dimanche 20 janvier 2013

La symphonie de la neige, Théodore Banville



La neige qui s'amasse et tombe dans la neige,
Du ciel, à gros flocons, sur la terre descend,
Et, comme pour les pas d'un triomphal cortège,
Son glorieux tapis rayonne éblouissant.

D'autres regretteront, devant cette richesse,
Les pourpris que l'Aurore arrose de ses pleurs,
Le gazon aplani pour des pieds de duchesse,
Et le rose printemps des oiseaux et des fleurs;

Et de ne plus revoir, au soleil d'or qui baise
Les grands coquelicots, orgueil mouvant des blés,
Les gammes de Rubens et de Paul Véronèse
Tourbillonner en choeur devant leurs yeux troublés.

Mais moi, j'aime à songer devant cette harmonie,
Et toutes les blancheurs des rêves anciens
Mettent d'accord leurs voix pour une symphonie,
Et leur rythme plaintif me prend dans ses liens.

*pourpris: jardins clos
Théodore de Banville (1823/1891) Pierre Bonnard, jour d'hiver 1905, (musée Calve, Avignon) (Image trouvée chez Grillon) 

15 commentaires:

  1. Elle tombe la neige tout de suite et elle va tomber toute la journée. Ton poème est parfait pour ce dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un dimanche à rester chez soi! :)

      Supprimer
  2. Un poème bien au goût du jour :-)

    RépondreSupprimer

  3. Oui, c'est d'actualité !

    Ici, en Bretagne, la neige est en train de fondre.

    Bon dimanche, Mango !

    Y.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'elle va revenir. Les jardins doivent être beaux sous la neige! ! Bonne semaine à toi!

      Supprimer
  4. un billet bien de circonstance ici à bruxelles, où hélas elle ne fond pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle résiste aussi en région parisienne. Ce lundi matin la neige est bien plus épaisse qu'hier. C'est beau devant chez moi, le parc où personne n'est encore passé!

      Supprimer
  5. Je retiendrai surtout la dernière strophe que je trouve très belle !

    RépondreSupprimer
  6. Une très jolie consolation pour qui moi qui n'aime pas trop la neige...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La neige me convient au début quand elle est encore immaculée!

      Supprimer
  7. Superbe poème !
    Bizarrement ici point de neige mais vendredi soir des pluies verglaçantes ....
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe, je crains le verglas surtout qui isole davantage!

      Supprimer
  8. Trop beau !
    Merci Mango !
    Je le note !

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.