vendredi 20 mai 2011

Trois vies chinoises de Dai Sijie


Dai Sijie est l’auteur de «Balzac et la petite tailleuse chinoise», un livre que j’ai bien aimé. Celui-ci aussi d’ailleurs qui est divisé en trois parties  dont chacune est une histoire  avec de nouveaux personnages qui vivent  sans se connaître au même endroit sur l’île de la Noblesse, grand dépotoir de tous les déchets électriques du pays. Leur destin est intimement lié aux effets maléfiques de ce lieu poubelle symbolique de la négligence du monde industriel actuel.
"Ho Chi Minh" est le surnom donné à un vieil enfant d’une dizaine d’années qui en paraît plus de soixante dix  A cause de la progéria, sa maladie, un directeur de prison l’achète à sa tante pour le former à sa façon dans un but bien précis des plus odieux. L’enfant, lui,  est heureux croyant qu’on le prépare pour l’exposer dans un cirque. Il se sent utile.
"Le Bogart du Réservoir d’eau" raconte le désarroi d’une jeune fille quand elle découvre sous la glace  où elle s’entraîne les os de sa mère disparue récemment. Elle accuse son père. A-t-elle raison ?
La troisième histoire : "Le cuirassé qui passe à travers les montagnes" est la plus horrible, à mon avis. Parce que son fils est dangereux, une mère l’attache, des années durant, dans un puits,  à l’aide d’une grosse chaîne qu’elle a confectionnée elle-même. De retour chez lui quelque temps plus tard, le fils cadet est bien étonné d’une situation  tout- à fait inattendue et terrifiante.
J’admire l’auteur qui sait en peu de pages imposer trois portraits aussi inoubliables, trois vies des plus  déconcertantes. La  fin des récits, révélée en quelques lignes, est particulièrement atroce.
Ce livre a été le coup de cœur  des libraires du mois de mars. Pour une analyse plus détaillée, c'est  ICI.
Dai Sijie, Trois vies chinoises, Flammarion, 2011, 141 p

Bibliographie de Dai Sijie (°1954 à Putian, en Chine) :
Balzac et la Petite Tailleuse chinoise, Sep. 2000
Le Complexe de Di, 2003 (Prix Femina)
Par une nuit où la lune ne s'est pas levée, 2007
L'acrobatie aérienne de Confucius, 2009
Trois vies chinoises, 2011

19 commentaires:

  1. J'avais beaucoup aimé Balzac... l'histoire et la façon d'écrire et de dire, calmement, comme avec une grande distance, toute l'horreur d'une situation. Je crois que j'aimerai ces histoires aussi.
    Je te souhaite une belle journée.

    RépondreSupprimer
  2. Je viens de l'acheter, et je suis certain que je vais adorer.
    J'aime beaucoup l'écriture de cet auteur.

    RépondreSupprimer
  3. j'avais peu accroché "à balzac et la tailleuse chinoise" malgré tout le bien qu'on en dit
    je devrais peut-être essayer ce roman-ci ...

    RépondreSupprimer
  4. Ötli, Cet auteur a vraiment beaucoup d'imagination.

    RépondreSupprimer
  5. Dimitri, Je te souhaite de l'aimer.

    RépondreSupprimer
  6. niki,peut-être mais il ne faut pas être rebelle aux nouvelles car ces trois récits en sont en grande partie.

    RépondreSupprimer
  7. Clara, il a toujours de bonnes idées.

    RépondreSupprimer
  8. Je n'ai encore jamais rien lu de Dai Sijie, par manque d'occasion, mais je ne désespère pas ! ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Kathel, C'est un auteur à suivre, c'est sûr.

    RépondreSupprimer
  10. Hello my friend! I have been visiting your blog. Cool! Seriously, I thoroughly enjoyed your posts . Congratulations for your work. I invite you to visit my blog at:
    http://nelsonsouzza.blogspot.com
    Thanks for sharing!

    RépondreSupprimer
  11. Ah l"a petite tailleuse" m'avait bien plu, mais là je ne sais pas si j'aimerais la division en trois du roman ...

    RépondreSupprimer
  12. Leiloona,j'aurais préféré s'il y avait eu des passerelles entre les histoires qui ressemblent trop à des nouvelles pour me satisfaire vraiment.

    RépondreSupprimer
  13. Ton résumé fait froid dans le dos, je n'ai pas très envie, surtout la dernière histoire.

    RépondreSupprimer
  14. Aifelle, Ce sont des histoires noires mais sans complaisance,juste réalistes dans leur propos.

    RépondreSupprimer
  15. J'ai "Balzac et la petite tailleuse chinoise" dans ma PAL. Ce que tu dis de l'auteur me promette un bon moment.

    RépondreSupprimer
  16. Manu, un livre assez surprenant qui a su m'intéresser.

    RépondreSupprimer
  17. Si c'est aussi bien que la petite tailleuse, je le note.

    RépondreSupprimer
  18. Alex, c'est dans la même veine en tout cas.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.