vendredi 1 août 2014

La Comtesse de Ségur et T. Trilby, mes premières lectures

(Ce blog a été mis à jour ICI ou encore ICI )

Puisque la Comtesse de Ségur est à l'honneur ce matin pour le 215e anniversaire de sa naissance (Saint-Pétersbourg - 1799 / Paris - 1874), naturellement je me suis revue toute petite, ouvrant mon premier vrai livre de lecture, offert par ma grand-mère à Noël, dans la belle collection rouge et or,   avec des images en noir et blanc à l'intérieur. 
Naturellement aussi, il s'agissait des Petites filles modèles, lu et relu comme étant resté longtemps mon livre unique. Puis sont arrivés le Général Dourakine, Les Malheurs de Sophie, Un bon petit diable, Mémoires d'un âne, Les deux Nigauds, L'auberge de l'Ange gardien, (longtemps mon préféré), François le Bossu, La sœur de Gribouille et enfin Après la pluie le beau temps. 

Je crois bien que c'est tout. Je conserve encore le tout premier, plutôt mal en point d'ailleurs, mais que je n'abandonnerais pour rien au monde. Quant aux autres, je ne sais ni où ni quand ni dans quelles circonstances ils ont disparu! Je devrais bien en retrouver quelques-uns chez mes sœurs, je ne sais pas où. Il n'y a plus tellement de livres dans les bibliothèques familiales depuis internet.

J'ai cherché des images ici et là mais aucune ne correspond à mon souvenir. Toutes me déçoivent! 

Je ne peux cependant pas évoquer ces premières lectures  d'avant mes dix ans et mon passage aux livres de poche sans enchaîner sur les secondes que j'ai tout autant adorées avec la série des Trilby.  du nom de la romancière T. Trilby, (en réalité Thérèse de Marnyhac) (1875 - 1962) . Ils ont été réédités par les éditions du Triomphe.  Il y avait: 

D'un palais rose à une mansarde,  Lulu, le petit roi des forains,  Dadou, gosse de Paris,  Moineau, la petite libraire,  Coco de France,  Louna, la petite cherifa.

Leurs titres m'évoquent d'excellents moments et surtout le meilleur des remèdes contre les disputes de mes parents. Il suffisait qu'à plat ventre sur mon lit je me bouche les oreilles et que je me plonge dans mon livre pour ne plus rien entendre et imaginer un monde plus doux! Comment oublier ces tout premiers romans? Je ne supporte même pas d'entendre quelque critique ou raillerie que ce soit à leur sujet! Les premières pépites en littérature, ça ne se renie tout de même pas!   


31 commentaires:

  1. Que de souvenirs ! je ne sais combien de fois j'ai pu lire Les malheurs de Sophie , Les petites filles modèles, et les autres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimais beaucoup les relire aussi. Bien obligée d'ailleurs car les livres pour enfants n'étaient pas très nombreux chez moi! Quel plaisir de suivre la vie de ces personnages!

      Supprimer
  2. je vois que nous avons eu les mêmes lectures :)
    de trilby j'ai aussi beaucoup aimé "missy la sauvageonne", "une sainte des démons et kiki", et "il était un petit chat"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu en as lu plus que moi, des Trilby, car je ne connais pas du tout ceux que tu cites.. Je ne sais d'ailleurs pas ce que j'en penserais actuellement ne les ayant pas relus depuis!

      Supprimer
    2. j'ai un grand souvenir de passages "prechi-precha", mais malgré tout j'aimais bien - je pense que cela doit avoir un peu vieilli quand même -
      par contre je relis de temps en temps des passages du "chateau dans la forêt" de marguerite thiébold - et la magie fonctionne toujours :)

      Supprimer
  3. L'auberge de l'ange gardien reste un souvenir très fort ! mais mon vrai premier souvenir, celui où j'ai pour toujours gardé l'histoire en tête, les personnages, et même des morceaux entiers c'est Sans famille
    Trilby je ne ne connais pas du tout ah un truc à faire découvrir à mes petits enfants !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Sans famille"est un souvenir merveilleux aussi d'autant plus qu'on le lisait tour à tour à voix haute à la fin de la journée d'école quand la maîtresse jugeait qu'on avait été sages. Je me souviens encore de nos pleurs à certains passages! Serais-je encore aussi émue en le relisant? Je préfère garder le souvenir tel quel sans le remuer davantage!

      Supprimer
  4. Oui c'est vraiment beaucoup de souvenirs ces lectures.

    RépondreSupprimer
  5. C'est marrant, je n'ai jamais aimé la Comtesse de Ségur... même petite, je trouvais ça trop moralisateur pour moi ! Quant à Trilby, je ne connais pas du tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimais justement beaucoup ce côté moralisateur qui correspondait bien à ce qu'on m'enseignait en famille alors! Je trouvais ça très bien et n'avais pas encore beaucoup d'esprit critique! Une affaire de générations peut-être!

      Supprimer
  6. Comme Dominique, je n'ai pas commencé par la Comtesse de Ségur, mais par Hector Malot .. Sans famille quand tu es enfant, ce n'est pas rien. Je n'avais que la bibliothèque de l'école à ma disposition, je le relisais chaque année, le choix était limité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le choix était très limité. Notre petite école n'avait pas de bibliothèque. On ne comptait que sur la lecture orale en fin de journée. Il y avait aussi Dickens qu'on avait commencé mais je ne sais plus s'il s'agissait de David Copperfield ou d'Oliver Twist! On ne doutait de rien! :)

      Supprimer
  7. J'ai aussi adoré La comtesse de Ségur mais je ne connais pas T.Trilby.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, c'est curieux: j'avais l'impression que Trilby était mieux connu!

      Supprimer
  8. Je n'ai jamais lu ses livres. L'hommage qui lui était rendu hier par Google m'a donné envie de la découvrir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis incapable de savoir si ces livres sont encore agréables à lire! L'éducation des enfants n'est tellement plus la même désormais!

      Supprimer
  9. J'ai toujours mes La comtesse de Ségur, en bibliothèque rose, fort abimes à force de relectures...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette bibliothèque rose était de si bonne qualité! Les pages sont épaisses et ont résisté au temps et aux manipulations enfantines.

      Supprimer
  10. Que de souvenirs avec la comtesse de Ségur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'était vraiment l'auteur classique de mon enfance!

      Supprimer
  11. J'aime que tu rappelles à moi un peu de cette enfance-là...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne la lit plus beaucoup maintenant; Ces principes d'éducation semblent dater de Mathusalem! :)

      Supprimer
  12. Mon préféré de la Comtesse de Ségur est François le bossu, je pense que c'est l'un des premiers que j'ai lus. J'ai de vieilles éditions de la Comtesse que j'ai récupérées il y a quelques années et que je trouve superbes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai dû le lire aussi mais je ne me rappelle plus du tout de l'histoire!

      Supprimer
  13. salut grande lectrice, je ne te voyais pas sur les coté lattyéraux alors je t'ai chercher et tu es dans mes blogs latéraux pourtant
    alors je suis rassurée. je t'embrasse fort bel été à toi ta famille et tes lectures
    à très bient^to je vais te guetter d'avantage pour reprendre ma fidélité de mes débuts à toi
    très tendrement vôtre .
    Frankie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Frankie! Ravie de te revoir. Deux raisons pour lesquelles je n'étais plus sur tes listes de côté: ma plateforme et moi avons des incohérences techniques et surtout je ne blogue plus autant qu'auparavant quand j'avais tout mon temps! A très bientôt!

      Supprimer
  14. J'ai lu aussi tous les romans de la Comtesse de Ségur dès que j'ai su lire. Je revois bien tous ces livres, que je n'ai plus... et moi qui possède peu de choses, je crois bien que j'aimerais les retrouver tels que je les ai connus.

    RépondreSupprimer
  15. Quelquefois on en trouve dans les vide-greniers mais ce n'est pas si facile!

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.