en 1909 à Gorizia, en Slovénie, décédé à Venise en mai 2005. Il effectua des copies de tableaux de Goya et du Greco, au musée du Prado. Sa première exposition personnelle eut lieu en 1938.
En 1944, il fut arrêté par la Gestapo et déporté à Dachau.

Au sortir de cette douloureuse expérience, il fit des séjours réguliers à Venise et en Suisse puis s'installa à Paris en 1952. En 1995, il a fait partie de la sélection pour le centenaire de la Biennale de Venise.
"Je dessine comme en transe m'accorchant morbidement à mes bouts de papier. J'étais comme aveuglé par la grandeur hallucinante de ces champs de cadavres. De loin, ils m'apparaissaient comme des plaques de neige blanche, des reflets d'argent sur les montagnes, ou encore pareils à tout vol de mouettes blanches posées sur la lagune, face au fond noir de la tempête au large". Zoran Music

14 commentaires:

  1. Je dépose encore un "merci" pour cette découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi d'être passé à nouveau.

      Supprimer
  2. J'ai beacoup aimé "l'inquiétude d'être au monde", un texte que j'ai trouvé très juste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un texte magnifique et sincère, bien plus marquant pour moi que le"Indignez-vous" de Hessel mais du même ordre dans l'urgence de l'analyse de la situation présente.

      Supprimer
  3. Je ne connaissais pas, et j'aime énormément cette découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Texte très important à mon avis qui mérite une analyse plus approfondie que la mienne, trop rapide.

      Supprimer
  4. Tu finis de me convaincre totalement de lire Toledo, Music c'est à la fois l'admiration totale et en même temps une sorte d'effroi devant les toiles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et encore, j'ai préféré choisir les moins fortes. Certaines sont sublimes mais je ne peux pas les garder sous les yeux!

      Supprimer
  5. J'ai vu une fois une exposition de Zoran Muzic, c'est d'une force incroyable. Tu me tentes beaucoup là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certains de ses tableaux sont insoutenables de beauté et d"horreur.

      Supprimer
  6. Ces tableaux sont très parlants... tellement parlants que cela pourrait me faire faire des cauchemars, c'est sûr ! Cela me fait penser à la poésie de Celan... du blanc et des cendres....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces tableaux sont puissants mais certains sont si insoutenables que je n'ai pas pu me résoudre à les choisir.

      Supprimer
  7. Je dis gravement merci pour cette découverte j'adore énormément

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.