jeudi 2 février 2012

Nominations aux Césars 2012 pour le film d'animation

C’est parce que j'ai découvert  Joann Sfar hier,  mercredi premier février, grâce à sa BD: Les lumières de la France, que  je m'intéresse soudain à ces nominations.  En effet le film d'animation inspiré de la série:  "Le chat du rabbin",  fait partie de la sélection cette année. Billet de Didi ICI)
Voici la liste officielle  pour le Meilleur film d'animation
Le Tableau de Jean-François Laguionie
Le Cirque de Nicolas Brault
Le Chat du rabbin de Joann Sfar et Antoine Delesvaux
Un monstre à Paris d'Eric Bergeron
La Queue de la souris de Benjamin Renner
Dernière info:
Le samedi 4 Février 2012 se déroulera au restaurant Le Fouquet’s le traditionnel Déjeuner des Nommés des César, réunissant dans l’esprit d’une « générale » de théâtre, l’ensemble des professionnels ayant fait l’objet d’une nomination pour les César 2012.
La cérémonie elle-même aura lieu le vendredi 24 février et sera présidée par Guillaume Canet et présentée par Antoine de Caunes


Pour continuer avec Joann Sfar:  Voici ce qu'il écrit  sur son blog concernant le festival d'Angoulême qui vient de se terminer.
  J'ai reçu des lettres très gentilles sur internet, de gens qui me demandent si je «snobbe Angoulême parce qu’on ne me donne pas de prix ». Non.  Je ne vais plus à Angoulême depuis au moins quatre ans parce que j’y suis très malheureux. Parce que les premières années où j’y allais, il y avait une ambiance bon enfant. Druillet m’avait embrassé sur la bouche et il avait du rouge à lèvres. C’est ça qui me manque, un bisou de Druillet! On a beaucoup dit qu’il y avait eu une cassure entre deux générations d’auteurs parce que «les gens de l’association étaient snobs». Je n’y crois pas. Je n’ai jamais vu les choses comme ça. Personne ne voulait de nos livres. Alors on prenait une attitude provo et punk, et j’espère garder ces habitudes de petit con jusqu’à mon dernier souffle. Mais pour ma part, je n’ai toujours éprouvé que de l’admiration pour les gens qui m’ont précédé et qui m’ont fait aimer ce métier. Le festival d’Angoulème s’en fout complètement, que Sfar et Bilal soient copains, et plus largement que ce métier soit plus aimant. À chaque fois, je me retiens de dire ça, je me dis que si ça se trouve je suis le seul à penser que ce festival est devenu très triste, très prétentieux, et qu’il appartient plus à la société privée qui l’organise qu’aux dessinateurs. Et puis je m’aperçois que dès qu’ils s’adressent la parole, les auteurs pensent tous exactement la même chose. Quand je suis malheureux quelque part, je n’y vais  plus. Et c’est dommage, parce que personne n’aime les bandes dessinées autant que je les aime. Et personne autant que moi n’admire les autres auteurs. Je ne sais pas. J’en ai marre qu’on range les dessinateurs par éditeurs et par générations, et par salaire pourquoi pas? Il se crée à cause de ça des paranos et des détestations complètement imbéciles. 
Lire le texte entier ICI.

14 commentaires:

  1. J'ai vu "le chat du rabbin" qui ne m'avait pas trop emballée, mais je l'ai vu dans de très mauvaises conditions (petite salle, public bruyant et pollueur ..). J'apprécie le texte de Sfar, ce n'est pas la première fois que je lis ce genre d'écho sur Angoulême.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très mauvais souvenirs de ce genre de petites salles aussi. Difficile alors d'apprécier un film dans ces conditions!

      Supprimer
  2. Bouhhh déjà les Césars, je ne vois pas le temps passé , je ne suis pas très films d'animation sauf pour accompagner mes petits enfants mais je trouve que la qualité est souvent là

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en vois plus dans une vraie salle depuis longtemps mais je vais sans doute devoir y retourner bientôt!

      Supprimer
  3. Quand j'entends Joann Sfar à la radio, je me demande souvent s'il n'a pas la grosse tête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Remarque, ce ne serait pas le premier non plus mais je ne peux pas juger. Je n'ai fait que le lire pour le moment.

      Supprimer
  4. Et bien très belle lettre de Sfar ça donne matière à réfléchir sur le festival !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si c'est vrai que le festival a viré ainsi,c'est bien dommage! Ce devrait rester une vraie fête populaire, je trouve.

      Supprimer
  5. Comme tu le sais, je suis allergique à Sfar donc je n'ai évidemment pas vu le chat du rabbin. Mes filles sont allées voir Le tableau avec leur école et elles ont adoré. Parmi les nominés je n'ai vu q'un monstre à Paris que j'ai trouvé très bof.
    Au final, je serais bien incapable de dire quel film va être récompensé (Le chat du rabbin, sans doute ?).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maintenant je le sais et tu n'es pas le seul. On saura bientôt s'il gagne.

      Supprimer
  6. Un dessin animé que je n'ai toujours pas vu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'il gagne on le verra peut-être plus facilement.

      Supprimer
  7. J'aime beaucoup ce que fais Joann Sfar et j'ai vu le Chat du Rabbin qui m'a enchanté :-) et j'ai d'ailleurs bien envie de découvrir les BD et aussi celle que tu as lu dernièrement.
    Je ne peux pas dire pour les autres nominés, pas vu ...
    De Joann Sfar j'ai aussi apprécié beaucoup le film sur Gainsbourg !
    Ainsi tu peux trouver chez moi deux billets sur cet auteur talentueux !
    http://imagimots.blogspot.com/2011/11/le-chat-du-rabbin-de-joann-sfar-et.html
    et
    http://imagimots.blogspot.com/2010/04/gainsbourg-vie-heroique-conte-de-joann.html
    Bisous et bon dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai mis ton billet sur Le Chat du rabbin, en lien, ici.

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.