jeudi 19 mai 2011

Mireille Havet, citation du jeudi

«Aller droit à l’enfer, par le chemin même qui le fait oublier.»
Victoria, lectrice dans l’émission : «Voyage au bout de la nuit», a lu cette nuit le début du 
"Journal intime" (1909-1924) de Mireille Havet. 
Elle continuera demain  encore à nous faire entendre cette voix d’une jeune femme bien intéressante que je ne connaissais pas mais dont  l’éditrice Claire Paulhan  vient de publier le Journal  dont le manuscrit n’a été retrouvé qu’en 1995. 
Née en 1898, à Médan, le village de Zola dans les Yvelines, elle est morte en 1935 de la tuberculose,à 34 ans. Elle a aussi écrit un roman : «Carnaval» publié en 1923
Ouvertement homosexuelle, elle fut l’amie de Colette, Cocteau, Apollinaire, Crevel et de bien d’autres écrivains et artistes de cette époque. Une place porte son nom dans le 11éme arrondissement de Paris. 
Une biographie lui a été consacrée par Emmanuelle Retaillaud-Bajac
"Mireille Havet, l'enfant terrible" (2008).
Quelques Blogs pour en savoir plus. Ameleia, Clarabel, Du coq à l'âne, Malice

8 commentaires:

  1. Tiens, j'en avais entendu parler il y a deux ans, par ameleia (rencontre à Paris de quelques blogueuses)

    RépondreSupprimer
  2. Keisha, oui, Ameleia a écrit plusieurs billets fort intéressants sur cette auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Merci Mango d'évoquer la mémoire de Mireille Havet. J'ai adoré lire la biographie. Et il me reste à lire son journal ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Malice, tu as écrit un bel article sur elle que j'ai pris plaisir à lire et qui m'a beaucoup appris. Merci.

    RépondreSupprimer
  5. Mireille Havet, voilà une femme qui a très certainement eu un parcours fascinant.

    RépondreSupprimer
  6. dimitri, elle est morte très jeune.

    RépondreSupprimer
  7. Merci Mango, je note...

    Bon week-end

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.