jeudi 1 septembre 2011

Le Prix Fnac à Delphine de Vigan

Le Prix FNAC vient d' être attribué à Delphine de Vigan: "Rien ne s'oppose à la nuit" (mon billet) 
 de préférence à:
 David Foenkinos: Les souvenirs,
 David Vann: Désolations,  
Antoine Choplin: Le Héron de Guernica,
 Sorj Chalandon: Retour à Killybegs, 
 Hélène Gestern: Eux sur la photo, 
Morgan Sportes: Tout, tout de suite.
Val y était.

21 commentaires:

  1. Très bien, mais, "déjà les prix"??? Tout va bien vite quand même...

    RépondreSupprimer
  2. Je suis en plein dedans !! Un peu tôt pour me prononcer sur le roman mais je suis ravie tout de même ...j'aime beaucoup Delphine de Vigan !

    RépondreSupprimer
  3. "déjà les prix :" comme dit keisha et en plus j'ai l'impression que l'on voit les mêmes titres partout comme chaque année. Un peu monotone tout ça quand même.

    RépondreSupprimer
  4. Bravo à elle. J'ai entendu dire beaucoup de bien de ce livre.

    RépondreSupprimer
  5. Il fait partie de la liste que je dois lire...

    RépondreSupprimer
  6. Keisha, Ce Prix-là en tout cas qui veut sans doute griller les autres! Moi ça m'amuse comme si j'étais au théâtre Comique! Il m'en faut peu!

    RépondreSupprimer
  7. Elisabeth, j'ai beaucoup aimé, c'est pour ça que je répercute.
    http://liratouva2.blogspot.com/2011/08/delphine-de-vigan-rien-ne-soppose-la.html

    RépondreSupprimer
  8. Malika, J'ai beaucoup aimé ce livre aisi que No mais pas "les heures souterraines". Comme quoi, il ne faut jurer de rien!

    RépondreSupprimer
  9. papillon, Monotone, ennuyeux, scandaleux, c'est toujours aussi les mêmes critiques et elles sont certainement justifiées mais tout a son revers ou son bon côté. Question de regard et cet entracte effervescent et superficiel de la Rentrée et des Prix m'amuse comme le fera bientôt la chute des feuilles des marronniers autour de moi! (Tiens d'où me vient cette comparaison tirée par les cheveux?) Bref un répit entre les lectures plus sérieuses et les classiques déjà bien fréquentés, retrouvés, annotés etc. On n'est pas toujours sérieux quand on a bien vécu! :)

    RépondreSupprimer
  10. Irrégulière,Vu le sujet périlleux, ce n'était pas si facile de réussir un si bon récit.

    RépondreSupprimer
  11. dimitri, Franchement, on a vu bien pire comme livre primé!

    RépondreSupprimer
  12. super ! Comme je suis contente ! :D

    RépondreSupprimer
  13. Je n'avais pas vu :-) Ca donne envie en effet!!!

    RépondreSupprimer
  14. Leiloona, il est très bien ce livre!

    RépondreSupprimer
  15. Même si je n'ai pas encore lu son roman, je suis ravie pour Delphine de Vigan, auteure que j'apprécie tant !

    RépondreSupprimer
  16. Géraldine, tu seras encore plus contente, je crois quand tu le liras.

    RépondreSupprimer
  17. J'ai lu tous ses livres, je viens de finir celui-là. J'ai attendu qu'il paraisse en livre de poche. Pas déçue. Destabilisée quand même par le personnage de la mère. De plus en plus envie de connaître, d'en savoir plus, sur l'auteure. Pourquoi ce pseudo ? Le Vigan ? La ville, que je connais, dans les Cévennes ?

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.