jeudi 17 mai 2012

Journal impoli de Christian Millau. Un siècle au galop 2011-1928

C'est avec délice que je sirote ce journal intime d'un écrivain que je connaissais surtout jusqu'ici comme journaliste gastronomique. Cuné (dont je regrette l'absence et l'arrêt récent du blog)  en avait parlé et m'avait donné l'envie de le lire. Je me l'étais immédiatement procuré. C'était au début de 2011 et depuis je le lis par petites étapes,  quand je suis entre deux romans ou deux livres  à rendre rapidement à la bibliothèque. J'en suis à la page 542. 
Devant leur miroir, il y en a qui rêvent de l'Élysée;  moi, depuis que je suis en âge de me raser, je n'ai jamais pu me passer de lire.  Un journal, Tintin, Proust, Agatha Christie, n’importe quoi, pourvu que cela soit imprimé sur du papier. J’ai pour le papier un attachement charnel, comme on peut l’avoir pour la peau d’une femme.  C’est pure volupté de  caresser un «grand papier»: vergé de Hollande, papier de Chine, légèrement gris, papier Japon, ancien, impérial ou nacré;  papier à la cuve…
Charles Dantzig éprouve ces mêmes émois. Il en parle – un peu trop rapidement, à mon gré – dans son dernier ouvrage, Pourquoi lire?  Ce type qui derrière ses grosses lunettes a l’air de se  foutre du monde est épatant. Tous ceux qui ont ce vice-là, la lecture, le savent. (...) Oui, en effet, pourquoi lisons-nous?  A chacun son truc. J’aime bien les réponses de Frédéric Beigbeder.
Je lis pour écouter les morts. 

Je lis pour sortir sans sortir. 
A moi, il me semble que beaucoup d’écrivains – dont je ne m’exclus pas – ont intérêt à lire énormément: au moins, pendant ce temps-là, épargnent-ils leurs lecteurs en n’écrivant pas.

Journal impoli de Christian Millau Un siècle au galop 2011-1928(éditions du Rocher, 2011, 717 pages)

 L’avis  de Gérard Collard qui l'a placé dans sa liste des meilleurs livres de 2011 ( Librairie La griffe noire) 
"Un livre qui participera à l’histoire de la littérature du XXe siècle."

La suite de ce Journal vient de paraître: Journal d'un mauvais Français, de Christian Millau, Editions du Rocher, 361 p.

10 commentaires:

  1. Tiens tiens, il parle du livre de dantzig.
    Ma foi , ce livre m'a l'air intéressant, à guetter à la bibli!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est caustique alors je me régale!

      Supprimer
  2. Jamais entendu parler... Merci de le mettre en lumière, je vais m'y intéresser!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a un point de vue plutôt carnassier sur les auteurs contemporains

      Supprimer
  3. Moi non plus je ne connaissais absolument pas et ça a l'air très intéressant !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça l'est! Amusant, souvent. Agaçant, parfois. Intéressant, toujours!

      Supprimer
  4. Crois-tu qu'il sortira en poche un jour ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux pas être sûre mais ça m'étonnerait. Il est très épais et comme ce n'est pas un journal, le public doit sans doute être plus restreint. Je l'ai vu à la bibliothèque mais je ne me vois le terminant en trois semaines sinon à ne lire que ça, ce qui le rendrait vite indigeste pour ma part!

      Supprimer
  5. Un livre qui se déguste par petites touches, alors.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vois pas comment en venir à bout autrement mais c'est chaque fois un plaisir renouvelé comme un dessert en fin de repas!

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.