jeudi 5 décembre 2013

"Endurcis-toi..." un des poèmes retrouvés d'Apollinaire

Voici  un des poèmes retrouvés d'Apollinaire, un de mes poètes préférés. S'il n'est pas des plus longs, il fait sûrement partie de ses poèmes  les  plus pessimistes...

Endurcis-toi vieux cœur entends les cris perçants
Que poussent les blessés au loin agonisants
Hommes poux de la terre ô vermine tenace

Paru le 3 septembre 1923 dans Parade d'André Rouveyre (La Pléiade, p.744)
Ébauche d'Henri Matisse pour la couverture d'un livre   sur le poète , son ami, écrit par André Rouveyre, peintre et poète avec lequel Apollinaire se trouvait à Deauville au moment où la Première Guerre mondiale éclata. 

6 commentaires:

  1. Dans le contexte où il a dû l'écrire, on peut comprendre sa noirceur ... Ils sont forts ces quelques vers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y avait en effet de quoi être pessimiste!

      Supprimer
  2. des mots bien sombres, mais tellement vrais

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.