dimanche 10 février 2013

Soir d'hiver, Émile Nelligan, poème



SOIR D'HIVER

Ah! comme la neige a neigé!
Ma vitre est un jardin de givre.
Ah! comme la neige a neigé!
Qu'est-ce que le spasme de vivre
À la douleur que j'ai, que j'ai!

Tous les étangs gisent gelés,
Mon âme est noire : Où vis-je? où vais-je?
Tous ses espoirs gisent gelés :
Je suis la nouvelle Norvège
D'où les blonds ciels s'en sont allés.

Pleurez, oiseaux de février,
Au sinistre frisson des choses,
Pleurez, oiseaux de février,
Pleurez mes pleurs, pleurez mes roses,
Aux branches du genévrier.

Ah! comme la neige a neigé!
Ma vitre est un jardin de givre.
Ah! comme la neige a neigé!
Qu'est-ce que le spasme de vivre
À tout l'ennui que j'ai, que j'ai!...

Émile Nelligan
poète québécois, (1879/1941)

Photographie trouvée ici

14 commentaires:

  1. ça ne va pas vraiment nous réchauffer tout cela ;)
    beau poème, empreint de toute la mélancolie de l'hiver

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Brr! C'est le plein hiver, ici. Je découvre cet auteur du Québec: étonnant!

      Supprimer
  2. Quelle tristesse ce matin, Mango ! Bon dimanche quand même :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Poème bien désespéré en effet. Un des plus connus de l'auteur québécois.
      Bon dimanche, Anne

      Supprimer
  3. Réponses
    1. En ce moment, je suis dans un pays froid! Brr!

      Supprimer
  4. Beau poème. Viens donc ici, en Bretagne, près de la mer. Il y fait plus doux ... Bon dimanche, Mango. Y.

    RépondreSupprimer
  5. Ah que j'aime cette neige
    qui nous fait offrande de sa blancheur !
    Bises sous la neige !
    Merci pour ce poème que j'avais oublié

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bises Didi! J'aime la neige aussi à condition de ne pas sortir mais le silence même à l'intérieur a quelque chose de différent que j'apprécie !

      Supprimer
  6. Pour le coup c'est le poème qu'il fallait aujourd'hui. Idéal pour un dimanche sous la neige^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A cette occasion, j'ai découvert un poète étonnant que j'espère lire encore.

      Supprimer
  7. J'aime beaucoup Emile Nelligan et je te remercie pour ce magnifique partage. Bonne semaine à toi.

    RépondreSupprimer
  8. Un très beau poème d'un auteur que je ne connaissais pas.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.