dimanche 14 août 2011

Mémé passe à la télé de Martine Çuhaciender

Ces quinze petites nouvelles sont drôles et horribles à la fois mais elles  m’ont fait sourire .
J’ai aimé les mains qui ont la sensation étrange qu’elles n’appartiennent plus au corps auquel elles sont rattachées. Alors bien sûr on aura recours à la médecine!
Et voilà la télé qui déclenche l’apocalypse, et la lettre de la mère mal aimante qui, pour tout testament, laisse une terrible lettre d’adieu à sa fille.
Quand mémé passe à la télé pour un jeu qui fera gagner à toute la famille le voyage à Rio pour le Carnaval,  on l’entraîne comme un pur sang pour les jeux du cirque.
Et ainsi quinze fois de suite, c'est horrible à souhait, en crescendo dans la platitude des vies quotidiennes.
Merci à  Clara . Cathulu,  l'a aimé ainsi que Mirontaine,  Sandrine, Yvon,
Mémé passe à la télé de Martine Çuhaciender, (Siloë éditions, 2004,127 p), Textes et nouvelles.
Challenge de Sabbio

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.