dimanche 30 juin 2013

Livres aimés de juin 2013

J'ai aimé:

 * Vacarme dans la salle de bal, François Vallejo: Un premier roman très réussi sur des voisins bien  étranges, découverts à la suite d'un déménagement qu'on rêvait idéal et qui s'annonce pour le moins  surprenant. Les malentendus, les quiproquos, les passions et les tragédies s'enchaînent. Le ton est celui de l'humour tendre et cocasse à la fois. 

* Catherine Carmier, Ernest J. Gaines, Un très beau roman sur un amour silencieux , entre deux jeunes que tout sépare dans une plantation désolée de Louisiane, au début du siècle dernier,  quand la société n'évolue que très lentement et que tous vivent sous le regard des autres.  On sent peu à peu monter la tension et se nouer le drame. C'est fort et angoissant, très émouvant aussi.

Une collection très particulière, Bernard Quiriny, Gould, le héros de ces nouvelles   collectionne les cas d'amnésie des écrivains  dont  quatre sont cités  parmi les plus marquants. C'est un régal d'écriture et de  bizarreries humaines. (Grand prix de l'Imaginaire, nouvelle francophone 2013.)

La grossesse, Yoko Ogawa, Elles sont deux  sœurs, tôt orphelines. L’aînée,  coiffeuse,  est mariée, sans enfant. Elle souffre d’une maladie des nerfs et consulte un psychanalyste depuis plus de dix ans. La cadette,  étudiante et vendeuse dans une grande surface, vit avec elle et son beau-frère. Elle écrit son journal et rien ne lui échappe: elle a la dent dure.  J'ai beaucoup aimé.

La petite robe de Paul, Philippe Grimbert. Pourquoi donc un jour, Paul, cet homme tranquille,  heureux mari d'Irène et bon père de famille, bien installé dans la vie et estimé de tous,  passant devant une vitrine inconnue,  se prend-il d'affection pour une petite robe  d'enfant, blanche avec trois roses rouges sur la poitrine?  Le plus admirable restera pour moi le style de l'auteur, lisse et classique, ainsi que son habileté à faire surgir un drame de trois fois rien a priori. 

Les quatre BD du mois: 

* Mes hommes de lettres, Catherine Meurisse. Belle réussite que cet album ambitieux et drôle sur les classiques de la littérature. 

L'âme du Kyudo, Hiroshi Hirata.  Excellent manga sur l'art du tir dans le  Japon médiéval .  L'histoire m'a passionnée.

* Le journal de mon père, Jirô Taniguchi, Un coup de cœur!

Bienvenue à Jobourg, Pascal Rabaté. Une déception! 

Deux petits livres pour enfants très réussis:

Mon Papa, il est grand, il est fort, mais... Texte de Coralie Saudo, Illustrations de Kris Di Giacomo

* Faites la queue, de Takayoshi Ohmura 

J'aurais pu ne pas les lire: 

* Tout le monde est occupé, Christian Bobin. Loin d’être un coup de cœur comme je l’espérais, c’est une grande  déception. J’ai dû abandonner au bout de  quelques chapitres! Je m’y suis terriblement ennuyée malgré, je le reconnais, de très belles réflexions, nombreuses,  qui parsèment les pages. (Abandon)

 Le Figuier  Dan Franck, Une nouvelle sans réel intérêt.

8 commentaires:

  1. Un roman dont on a peu parlé mais qui été couronné : Si tout n' pas pas péri avec mon innocence d'Emmanuuelle Bayamack-Tam. Ce livre est splendide !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Clara, je le note. Je n'en avais pas encore entendu parler en effet!

      Supprimer
  2. J'ai ajouté à ma pal "vacarme dans la salle de bal" sur tes conseils...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu l'apprécieras à ton tour.

      Supprimer
  3. Je vais découvrir Ernest J.Gaines das les semaines qui viennent avec un autre titre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lequel? Je compte bien continuer aussi à lire cet auteur, je ne sais pas encore avec quel autre titre.

      Supprimer
  4. Je suis content que tu aies découvert Gaines, c'est un auteur que j'apprécie particulièrement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Me dire que j'ai encore bien des romans de cet auteur à découvrir encore me ravit!

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.