vendredi 10 février 2012

Quand les livres souffrent...


Difficile de voir s'abîmer des livres,
surtout les  très rares, les très  anciens -
et davantage encore  lorsqu'ils appartiennent à la BNF , comme ceux de ces photos.


Que leur est-il arrivé?  Tout simplement c'est dans cet état qu'ils reviennent  de leur numérisation. 
En avril 2011, la société Jouve et la BnF annonçaient un partenariat, pour la numérisation de collections imprimées. Une opération de grande envergure.
Depuis les plaintes s'accumulent pour dégradations, retards et scandales. (Pour mieux comprendre c'est ICI)

30 commentaires:

  1. Quand les livres souffrent, je souffre ausi et essaie d´y rémédier.
    Difficile de supporter un livre qui commence à s´écorcher.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout des livres si anciens et si rares!

      Supprimer
  2. c'est carrément scandaleux et cela me conforte dans ma décision (obtuse et obstinée :D) de ne pas m'acheter de liseuse électronique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as lu l'article que j'ai mis en lien: c'est un comble que ça puisse arriver justement à la Bnf

      Supprimer
  3. Quand j'étais enfant, ma grand-mère me disait souvent "les livres sont nos amis". Les voir souffrir me déplait profondément ; c'est comme un manque de respect envers ce qu'ils représentent. Et même si c'est pour que le texte - soi-disant - survive, cela fait mal au coeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, cela en vaut-il la peine? Qu'en sera-t-il de ces sauvegardes informatiques dans quelques années? Si c'est pour les retrouver inutilisables comme les photos couleurs des années soixante et les bandes des anciens magnétoscopes,c'est encore plus navrant!

      Supprimer
  4. D'après l'article, encore un joli scandale en perspective, avec l'argent public jeté par les fenêtres. Les medias sont moins friands de ce genre de nouvelle que des petites phrases des politiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout à fait raison. L'info politique actuelle se réduit à des futilités: toujours les mêmes petites phrases. Rien n'est approfondi. Tous les problèmes sont survolés. On sombre dans l'abrutissement.

      Supprimer
  5. C'est honteux, je ne trouve même pas les mots.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On prend l'argent et puis on bâcle le travail. Je trouve ça désespérant.

      Supprimer
  6. quel horreur !!!
    cela me fait penser à un dicton africain : quand un vieil homme meurt, c'est comme une bibliothèque qui brûle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a de la chance d'avoir un patrimoine culturel exceptionnel et on le traite de cette façon!

      Supprimer
  7. Le vieillissement d'un livre n'est pas un scandale c'est tout simplement normal comme nous n'est ce pas on devient vieux mais pas forcément malade mais il faut nous remuer avec précautions :-)

    le problème n'est pas étonnant quand on voit simplement qu'en voulant photocopier une page d'un livre simple on a déjà du mal alors ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'entreprise qui s'est vu confier ce travail de numérisation s'est dite spécialisée, a empoché une première avance financière très conséquente et voilà ce qu'elle fait! Maintenant il va falloir payer d'autres spécialistes pour la réparation et ainsi de suite. Je déteste les gens qui bâclent leur travail ainsi.

      Supprimer
  8. Je me suis toujours posé la question, pourquoi je garde enfoui dans ma bibliothèque des livres à moitié abimés ou manquants, je crois que finalement j'en suis amoureux!Je n'imagine pas en jeter l'autre moitié! Dans mon profond être, c'est un sacrilège, je n'y peux rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que tu as gardé le respect des belles choses et des livres que tu as aimés mais ici on s'en moque pas mal apparemment. Un tel comportement me révolte.

      Supprimer
  9. C'est assez effrayant en effet ! J'avais déjà vu des ouvrages abimés mais du fait de l'usure du temps et de la manipulation. Là j'avoue que c'est révoltant de les réexpédier dans cet état, quel qu'en soit le motif. Merci d'avoir fait passer l'info avec les photos !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que tout s'abîme,c'est une évidence mais c'est le rôle d'une grande bibliothèque nationale de veiller à l'entretien et à la conservation de ces livres anciens, pourtant!

      Supprimer
  10. Je n'en reviens pas ! Merci pour ton article, il y a de quoi faire un scandale !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle déception de se rendre compte d'une telle négligence de la part de la BNF!

      Supprimer
  11. Réponses
    1. Oui, vraiment! Il faut rester vigilant.

      Supprimer
  12. C'est n'importe quoi... S'il faut abimer des livres rares pour la numérisation... C'est carrément écoeurant !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un travail fait sans aucun soin: un partenariat privé-public complètement raté!

      Supprimer
  13. Ah bon, je croyais qu'il s'agissait simplement du "Il faut souffrir pour être belle"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut toujours souffrir pour être ou rester belle - ou beau d'ailleurs! :) C'est vrai pour les livres, tu vois!

      Supprimer
  14. En effet ils souffrent ces livres. Quel dommage qu'ils subissent un tel traitement. Surtout de tels livres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et surtout sous la protection de la plus grande bibliothèque de France alors qu'est-ce ça doit être dans les autres!

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.