vendredi 2 novembre 2012

Appel du pied de Wataya Risa, coup de cœur!

"Je n’arrive jamais à trouver les adjectifs que je veux. Pour compenser, j’empile les détails. La première phrase de Coup de pied m’a pris six mois à écrire."
Cette première phrase, la voici: "La solitude me sonne dans la tête."

Et voici la quatrième de couverture d'un récit minimaliste  sur l'adolescence, dont je n'avais jamais encore entendu parler mais que j'ai adoré au point d'en faire un coup de cœur. Je l'ai choisi  par hasard en lisant le résumé de l'éditeur qui dit l'essentiel. 

L'histoire qui a conquis le jury et le public japonais n'est sans doute pas très éloignée de la propre expérience de lycéenne de l'auteur, il n'y a pas si longtemps. Ce journal intime d'une jeune fille qui n'arrive pas à s'intégrer dans sa classe est au plus près des sensations, de la contradiction des sentiments qui affleurent sous la surface unie des apparences. De ces moments où l'on cherche un sol ferme sous ses pieds, pour s'aventurer à la découverte de la vie. Et lorsqu'on se sent attirée par un garçon qui vit confiné dans sa passion pour un mannequin vedette, on aimerait bien le réveiller de son rêve pour qu'il fasse ses premiers pas avec vous, sur ce chemin incertain. Une chronique sensible, et pleine d'humour, de cet âge oscillant entre la nostalgie d'une enfance innocente et la naissance, presque malgré soi, de ce qui pourrait bien s'appeler l'amour.

Pourquoi ai-je aimé ce récit?  Parce que c'est bien vu, ça sonne juste, c'est pudique, frais, sensible  et cruel à la fois, drôle aussi car Hatsu,  la jeune narratrice est loin d'être sotte et sait se moquer de ses propres réactions autant que de celles des autres, professeurs comme élèves. 
Rejetée par tous les groupes de sa classe, elle se fait un point d'honneur à rester solitaire mais ne cesse d'en éprouver de la honte, et observe les autres de façon très pointue. Elle feint d'être dure mais elle fond à la première occasion quand Kinuyo, sa meilleure amie,  lui adresse à nouveau la parole. 
Logiquement elle se rapproche de Ninagawa, l'autre "rebut" de la classe, un fan d'une Top modèle- chanteuse que Hatsu a eu l'occasion de rencontrer au super marché voisin. Il n'en faut pas plus pour que le jeune "Otaku" (fan de), s'intéresse à elle. C'est là que commence une histoire pleine de silences et de non-dits, de  rapprochements à peine esquissés dont le plus remarquable est cet appel du pied  de la fille vers le garçon, comme pour le secouer, le forcer à quitter ses rêves pour la voir enfin. Plus elle s'attache à lui, plus elle a envie de le frapper du pied. Des complications et des effrois d'ados!... Kinuyo, l'amie d'enfance, elle, qui a grandi plus vite, comprend mieux la situation, mais bon, à chacun son rythme!  C'est très joliment écrit! 
J'y ai cru à cette étrange histoire! Beaucoup même! 
L'appel du pied comme un appel d'amour! 

Extraits:
La bouche tordue dans ma main, les sourcils contractés comme un boudha irrité, je dois me retenir pour ne pas rire. Combien de fois ai-je été obligée de retenir un rire depuis que je suis au lycée? Rire , c'est baisser sa garde, et il faut un grand courage pour  baisser sa garde quand on est seule. Je ne voudrais pas être prise sur le fait et sentir un regard qui demande ce qui m'arrive. (p.89) 
Je veux être reconnue. Je veux qu'on m'accepte. Je veux que quelqu'un délie peu à peu tous les fils noirs qui sont pris dans mon cœur comme on détache un à un les cheveux pris  dans un peigne, et les jette à la corbeille. Je voudrais que les autres répondent à mon attente, mais je ne suis même pas capable de penser à faire quelque chose  pour quiconque. (p.105)
 En parle aussi: Antigone, 
Appel du pied de Wataya Risa, (Picquier poche, 2008,164 pages)
Roman traduit du japonais par Patrick Honnoré,  (2005)
Titre original: Keritaï Senaka (2003)
Plus d'un million d'exemplaires vendus au Japon.

Risa Wataya est une romancière japonaise née en 1984. L'appel du pied est son second roman qui a reçu le Goncourt japonais  en 2003le prix Akutagawa. C'est le plus jeune auteur (19 ans) à avoir reçu ce prix.

Challenge de Catherine

40 commentaires:

  1. Occasion de faire un tour rayon jeunesse de la bibli (même pas peur!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exquis! Délicieux! Lu en deux heures à peine au milieu d'un gros pavé!

      Supprimer
  2. Je ne sais pas, j'hésite, je n'accroche pas tellement aux histoires de lycée. Peut-être parce que je ne les ai pas connues.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis persuadée que tu aimerais. Ce ne sont pas tant "des histoires de lycée" que la tentative de cette jeune ado pour se rapprocher d'un autre solitaire comme elle! C'est succulent!

      Supprimer
  3. Noté depuis ..., sur le conseil de Choco, oups :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. choco est de bon conseil. C'est vraiment un livre original.

      Supprimer
    2. Sauf que c'est pas celui là que j'avais lu les filles ! ^^ Mais son autre roman : "Install" :D

      Supprimer
    3. Qui doit être bien aussi. J'ai envie de continuer à la lire!

      Supprimer
  4. Je n'en garde pas un très grand souvenir mais j'avais bien aimé, oui ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'oublierai peut-être assez vite aussi mais sur le moment j'ai été charmée par cette lecture.

      Supprimer
  5. Mais, mais, mais... c'est aussi à lire pour moi ;)) Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu devrais l'aimer, je pense, en effet!

      Supprimer
  6. Je note ce coup de coeur pour ce roman dont je n'avais jusqu'ici jamais entendu parler ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi,c'est un ton nouveau qui m'a bien plu.

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Tu as raison. Une sensibilité nouvelle bien que le thème en soit éternel.

      Supprimer
  8. tout comme aifelle, mais en même temps tu es terriblement convaincante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un petit récit qui a réussi à me surprendre sur un sujet très banal pourtant.

      Supprimer
  9. Ca a l'air sympathique mais il faut faire des choix sous peine d'être enterré sous sa PAL ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est notre problème de tous les instants de faire des choix de lecture, en effet!

      Supprimer
  10. Je n'avais jamais fait attention à ce roman mais tu donnes vraiment envie de le lire ! J'ai rajouté le lien dans le Dragon 2012, merci. Bon weekend et à bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu en as l'occasion, n'hésite pas à le lire!

      Supprimer
  11. Lu il y a longtemps. Je me souviens d'un portrait assez juste de personnage d'adolescent, avec une ambiance assez forte. Mais il ne m'en reste pas beaucoup plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette ado ne ressemble pas à celle que j'étais et cependant je l'ai comprise et aimée! Ce livre a su m'accrocher.

      Supprimer
  12. un bon moyen de vivre de nostalgie et de replonger dans l'adolescence. Quand on a envie de légèreté ou de lectures jeunesse, cela semble être une bonne option. Je note :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, ça fait du bien, cette fraîcheur et ces petits riens, vus de loin. c'est une bonne surprise, ce récit rapidement lu.

      Supprimer


  13. Il est à la bibliothèque ; je vais aller le chercher ce matin.

    Belle fin de semaine, Mango !

    Y.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A toi aussi et n'hésite pas à la bibli: prends-le!

      Supprimer
  14. ça me plaît, je me souviens de sa couverture, mais il avait disparu de ma LAL !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça ne m'étonne pas. Il s'oublie assez vite et n'est pas d'un intérêt essentiel mais la lecture en est très agréable!

      Supprimer
  15. Mondieumondieu ! Je l'ai lu il y a longtemps, à sa sortie, je crois, et il m'était tombé des
    mains...:-(

    RépondreSupprimer
  16. Un coup de coeur ? Alors je note, surtout que j'ai des envies de littérature asiatique en ce moment, ça tombe bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai beaucoup aimé. J'espère qu'il ne te déplaira pas!

      Supprimer
  17. Très très tentée par ton billet, je ne connaissais pas du tout ! Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En plus je l'ai trouvé reposant car il est court sans être une nouvelle pour autant. Ce qui m'a reposée après des pavés!

      Supprimer
  18. Réponses
    1. Une des rares livres jeunesse que j'ai su apprécier!

      Supprimer
  19. Je ne connaissais pas, d'ailleurs, je n'ai même jamais lu de litt japonnaise. Mais là, pourquoi pas, cela me tente bien !

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.